novembre 8

0 comments

Comment réussir son autoportrait même si on est moche ?

Par Gaëtan Berthouly

novembre 8, 2020


Peut-être que vous souhaitez vous entraîner aux portraits ?

Peut-être que vous vous faîtes chier chez vous et que vous cherchez une occupation ?

Peut-être que plus personne ne vous être pris en photo par vous ?

Peut-être que vous vous trouvez magnifique et souhaitez immortaliser votre magnificence ?

Bref.

Vous l’aurez compris.

Aujourd’hui on va parler d’un type de portrait précis : l’autoportrait.

L’autoportrait est un exercice intéressant :

-Pour vous mettre à la place des personnes que vous prenez en photo

-Pour améliorer vos compétences techniques en portrait et mieux comprendre ce style (bien que ça ne soit pas pareil que prendre des gens en photo, on aura notamment moins de temps)

– Pour vous exercer à l’éclairage, à la pose et à la composition.

Les techniques d’autoportrait sont également importantes lorsque vous prenez des photos de groupe et de famille dans lesquelles vous souhaitez vous inclure.

Comme d’habitude, à travers cet article le but est d’écrire une véritable ressource sur ce sujet.

Vous allez donc trouver beaucoup d’informations. Que je mettrai à jour, et remettrai en forme avec le temps !

Repérez-vous aux grands titres ou utilisez la commande “ctrl+f” pour activer la fonction recherche de votre navigateur !

Allez, en avant Guingamp !

woman taking photo using DSLR camera
Céline Druguet
@celala

Les difficultés particulières de ce type de photo (et les points positifs)

Ce n’est pas pour vous décourager.

Mais juste pour en parler et savoir à quoi vous attendre.

Les autoportraits sont difficiles pour plusieurs raisons :

-Vous ne pouvez pas vous voir pour savoir comment vous êtes sauf si vous utilisez un miroir, ou si vous avez un retour ou un écran LCD orientable.

-L’installation peut prendre plus de temps.

-Il peut aussi s’écouler du temps entre 2 prises de vues si vous êtes obligé de réajuster petit à petit pour trouver le bon réglage.

-La difficulté majeure est la mise au point qui est difficile parce que, là encore, vous ne pouvez pas voir où se trouve le point de mise au point

-Et si vous utilisez le mode minuterie, il y a une chance pour que vous ne soyez pas dans le cadre quand votre appareil a fait la mise au point, et si vous êtes en auto la mise au point peut change.

Bref c’est la merde mais on va y revenir.

Pour les points cool :

-Cela peut vous introduire ou vous apprendre à mieux diriger les gens pour obtenir de meilleurs portraits.

En effet, lorsque vous réalisez un autoportrait vous apprenez à poser.

La meilleure façon de diriger les gens est de leur montrer ce que vous voulez et si vous avez pu le faire pour vous, vous pourrez montrer à votre sujet comment poser.

-Un autre avantage est que vous pouvez déplacer vos lumières, orienter votre appareil photo et faire des choses complètement folles pour lesquelles un sujet comme des amis, de la famille ou un client n’aurait peut-être pas la patience (à moins que vous ne les payiez bien).

man covering his face with his crew-neck top
Fares Hamouche
@fodelwdc

Le matériel

-De quoi déclencher à distance : utilisez la fonction de retardateur l’avantage est que vous n’aurez pas à acheter nouvel équipement le problème c’est que vous devrez vous précipiter sur votre appareil pour reprendre une photo. Pour vous faciliter la vie investissez dans un déclencheur à distance ou un intervallomètre (permet de prendre des photos automatiquement tous les X temps).

Si vous utilisez un appareil photo Nikon ou Canon, il existe des télécommandes sans fil pour chacune de ces marques, qui coûtent environ 20 €.

Un trépied : bon vous l’aurez compris personne ne va tenir l’appareil photo, vous pouvez toujours le poser sur un tabouret ou une table ou une pile de livres mais un trépied apportera plus de flexibilité et vous permettra de positionner votre appareil à des hauteurs et dans des positions/angles bien précis.

Avoir un retour : la plupart des appareils photo numériques disposent d’une sortie mini-vidéo, voire d’une sortie vidéo HD. Grâce à cette sortie vous pouvez branchez un petit écran de retour. C’est là que la télécommande entre en jeu ; vous pouvez affiner la composition en regardant ce petit moniteur, sans avoir à courir dans tous les sens. Si vous avez un reflex numérique assez récent avec une sortie HD, vous pouvez brancher votre ordinateur portable ou votre moniteur HD. Si vous avez aussi un écran LCD orientable sur votre appareil, vous pouvez le retourner vers vous.

L’éclairage : un simple flash peut faire des merveilles pour vos portraits. Vous n’avez pas FORCÉMENT besoin d’acheter un flash. Si vous avez assez de lumières ambiante, que vous êtes proche d’une fenêtre ou en extérieur. Si vous souhaitez totalement contrôler la lumière (et apprendre à la gérer), dans ce cas il faudra investir dans différentes lumières, notamment des lightbox.

person holding black camera lens
Lewis Parsons
@lewypee

Les réglages

Composition

Placez votre appareil photo sur un trépied et composez la photo (ou « tof » si vous vivez en 2010).

