fbpx

15 juillet 2022

Comment faire l’effet Orton avec Adobe Photoshop

Par Gaëtan Berthouly

15 juillet 2022


Version vidéo ici :

Qu’est-ce que l’effet Orton ?

L’effet Orton est une technique de post-traitement inventée dans les années 1980 qui doit son nom à Michael Orton, un photographe paysagiste canadien .

La technique originale est née de ses efforts pour imiter les peintures à l’aquarelle. Pour appliquer l’effet Orton, il prenait deux ou trois photos de la même scène. L’une d’entre elles était correctement mise au point, tandis que la seconde (ou plus) était flou en utilisant une faible profondeur de champ. Les photos étaient souvent surexposées. Enfin, dans la chambre noire, Orton fusionnait les photos entre elles.

Cela crée un effet où la photo apparaît à la fois très détaillée, mais aussi floue, ce qui donne un aspect onirique. Les photos ont tendance à être abstraites et surréalistes, avec une certaine lueur dans les hautes lumières.

Cette technique s’est développée au fil des ans avec l’introduction de la photographie numérique et de logiciels d’édition sophistiqués comme Photoshop, ce qui a conduit à de nombreuses façons différentes de créer cet aspect, mais la plupart aboutissent à des résultats similaires. Si la technique a évolué depuis sa première apparition, le concept de base reste le même : créer une lueur onirique dans une photo.

Aujourd’hui, cette technique reste aujourd’hui l’une des techniques de post-traitement les plus populaires auprès des photographes paysagistes. Mais les photographes de paysages utilisent cet effet avec plus de retenue. Ils l’utilisent pour ajouter une douce lueur à des photos de paysages, mais ne l’appliquent généralement pas de manière intensive.

Orton Effect Gallery – #7006 – Field of Blue

Quand utiliser l’effet Orton ?

L’effet Orton est le plus souvent associé à la photographie de paysage et de nature en raison des qualités oniriques qu’il apporte. Il peut être un moyen très efficace de transporter le spectateur dans un monde différent, mais comme c’est souvent le cas avec les techniques d’édition d’images : l’effet Orton a été un peu surutilisé ces dernières années.

Appliquer un effet Orton prononcé à TOUTES vos photos est donc à éviter (un peu comme la désaturation partielle ou le vignettage), c’est sympa parfois mais n’en abusez pas.

Et si vous utiliser l’effet : soyez subtile, et sur une partie de vos photographies, je pars du principe que si l’on peut voir qu’une technique a été appliquée, c’est qu’elle est trop forte.

Voici quelques critères intéressants qui font d’une photo une bonne candidate pour lui appliquer l’effet Orton :

  • un fort contre-jour
  • un fort éclairage latéral
  • une végétation éclairée
  • une lumière perçant la brume

Comme vous pouvez le constater, chacun de ces critères tourne autour de la lumière. Il est absolument impératif d’apprendre à utiliser la lumière naturelle à votre avantage et, ce faisant, vous comprendrez quand et pourquoi utiliser certaines techniques.

Utiliser l’effet Orton lorsque votre sujet est éclairé par une lumière frontale plate n’a aucun sens et se traduira par une photo manquant de cohérence.

On peut se servir de l’effet Orton comme un surligneur subtil, en brossant certaines zones d’une scène : en général les plus lumineuses ou celles qu’on veut mettre en valeur, ou pour adoucir les parties très texturées, comme les branches, ou encore pour améliorer le flou d’arrière-plan.

L’effet Orton fonctionne très bien pour les scènes de forêt, ou les scènes urbaines, pour simplifier une scène et en supprimant la sensation de chaos, les cascades d’eau, ou encore pour les scène de villes nocturnes avec des éclairages.

Avantages et inconvénients de l’utilisation de l’effet Orton en photographie

Avantages :

  • L’effet Orton vous permet de créer des photos oniriques et éthérées qui sortent du lot. Cela peut rendre votre photographie plus intéressante et vous aider à vous démarquer des autres photographes dans votre domaine.
  • L’effet est relativement facile à créer avec PhotoShop, même si vous n’avez pas une grande expérience dans le domaine.


Inconvénients :

  • Il y a toujours une chance que certains éléments de l’image ne se révèlent pas comme vous le souhaitez. Pour éviter cela, il est conseillé d’utiliser cette technique sur des photos présentant beaucoup de profondeur et de texture, afin que les petites imperfections visuelles soient moins visibles.
  • L’effet peut donner à un aspect peu naturel ou dérangeant si on le dose maladroitement. Par exemple, les photos contenant des contrastes marqués ou des sujets en mouvement rapide peuvent ne pas bien fonctionner avec cette technique.