Si besoin, si vous n’avez pas l’habitude de vous prendre en photo en mode solo.

N’hésitez pas à prendre des photos beaucoup plus larges que ce que vous ne faîtes d’habitude.

Cela vous permettra de recadrer la photo plus tard en post-traitement.

Alors que si vous cadrez trop serré votre enveloppe charnelle , vous aurez plus de chance d’être coupé, et vous devrez recommencer, surtout si vous n’avez pas de retour.

Un écran articulé qui peut être tourné vers l’avant est utile pour cadrer la photo (voir la section matériel).

Cependant si vous utilisez ce procédé, vous aurez tendance à plus regarder dans l’écran plutôt que de regarder l’objectif.

Ce qui peut ruiner le contact visuel qu’il devrait y avoir avec l’appareil photo.

C’est pourquoi je recommande de rendre visible l’écran de l’appareil photo si vous êtes le seul à être présent dans la prise de vue.

S’il y a d’autres personnes dans la prise de vue, veillez à laisser beaucoup de place autour de vous et vérifiez le cadrage après quelques clichés.

Mise au point

Il est impossible de faire une mise au point précise sur votre propre œil lorsque vous êtes devant la caméra.

Par conséquent, vous devrez pré-focaliser votre objectif sur votre mannequin ou un élément(explication plus bas sur « comment se prendre en photo seul »).

Puis passer à la mise au point manuelle afin que votre appareil photo ne refasse pas la mise au point automatiquement lorsque vous prenez une photo.

Sinon, un trépied ou un support de lumière allongé à votre hauteur fonctionne bien.

Si vous êtes dans votre jardin vous pouvez aussi planter une bonne vieille pelle et lui rajouter des habits pour faire la mise au point dessus.

Ouverture

Pour la plupart des portraits individuels, il est recommandé de choisir un chiffre f/stop bas (comme f/2,8) pour « flouter » l’arrière-plan.

De sélectionner un seul point de mise au point automatique, et de faire la mise au point sur l’œil le plus proche.

Cependant, la mise au point que vous ferez en autoportrait ne sera jamais assez précise pour vous permettre utiliser une faible profondeur de champ.

Même si vous utilisez un mannequin, votre mise au point risque de se faire de plusieurs centimètres trop en-avant ou trop en-arrière.

Par conséquent, vous devez sélectionner un numéro de f/stop plus élevé (comme f/11 ou f/16) pour avoir de la netteté sur une profondeur plus importante et vous fournir une marge d’erreur plus confortable.

Votre arrière-plan sera ainsi relativement net, plutôt que flou, alors choisissez un endroit simple, sans (trop de) distraction (sauf si vous souhaitez présenter votre environnement : voir plus en-dessous).

Déclenchement automatique

L’inconvénient d’utiliser un déclencheur à distance (dans votre main) est que vous devez penser à déclencher à chaque fois (alors qu’il vaut mieux que vous pensiez à votre pause), qu’il peut se voir dans votre main, ou que vous devez le lâcher ou le cacher à chaque fois. Bref pas terrible mais à vous de voir.

Utilisez plutôt un déclencheur à distance avec un minuterie, comme les modèles bon marché de chez Neewer par exemple, qui coûte généralement environ entre 12 € et 30 € selon les modèles.

Configurez le minuteur pour qu’il prenne une photo toutes les une ou deux secondes par exemple. Pour vous permettre d’enchaîner les poses.

Il est possible que vous ayez des ratés ou trop de photos prises, mais vous pourrez les supprimer plus tard

La mise au point

Pour ce qui est de la mise au point de votre appareil photo sur vous-même, utiliser une ouverture plus petite et assurez vous que votre appareil est en mise au point manuelle.

Pour choisir un endroit sur lequel faire la mise au point, vous pouvez apporter un trépied supplémentaire et le placer à l’endroit où vous serez debout ou assis dans le portrait. Faites la mise au point sur le trépied supplémentaire, retirez le trépied de la scène, puis prenez sa position exacte.

man in white dress shirt holding camera
Javier Martínez
@cjdante

Les différentes techniques créatives pour l’autoportrait

Cherchez de nouvelles perspectives

Vous voulez peut-être sortir des sentiez battus et vous commencez à réfléchir à des idées très complexes à mettre en place, tellement que finalement vous ne les faîtes pas car vous les repoussaient.

Bref, quand vous cherchez à changer, commencez simplement.

Parfois, des scènes de la vie quotidienne peuvent être revisitées simplement en regardant les choses sous un autre angle.

Par exemple trouvez un endroit avec un bon éclairage, comme sous un arbre dans le parc ou près d’une fenêtre dans votre chambre et faites des expériences en vous encadrant sous des angles et à des distances que vous n’avez pas l’habitude d’utiliser.

Vous pouvez utiliser des gros plans (et même des ultra gros plans) pour attirer l’attention de votre spectateur sur une partie du corps ou un trait de visage particulier que vous souhaitez mettre en valeur.

Cela crée aussi un sentiment d’intimité plus grand et offre un point de vue différent de l’autoportrait traditionnel.

Capturer du flou de mouvement

Ralentir la vitesse d’obturation et réaliser une action devant la caméra est un moyen facile de capturer un autoportrait sympa avec un peu de flou de mouvement.

Il est vrai que lorsqu’il est effectué au hasard, le flou de mouvement peut donner à une photo un aspect d’amateur.

Mais lorsqu’il est bien fait, il n’y a pas de meilleur moyen de transmettre un sentiment de mouvement dans vos images.

Pour vous inspirer, consultez certains des portraits présentant un flou de mouvement dans « Dancers In Motion » du photographe Bill Wadman.

Portez votre réflexion sur la réflection

Vous pouvez créer une photo vraiment magnifique en utilisant un miroir ou tout autre surface réfléchissante.

La clé d’un bon plan de réflexion est d’attirer le spectateur dans la scène.

Bien que vous soyez le sujet, n’hésitez pas à élargir votre plan.

Pour montrer non seulement ce qui est réfléchi. Mais aussi ce qui est devant vous.

Cela rendra la prise de vue bien plus intéressante.

Ce type d’autoportrait présente aussi l’avantage de vous permettre de vous photographier normalement avec votre appareil donc depuis l’arrière.

Vous n’aurez donc pas à vous soucier des problèmes de déclenchement et de mise au point.

N’oubliez pas que vos options pour refléter votre portrait ne s’arrêtent pas simplement aux miroirs.

Des reflets, il y en à partout !

Déjà les yeux qui sont le reflet de l’âme.

Mais aussi toute surface réfléchissante (comme les vitrines de magasins ou même les flaques d’eau) qui deviennent d’autant de possibilité d’autoportrait.

Pour une approche plus sophistiquée de l’autoportrait en miroir, essayez de rechercher des reflets dans des endroits moins prévisibles, comme les fenêtres, les flaques d’eau, le crâne d’un chauve et autres surfaces brillantes.

Faîtes tout de même attention à ne pas vous prendre en photo à chaque fois que vous voyez votre reflet, qui est une maladie très grave nommée l’Instagrammite aigu.

Passez de sujet principal à élément secondaire

Si vous voulez vous éloigner d’un autoportrait standard.

SI VOUS VOULEZ DEVENIR UN ARTISTE INTERGENERATIONNEL ICONOCLASTE

Basez votre composition sur un paysage (extérieur ou intérieur, ça peut être une pièce ou un endroit).

Ou un paysage de rue unique qui reflète quelque chose de vous, QUI PARLE DE VOUS (VOUS VOUS VOUS).

Les espaces ordinaires de la vie quotidienne peuvent se transformer en une toile de fond, témoignage de votre personnalité (dont tout le monde s’en fout soyez en sûr) pour votre autoportrait.

Vous aimez les vroum vroum ?

Prenez une photo de vous sur ou dans une voiture, ou dans un garage.

Vous aimez le Scrabble ?

Prenez-vous entrain de battre votre grand-mère !

Vous aimez les cheveaux ?

Prenez-vous dans une boucherie !

Essayez de savoir où et comment vous vous situez dans la scène.

Par exemple, essayez de maximiser et de minimiser votre présence : votre proéminence ou votre minimisation peut elle-même envoyer un message (donner une grille de lecture subtile) dans le cadre de votre autoportrait.

Faites une double prise

Les doubles expositions permettent de combiner deux images en un seul autoportrait.

Le terme vient de l’époque où l’on utilisait des pellicules analogiques et qu’on obtenait cet effet en réenroulant le film à l’envers et en prenant en photo deux fois sur une même exposition.

Bien sûr, avec la pellicule, vous aviez beaucoup moins de contrôle sur la façon dont les deux images étaient superposées, c’était difficile d’obtenir un bon résultat du premier coup ou à coup sûr !

Lorsque vous créez une double exposition en numérique. Et bien déjà il n’y a pas d’histoires de pellicule (à part celles sur votre tête).

Le procédé est beaucoup plus simple à contrôler et vous allez alors avoir plus de place pour expérimenter et exprimer votre créativité artistique.

Oui.

Vous pouvez prendre et modifier les images que vous voulez combiner.

Puis utiliser des calques et des mélanges grâce à un logiciel de retouche photo pour fusionner les deux photos (PhotoShop tu connais).

Vos options sont illimitées.

Vous pouvez prendre la même scène à l’envers et à l’endroit.

Vous prendre en train de vous déplacer.

Combiner votre silhouette avec un motif en superposant votre image d’autoportrait avec une scène autre ou un objet ou peu importe comme vous voulez.

Un conseil avant de partir en séance photo : commencez par prendre une image sombre comme base de votre double exposition, comme une rue la nuit ou votre silhouette.

Les zones sombres de cette image feront un bon travail pour révéler la deuxième image lorsqu’elles seront combinées.

Jouer avec les ombres

Essayez de jouer avec la lumière et les ombres c’est quelque chose qui rend bien en portrait généralement.

Ça va notamment redonner du relief à votre visage (naturellement 3D dans la vraie vie) par rapport à une photo 2D qui aplatira les reliefs.