2 conseils pour l’effet Orton

Si vous développez votre avec un logiciel comme Adobe Lightroom avant de la mettre dans Photoshop, et que vous avez l’habitude d’utiliser la clarté négative : ne le faîtes pas. En effet, l’effet Orton adoucit déjà la photo, pas la peine d’en rajouter, cela ne donnera rien de bon.

Cet effet n’arrangera rien à une mauvaise lumière. Parfois l’effet améliore en effet une photo, mais une bonne lumière est vraiment la clef d’une jolie photo, et si votre éclairage est raté l’effet orton n’y changera pas grand chose.

Comment faire l’effet Orton sur Adobe Photoshop ?

Déverrouillez le calque en cliquant sur le cadenas

Puis dupliquez votre photo en appuyant sur ctrl + j

Convertissez le calque pour les filtres dynamiques en sélectionnant le calque puis en allant dans Filtre > Convertir pour les filtres dynamiques. Un message s’affiche, cliquez sur « ok ». Cela signifie que si vous voulez changer un paramètre d’édition sur ce calque vous le pourrez, sans ça les changements sont permanents. C’est très utile notamment si vous ne connaissez pas trop cet effet et que vous souhaitez expérimenter.

Maintenant on va ajouter du flou en allant dans Filtre > Flou > Flou gaussien

Au niveau de la quantité de flou cela varie, certains conseillent de vous fier à la définition de votre capteur, par exemple si vous avez un capteur à 24 MPX vous pouvez régler sur 24, d’autres conseillent de viser le milieu du curseur. Le but est de flouter les détails, mais on doit toujours pouvoir reconnaître la photo. Cliquez sur ok quand vous avez fini.

Comme vous pouvez le voir ici, le filtre apparaît, vous pouvez cliquer dessus pour changer le réglage si besoin.

Maintenant on va modifier le contraste. Sélectionnez le calque de réglage en bas à droite > Niveaux

Si vous ramenez le curseur de gauche vers la droite les parties sombres seront plus sombres, et si vous ramenez le curseur de droite vers la gauche les parties claires seront plus claires.

Vous allez déplacer le curseur de droite vers la gauche jusqu’à surexposer les hautes lumières.

Vous allez déplacer légèrement le curseur de gauche vers la droite.

Maintenant on va fusionner tous ces calques ensemble en un seul avec la combinaison de touche commande + option + shift + E sur Mac ou ctrl + alt + shift + E sur Windows

On va cacher les 2 calques du milieu en appuyant sur l’œil.

Donc maintenant il ne nous reste plus que la photo d’origine tout en bas et la photo modifiée tout en haut. On a 2 moyens de faire fonctionner l’effet :

  1. de manière globale,
  2. de manière localisée.

La première manière est de jouer avec l’opacité, on on visera généralement en-dessous de 20% (mais ça peut être plus en fonction de la quantité de flou réglez et de vos préférences personnelles). Donc va commencer par mettre l’opacité à 0 % puis augmenter petit à petit jusqu’à arriver au niveau d’effet voulu.

Si vous pensez que l’effet est bon mais un peu trop fort, vous pouvez aussi jouer sur le mode de fusion en passant sur « Incrustation » pour rajouter du contraste et diminuer l’effet flou.

La 2ème manière est d’ajuster l’effet localement. Peut-être que certaines parties de la photo sont déjà suffisamment floues ou peut-être que vous voulez vous concentrer sur quelques lumières ou éléments uniquement.

Pour faire ça on va sélectionner le calque le plus haut

Puis on va cliquer sur « Ajouter un masque de fusion« 

Appuyez sur la touche « B » pour pinceau. Le pinceau sur blanc peint l’effet et sur noir enlève l’effet.

Sélectionnez le masque lié au calque de l’effet,

et appuyez sur ctrl + i sur windows ou commande + i sur mac pour inverser le masque

Mettez le blanc en couleur de premier plan, appuyez sur X pour inverser noir et blanc si besoin.

Prenez par exemple un pinceau arrondi flou, opacité à 100 %, flux à 100 %, et lissage à 10 %.

Et passez le pinceau sur les endroits où vous voulez appliquer l’effet.

Si vous voulez enlever l’effet à un endroit, appuyez sur X pour passer en noir comme couleur de premier plan et peignez la zone où vous voulez enlever l’effet.

Appuyer de nouveau sur X pour repasser en blanc pour la couleur de premier plan, et recommencer à peindre l’effet.

Conclusion

On arrive à la fin de ce tutoriel sur l’effet Orton appliqué via PhotoShop. J’espère que ça vous a plu !

Moi je vous laisse ici à votre effet Orton et je vous dis à bientôt sur les internets MONDIAUX !

J’ai aussi une chaîne YouTube !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>