Da manière plus créative vous pouvez aussi :

-soit travailler avec des « façonneurs de lumière » pour créer des motifs sur votre visage.

-soit faire de votre ombre le sujet de votre autoportrait.

Si vous souhaitez utiliser des façonneurs de lumière pour créer des ombres sur votre visage, il n’est pas nécessaire de vous procurer un équipement spécial et de faire des dépenses supplémentaires.

Vous pouvez tout simplement utilisez des morceaux de carton (c’est sympa car vous pouvez découper comme vous le souhaitez) ou tout autre matériau solide pour créer des ombres bien définies.

Vous pouvez également vous amuser avec du tissu (comme de la dentelle) ou du feuillage pour créer un motif plus fantaisiste.

El famoso regard à travers l’objectif

Vous avez sans doute déjà vu ce type de photo.

Aujourd’hui.

C’est votre moment.

C’est à votre tour.

C’est votre jour.

Prenez un de vos objectifs et enlevez le capuchon avant et arrière.

Un objectif plus court, comme un 50 mm, rendra généralement mieux.

Tenez l’objectif en face de vous, avec la face avant de l’objectif tournée vers votre appareil photo.

Vous devrez atteindre le point de convergence où votre image est claire au centre de l’objectif, vous tenir devant un miroir vous aidera.

N’oubliez pas que, comme tout est inversé dans l’objectif, la gauche et la droite, et le haut et le bas sont inversés.

Essayez d’abord de vous mettre devant un miroir et vous comprendrez à quoi doit ressembler l’image finale.

Se décomposer pour mieux se recomposer

Créer un autoportrait littéralement irréel avec une image composite.

Coupez puis collez numériquement des éléments de différentes photos et combinez-les, par post-traitement, de la manière que vous souhaitez.

Envoyez-vous dans l’espace, défiez la gravité ou créez des illusions hallucinatoires vous serez limité uniquement par votre imagination (du coup vous serez très limité si vous n’en avez pas, dommage).

La silhouette

La photographie de silhouette peut produire un autoportrait avec une sensation dramatique.

Que vous soyez en studio ou en extérieur, c’est un portrait créatif assez facile à réaliser. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une source de lumière vive en back-light (donc derrière vous).

Si vous photographiez en extérieur et que vous utilisez le soleil comme source de lumière, vous obtiendrez des résultats spectaculaires au lever ou au coucher du soleil lorsque le soleil est bas dans le ciel.

Mais ne vous limitez pas à utiliser le soleil : lorsque vous photographiez à l’extérieur, vous pouvez utiliser n’importe quoi comme source de lumière comme des lampadaires ou la lune.

N’utilisez pas les réglages automatiques de votre appareil photo pour la photo de silhouette.

Votre appareil voudra corriger l’exposition et va se tromper d’ouverture et de vitesse d’obturation ce qui amoindrira votre effet de silhouette.

Il faudra garder une faible sensibilité ISO, utiliser une vitesse d’obturation rapide et régler l’ouverture en fonction de la situation d’éclairage.

Jouez avec les prismes

Elle consiste à utiliser des prismes de verre pour courber la lumière afin de créer des reflets et des effets d’éblouissement.

En plaçant un prisme en verre juste devant votre objectif, vous pouvez introduire des reflets stylistiques qui compléteront votre portrait.

Les prismes peuvent également être utilisés pour projeter un arc-en-ciel de lumière.

Lorsqu’il est utilisé de manière créative, l’effet arc-en-ciel peut aider à créer un autoportrait sympa.

Noir et blanc

Un autoportrait en noir et blanc peut être utilisé pour souligner le drame et l’émotion, ou pour générer un sentiment de nostalgie.

Beaucoup de photographe l’utilise pour leurs photos de portrait.

Cela simplifie la lecture de la photo et permet de se concentrer beaucoup plus sur les formes et les expression du visage.

Les photos en noir et blanc sont particulièrement efficaces lorsque votre image met en évidence un fort contraste entre le clair et le foncé.

Vous pouvez également utiliser des lignes ou des motifs forts à travers les ombres pour attirer le spectateur. 

Vous pouvez obtenir des résultats en noir et blanc très différents selon la façon dont vous modifiez votre photo.

Jouez avec les profondeurs de vos noirs et blancs, mélangez les couleurs et séparez les tons pour voir ce qui convient le mieux à votre portrait et à votre style de photographie.

Vous l’aurez compris, il ne suffira donc pas seulement de passer en mode noir et blanc, il faudra aussi apporter une grande attention au jeu de lumière et d’ombre, et aux contrastes : donc pas mal de travail en post-traitement et faîtes attention à vos lumières lors de la prise de vue.

Utilisez la couleur pour améliorer l’ambiance

Une autre option consiste à donner à votre autoportrait un aspect plus éclectique grâce à l’utilisation de gels de couleur et/ou de LED.

Les gels sont des filtres de couleur que vous placez devant des stroboscopes ou des flashes hors champ.

Les gels ressemblent à de la cellophane colorée, mais ont tendance à être plus denses pour obtenir une plus grande intensité de couleur.

Vous pouvez mélanger des gels rouges et bleus sur un fond sombre pour obtenir un effet futuriste style BLADE RUNNER.

Lorsque vous utilisez deux gels de couleur différente sur une même photo, veillez à les placer sous des angles différents ou à des hauteurs différentes. De cette façon, vous obtiendrez deux couleurs distinctes sur votre photo.

Vous pouvez également reproduire l’aspect des gels de couleur en profitant de la signalisation au néon à l’extérieur ou des rubans LEDs qui se vendent beaucoup et sont très à la mode ces derniers temps pour décorer.

Cette technique rehausse l’ambiance de votre autoportrait, mais ajoute encore un niveau de grain et de réalisme à la photographie de rue (dans le cas des néons).

woman in black spaghetti strap top
Eleanor
@galexieels02

Concrètement comment on se prend en photo tout seul ?

La technique du mannequin

Il est impossible de composer, de faire la mise au point et d’éclairer votre autoportrait sans un modèle de remplacement.

Si personne n’est disponible pour vous remplacer pendant que vous faites le portrait, vous devez…

…CRÉER UN MANNEQUIN

Utilisez une tête en polystyrène (4-10€), comme celles utilisées pour les cosmétiques et les perruques.

Empalez-la sur un support peu coûteux (15€ – 30€).

Si vous voulez vérifier l’éclairage de vos cheveux, ajoutez une perruque bon marché de couleur et de longueur similaires (10 à 30 €).

Cette combinaison de support, de tête en polystyrène et de perruque bon marché crée un clone efficace (bien que quelque peu terrifiant) qui est également utile pour préparer l’éclairage du portrait avant l’arrivée du modèle (vous).

Avec la version mannequin de vous en place, vous pourrez ajuster aisément plusieurs aspects de votre photographie pour obtenir un excellent autoportrait.

Astuce : vous pouvez aussi utiliser votre belle-mère.

Utiliser un trépied

À moins que vous ne vouliez vous prendre en photo en mode selfie (bras tendu + grand angle).

Vous devrez vous photographier à l’aide de votre fidèle ami : le trépied.

Il va grandement vous aider à tenir votre appareil photo (notamment à régler la bonne hauteur et l’inclinaison).

Pour une polyvalence maximale, il est recommandé de prendre un trépied léger avec une rotule, comme un Zomei Q555 par exemple.

Qui reste un trépied facilement portable et transportable mais qui reste suffisamment robuste pour supporter un appareil photo.

Si vous prévoyez de photographier avec un smartphone, faîtes attention à vous munir d’un adaptateur universel qui se fixe à votre trépied.

Utilisez un retardateur et le mode rafale

Le moyen le plus simple de déclencher votre appareil photo à distance est d’utiliser son retardateur ou une télécommande sans fil.

La plupart des modèles d’appareils photo vous permettent de régler un délai d’au moins 10 secondes, ce qui vous laisse suffisamment de temps pour vous mettre en place.

Si possible, activez le réglage « mode rafale » de votre appareil photo, afin de pouvoir essayer plusieurs poses à la suite comme un véritable top model pro.

Utilisez le Wi-Fi de votre appareil photo

La plupart des appareils photo numériques récents sont équipés d’un système Wi-Fi intégré qui vous permet de transmettre vos photos sans fil.

Cela est particulièrement utile pour les autoportraits, car vous pouvez prévisualiser vos clichés en temps réel sur une tablette ou un smartphone.

L’avantage, vous l’aurez compris, c’est que vous n’aurez pas à courir (ni même bouger) sans cesse vers votre appareil pour voir comment sont vos photos.

Les appareils récents ont aussi des applications permettant également de prendre des photos en restant à distance.

Il vous suffit de télécharger l’application compatible avec votre appareil photo et de synchroniser les appareils.

Précisez la mise au point de votre appareil photo

Comme il est impossible d’utiliser le viseur lors de la prise de vue.

Il va falloir que vous fassiez la mise au point en amont.

Essayez de demander à un ami (si vous en avez un) de vous remplacer, ou faites la mise au point sur un objet aléatoire comme un bâton ou un animal en peluche ou votre banquier.

Une fois que vous avez fait votre mise au point : n’oubliez pas de désactiver l’autofocus pour que l’appareil ne se mette pas au point lorsque vous déclencherez l’obturateur.

woman holding clear glass bowl with blue and yellow beads

Galyna Greiss

@gracefulgreiss

Quelques conseils pour améliorer votre autoportrait

Placez-vous dans un environnement visuellement intéressant

Pour des autoportraits accrocheurs, essayez de poser dans un environnement visuellement riche.

Non ne vous entourez pas de billets et de grosse voitures.

Mais entourez de motifs et de textures : comme un mur de briques rouges, un champ de fleurs ou une mer d’eau turquoise.

Ce sont de bons exemples pour rendre vos portraits plus graphiques.

Des espaces intérieurs et des éléments architecturaux uniques peuvent également aider à rendre votre autoportrait plus intéressant.

Utilisez la lumière des fenêtres

Si vous photographiez des autoportraits depuis l’intérieur.

Essayez de prendre des photos près d’une grande fenêtre.

Si le ciel est nuageux ou ombragé à l’extérieur, la lumière naturelle diffuse minimisera les ombres fortes pour créer une image plus flatteuse.

Si le soleil brille directement à l’intérieur, vous pouvez utiliser les ombres pour créer une image plus spectaculaire, comme celle de ce portrait.

Si vous avez beaucoup de lumières et que vous avez des rideaux (blancs ou colorés) et que la fenêtre est exposée nord, vous pouvez obtenir aussi une lumière diffuse et intéressante.

Il faudra vous positionnez perpendiculairement par rapport à la fenêtre c’est à dire un profil vers la fenêtre pour avoir une sidelight qui va donner du relief voire apporter du drama ou du mystère (oulala trop sexy).

Mais bon comme d’habitude, expérimentez !

Expérimentez les expressions du visage

Sourire et regarder la caméra comme un chien qui regarde ses croquettes.

C’est CLASSIQUE !

Ce n’est pas très créatif.

Donc…

N’oubliez pas de changer de pose pour avoir l’embarras du choix ensuite dans vos photos.

Si votre photo est centrée sur vous et que vous en êtes le principal élément : c’est votre expression et votre langage corporel qui détermineront l’ambiance de votre autoportrait.

Des moments de vie

Certains des meilleurs autoportraits capturent des moments de la vie du quotidien.

Un peu en mode documentaire ou style journalistique.

Photographiez-vous en train de préparer le dîner, en train de vous rendre au travail ou en train de passer du temps avec des amis, ou entrain de faire une vos activités favorites.

Garder son naturel peut-être un vrai défi mais ça vaut le coup d’essayer !

Incrustez-vous dans un paysage

C’est dommage c’était beau et voilà que vous venez ajouter votre sale face sur ce beau paysage !

Plus sérieusement.

On tombe souvent sur des beau paysage, mais parfois il est difficile de rendre la photo bien.

On ne sait pas trop pourquoi mais il manque un truc !

Et ce truc ça peut être vous !

Il est intéressant de rajouter un sujet à une photo de paysage.

C’est un excellent moyen de rendre un autoportrait plus engageant, tout en immortalisant un endroit magnifique.

La prochaine fois que vous ferez une randonnée ou une balade en voiture, apportez votre trépied et incrustez-vous dans vos paysages, ça donnera en plus un sujet à certaines photos de paysages qui en manque !

Intégrez votre environnement naturel

Pour un portrait plus intime, notamment si il est pris depuis chez vous.

Pensez à inclure des détails personnels comme des piles de vêtements, des animaux en peluche sur le lit, une pile de livres que vous avez lus ou le cadavre de votre voisin qui vous cassez les couilles avec sa tondeuse à gazon un dimanche matin.

Bref votre environnement reflète qui vous êtes, probablement plus que simplement vos visages et vos vêtements

Supprimer les distractions

À moins que vous ne souhaitiez que l’arrière-plan fasse partie de l’histoire que vous essayez de raconter avec la photo (comme conseillé juste avant).

Montrer une trop grande partie de votre environnement peut également être distrayant, surtout lorsque les objets ne sont pas identifiables ou ne communiquent aucune information pertinente sur le sujet du portrait.

N’oubliez pas d’éliminer tout encombrement inutile si vous voulez inclure des éléments : il faut garder la phot lisible.

A l’inverse de la photo avec votre environnement vous pouvez prendre une photo devant un mur de couleur uni pour que le regard se concentre uniquement SUR VOUUUUUS !

Utiliser un f-stop bas

Pour les autoportraits qui ne nécessitent pas de mise au point sur l’arrière-plan, il est conseillé d’utiliser une grande ouverture (donc un chiffre f/stop bas).

Cela permet de créer une faible profondeur de champ et de se démarquer de l’environnement.

Si vous n’avez pas de reflex numérique, vous pouvez obtenir un effet similaire en utilisant le mode portrait sur certains SmartPhone récents (qui utilisent notamment 2 objectifs différents pour créer un arrière-plan flou) ou encore des applications photo qui vous permettent de changer le diaphragme.

Je ne suis pas trop l’évolution des SmartPhone et j’en ai un « vieux » mais du peu que j’ai pu voir je ne trouve quand même généralement l’effet pas très naturel ou convaincant : ça ressemble à du flou ajouté tout autour de soit, on dirait un effet webcam.

Quelques derniers conseils

-Combinez les idées créatives (vues plus haut) pour créer des autoportraits qui attirent vraiment l’attention.

-Gardez toujours à l’esprit toutes les règles fondamentales de la composition photographique (comme la règle des tiers, les lignes de tête, etc.) s’appliquent aussi aux autoportraits !

-Pour les pro : l

*Lorsque vous serez prêt à montrer tous les beaux clichés que vous avez créés à l’aide de ces techniques, n’oubliez pas de les intégrer dans votre portfolio de portraits en ligne.

*Lorsque des clients potentiels verront toutes les idées amusantes que vous avez en matière de photographie de portrait, cela vous aidera à réaliser davantage de portraits. N’oubliez donc pas d’inclure une page de prix sur votre site web, car cela encourage les clients à passer à l’étape suivante plutôt que de passer au photographe de portrait suivant.

man in white hoodie and blue denim jeans sitting on brown wooden bench during daytime
Mike Von
@thevoncomplex

10 erreurs en photo d’autoportrait

Parler de ce qui fonctionne et comment faire c’est bien.

Mais je trouve aussi intéressant de parler des erreurs possibles.

Alors ici on va aborder quelques erreurs communes en autoportrait.

1.Ne pas utiliser la fonction de mise au point automatique

Oui je sais, j’ai parlé de mise au point manuelle plusieurs fois plus haut MAIS je vais vous expliquer.

La mise au point manuelle c’est bien si vous ne changez pas de distance ou d’objectifs.

Mais si vous allez le souhait d’expérimenter et de changer plusieurs fois de position ou de distance : revenez en auto.

Cela vous permettra d’être moins préoccupé par votre mise au point, et de consacrer plus d’énergie à vos idées.

La plupart des appareils photo actuels sont dotés d’une fonction de mise au point automatique que vous pouvez utiliser soit avec un retardateur, soit avec une télécommande.

Donc vis vous bougez souvent il est recommandé d’utiliser le focus auto pour la photographie d’autoportraits pour les raisons suivantes :

-Vous n’aurez pas à courir vers votre appareil après chaque prise de vue

-C’est compatible avec presque tous les appareils photo

-C’est abordable et durable.

L’utilisation occasionnelle de la fonction autofocus vous permettra de vous concentrer sur le côté créatif de votre séance photo sans avoir à faire face à des problèmes techniques ou à des résultats flous.

2.Sous-estimer l’importance de la composition

Une composition attrayante fera ressortir vos autoportraits.

Cela ne signifie pas que vous devez poser directement devant la caméra.

N’hésitez pas à expérimenter avec différents angles et positions. Plus vous êtes créatif, mieux c’est.

Cependant, soyez conscient des problèmes techniques qui peuvent survenir au cours du processus.

Votre caméra saura-t-elle sur quoi se concentrer ?

Les résultats sembleront-ils étranges ou visuellement attrayants ?

Si vous ne vous mettez pas au bon endroit, votre caméra ne pourra pas vous trouver.

Pour éviter cela, placez un objet à l’endroit souhaité (comme évoqué plus au-dessus avec le mannequin), retournez à votre appareil photo et regardez les résultats.

Imaginez-vous à la place de cet objet.

Votre pose améliorerait-elle la composition ?

C’est une alternative plus facile que de poser, de tester et de faire constamment des allers et retours.

Si vous prévoyez d’utiliser l’autofocus, assurez-vous d’ajuster vos points de mise au point automatique (AF).

C’est ce qu’on appelle la sélection manuelle de l’AF.

La sélection AF vous aidera à faire la mise au point sur un point particulier de votre cadre, que votre appareil photo privilégiera lorsque vous appuierez sur l’obturateur.

En général, les photographes d’autoportraits ne sélectionnent que quelques points dans une zone.

3.La peur du jugement

Avec l’essor des médias sociaux et leur ouverture aux selfies, l’autoportrait n’est plus une raison de critiquer quelqu’un.

Si vous trouvez de la valeur et de la beauté dans la photographie d’autoportrait, n’ayez pas peur de l’adopter.

Si vous ne voulez pas être reconnu, transformez-vous à l’aide de maquillage, de perruques et de costumes.

Dans tous les cas, vous avez le droit d’expérimenter et d’évoluer en tant qu’artiste.

L’autoportrait vous apprendra l’importance d’être patient, de se sentir à l’aise dans votre peau et de résoudre les problèmes.

En plus d’être une forme de respect de soi, c’est une occasion de mieux se connaître.

Si jamais vous recevez des critiques inutiles : sachez que c’est simplement le reflet de l’étroitesse d’esprit de quelqu’un d’autre.

bref YOLO, ballek, faîtes ce qui vous plaît !

4.S’en tenir aux mêmes angles et expressions

Dans le monde de la photographie, s’en tenir à un seul regard est une erreur universelle.

Bien qu’il soit certainement réconfortant d’avoir des angles et des expressions dans lesquels on a confiance, il faut expérimenter pour grandir.

Cela ne signifie pas qu’il faille utiliser des poses ou des expressions qui vous mettent mal à l’aise.

Vous n’avez pas à révéler vos insécurités si vous ne le voulez pas.

Juste, n’oubliez pas de sortir de votre zone de confort, de trouver de nouvelles façons de modeler et de les utiliser dans votre futur travail.

5.Vouloir atteindre la perfection

En général, les autoportraits sont des projets indépendants.

Ils impliquent rarement d’autres personnes, ce qui peut entraîner de l’ennui, une faible estime de soi et de l’indécision.

Lorsque vous n’êtes pas sûr de votre apparence, personne n’est là pour vous donner un second avis.

Lorsque vous êtes fatigué d’expérimenter, personne n’est là pour vous encourager.

Par conséquent, vous risquez de prendre des décisions impulsives et de vous sentir mal dans votre peau.

Pour éviter cela, ne cherchez pas la perfection, surtout si vous débutez.

D’autant plus que la perfection, d’autant plus dans un domaine artistique : c’est subjectif !

Ne supprimez pas instantanément les photos que vous trouvez peu attrayantes.

Supprimez plutôt toutes les photos floues et gardez le reste.

Changez vous les idées avec de nouvelles activités et revenez à vos photos plus tard.

Même quelques heures de distractions vous donneront une nouvelle perspective et vous aideront à choisir judicieusement les meilleurs autoportraits.

6.Éviter la lumière artificielle

La lumière artificielle est souvent associée à la dureté et à des caractéristiques peu flatteuses.

Si elle est mal utilisée : ça sera probablement le cas !

En revanche, si vous apprenez à la manipuler, elle deviendra votre meilleure amie les jours où vous ne pourrez pas compter sur la lumière naturelle.

Voici pourquoi il vaut la peine de les utiliser dans vos autoportraits :

Les lumières artificielles sont intemporelles.

La lumière naturelle dépend du lieu et du moment, mais la lumière artificielle est toujours disponible.

Leur intensité peut être contrôlée. Si une lumière est trop forte, couvrez-la avec quelque chose qui ne brûle pas. Sinon, faites de belles ombres avec !

La lumière artificielle est très pratique dans la photographie d’autoportrait car elle demande beaucoup de patience.

7.Ne pas utiliser de trépied

Lorsque vous réalisez des autoportraits, donnez la priorité à la sécurité.

Ne mettez jamais votre appareil photo en danger en le plaçant sur des supports peu fiables.

Investissez plutôt dans un trépied (puis ça vous servira dans plein de types de photos).

Lorsque vous recherchez un bon trépied, faites attention à sa solidité.

Il est vivement recommandé d’investir aussi dans un trépied flexible. Avec un trépied qui peut être placé presque partout, vous pourrez jouer avec des points de vue, des compositions et des poses uniques.

Le fait d’avoir deux trépieds vous permettra d’accroître votre créativité de multiples façons.

Vous aurez un trépied normal pour les autoportraits classiques, et un trépied flexible pour les œuvres d’art uniques.

8.Prendre des photos pendant des heures

Les idées d’autoportraits peuvent être un terrain de jeu rempli de possibilités infinies, mais elles ont leurs limites.

La limite la plus importante est l’énergie, sans laquelle vous vous sentirez très impatient, irrité et déprimé.

Si vous utilisez votre trépied et que vous vous en tenez à l’autofocus, vous aurez plus d’énergie pour vous concentrer sur la pose et la photographie.

Cependant, utilisez votre temps supplémentaire à bon escient.

Peu importe la difficulté d’une séance photo, faites des pauses.

Veillez à être heureux et hydraté, surtout si vous êtes à l’extérieur.

Si vous vous découragez et vous vous énervez, restez-en là.

Prendre plus de photos dans un mauvais état ne donnera pas de résultats productifs.

9.Ne pas demander d’aide

L’autoportrait ne doit pas toujours être réalisé seul.

Si vous trouvez une tâche difficile, demandez de l’aide.

Cela ne signifie pas que vous devez demander à quelqu’un de prendre des photos pour vous.

Cela signifie simplement que vous pouvez avoir quelqu’un qui peut vous aider, un assistant gratuit : LE RÊVE !

Vous pourriez encourager votre assistant à se prendre en photo lui-même !

Les amis proches et la famille peuvent être d’une aide incroyable.

Ils peuvent porter votre équipement, tenir une source de lumière ou être à l’affût d’éventuelles catastrophes.

Ils peuvent également vous tenir compagnie, vous donner des informations en retour et vous encourager.

Si vous allez visiter un nouveau lieu, surtout s’il est abandonné, assurez-vous d’amener un ami (et un trépied).

Mieux vaut prévenir que guérir.

10.Poser tout le temps, à chaque photo

Poser peut être stressant pour certains ou inconfortable.

Il est tout à fait normal de ne pas se sentir à sa place quand on essaie de s’exprimer, alors laissez-vous aller et embrassez la spontanéité.

Essayez de prendre des photos lorsque vous êtes en train de faire quelque chose, comme tourner, bouger, sauter, danser, etc.

Appuyez sur l’obturateur lorsque quelque chose d’inattendu se produit.

Si vous avez quelqu’un avec vous, parlez-lui pendant que vous prenez des photos.

En faisant ces choses, vous commencerez à vous sentir plus à l’aise devant l’appareil photo.

Après cela, poser vous viendra naturellement à l’esprit.

C’est comme tout : ça s’apprend, et certains seront naturellement plus facilement à l’aise que d’autres au début !

man taking photo himself by reflecting on glass wall
Pablo Guerrero
@pablothewarrior

Conclusion

Une fois de plus, la photo, vous en faîtes ce que vous voulez.

J’aime bien prendre des notes, et vous les partager pour que vous ayez des repères ou vous donner des idées (notamment pour les débutants).

Mais vous ne devez pas vous arrêter là, essayez de mélanger plusieurs idées créatives.

Développez les votres.

Bref expérimentez, et c’est ça aussi que vous permet l’autoportrait : expérimenter !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Recevez votre guide gratuit

Plus de 20 pages réparties en 6 axes : exposition, composition, créativité, matériel, post-production et conseils en vrac :

>