fbpx

avril 20

0 comments

Comment se servir du ratio d’aspect dans sa composition en photographie ?

Par Gaëtan Berthouly

avril 20, 2021


Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué (début de phrase de podcasteur) mais quand vous prenez vos photos et que vous les affichez sur votre ordinateur ils ont une « forme » spécifique.

J’entends par forme : la largeur et la hauteur de votre photo. Elles seront de forme rectangulaire, parfois carrée et rarement hexagonales !

Et bien ces formes, on appelle ça… le ratio d’aspect (aspect ratio en anglais) ou encore rapport largeur/hauteur.

Dans cet article on va voir ce qu’est un ratio d’aspect, lequel choisir, l’impact sur vos impressions, les bords, l’équilibre… et plein d’autres choses ! C’est souvent un aspect négligé de la photo, quelque chose dont on ne tient pas trop compte : à tort !

Ça peut complètement foutre en l’air votre composition. Si vous aviez composé dans un certains ratio mais qu’à la fin vous devez publier ou imprimer dans un autre : ça revient à peu près à chier sur votre photo !

Allez, en avant Guingamp !

Schéma des ratios en fonction du capteur

Qu’est-ce que c’est le ratio d’aspect exactement ?

Le ratio d’aspect décrit la relation entre la largeur et la hauteur d’une image, qui est d’ailleurs liée directement à la largeur et la hauteur du capteur.

Par exemple, si le capteur de votre appareil photo mesure 36 mm de large et 24 mm de hauteur, son rapport hauteur/largeur sera de 3:2 (et non 36 mm x 24 mm ou 36:24). Je vous ai représenté visuellement l’exemple ci-dessous (chaque flèche noire a bien sûr la même proportion).

Schéma d’un capteur 36mm x 24mm au rapport 3:2

Vous pouvez facilement visualiser n’importe quel rapport d’aspect en attribuant des unités à la largeur et à la hauteur d’une image. Rien compris ?

Ok je donne un exemple ; un rapport de 4:3 se compose de 4 unités (de tailles égales) pour la largeur et de 3 unités (de tailles égales) pour la hauteur.

Autre exemple : une photo avec un rapport d’aspect de 3:2 sera représentée par 3 unités de taille égale pour sa largeur et 2 unités pour sa hauteur (comme dans l’exemple ci-dessus).

Le ratio peut aussi vous donner l’information sur l’orientation de la photo. Si la photo a un ratio de 3:2, cela indique une image horizontale capturée en orientation paysage (comme dans notre exemple), tandis que 2:3 fait référence à une image verticale capturée en orientation portrait (qui reviendrait à notre exemple mais renversé). Lorsque le rapport hauteur/largeur est exprimé en nombres décimaux comme 1,50 ou 1,50:1, on ne peut pas connaître l’orientation de la photo.

D’ailleurs, le ratio NE VOUS DONNE PAS d’information sur la taille exacte mais bien sur les proportions de l’image uniquement, c’est bien pour ça qu’on ne voit pas d’unités, on n’écrit pas 4cm:3cm par exemple, mais 4:3.

Comment s’écrit le ratio d’aspect ?

Il s’écrit sous la forme d’une division de cette façon : [chiffre de la largeur] : [chiffre de la hauteur], le chiffre de la largeur (horizontal) est TOUJOURS le premier et celui de la hauteur (vertical), le second.

Il peut aussi s’écrire sous forme d’un nombre décimal, si on reprend le ratio 3:2 on pourrait l’écrire 1,50, qui est simplement le côté le plus long divisé par le côté le plus court.

On peut aussi retrouver le rapport d’aspect sous la forme d’une décimale, suivie de deux points et du chiffre 1, comme 1,50:1 par exemple.

Bref, il y a plein de moyens de l’écrire et certains ratios ne s’écrivent qu’en décimale, c’est souvent le cas pour les ratios au cinéma (2,35:1, 1,66:1, etc), plus rarement en photo.

Le ratio d’aspect est partout

IL EST DANS LES VILLES DANS LES CAMPAGNES.

Plus sérieusement, vous pouvez trouver les ratios d’aspect dans de nombreux objets du quotidien.

Exemples :

  • Si vous avez connu les vieux écran de TV ou d’ordinateur ils avaient un ratio de 4:3 (ou 1,33:1) presque carré.
  • Les téléviseur récents équipés de la « HDTV » ont un rapport d’aspect de 16:9 (ou 1,77:1) c’est un format d’écran large, où la largeur est presque deux fois plus longue que la hauteur.
  • Les salles de cinéma (ou home cinema) ont généralement un rapport d’aspect de 2,35:1 (format grand écran CinemaScope).

Pratiquement tous les appareils photo numériques récents sont dotés de capteur 3:2 ou 4:3, et donnent donc des photos par défaut avec ces mêmes ratios.

Les ratios d’aspect les plus courants

Les appareils photo sont souvent équipés de rapports 3:2, 4:3, 16:9 et 1:1. Tous les appareils photo reflex numériques modernes plein format et APS-C ont des capteurs de format 3:2, tandis que le format 4:3 est un choix populaire parmi les fabricants de smartphones, de Micro Quatre Tiers et de certains appareils photo moyen format.

Le 16:9 tend à être le mode par défaut pour le tournage de vidéos, tandis que le 1:1 est parfait pour capturer des photos carrées pour Instagram (et d’autres réseaux).

Il existe une poignée de ratios standards qui seront plus largement acceptés par les différents site web où vous partagerez vos œuvres, mais j’y reviendrai plus en-dessous dans cet article.

Voici quelques détails sur les ratios les plus courants :

4:3 (1,33)

Un rapport 4:3 est compatible avec les impressions 13×17 cm et 15cmx20cm (j’y reviendrai plus en-dessous). La photographie de paysage peut fonctionner avec ce type de format, puisqu’il est plus large que haut et que bien souvent on prend les photo de paysage en orientation… PAYSAGE !

Les appareils photo dotés de capteurs plus petits, comme ceux des appareils compacts ou des smartphones, utilisent généralement aussi le format 4:3. Le même format est également utilisé par les appareils photo Micro Quatre Tiers, qui présentent les mêmes caractéristiques que les reflex numériques mais sont nettement plus petits (voir notre tableau plus en-dessous), certains appareils photo numériques moyen format et les appareils photo argentiques moyen format utilisant des capteurs 6 x 4,5 cm.

Le format 4:3 a aussi été couramment utilisé par les écrans d’ordinateur (affichage 1024×768) et les écrans de télévision.

Exemple photo en 4:3

3:2 (1,5)

Ce rapport d’aspect existe depuis que Leica a fabriqué les premiers appareils photo argentiques 35 mm au début du siècle dernier.

La plupart des appareils photo reflex numériques, sans miroir et compacts ont des capteurs 3:2, quelle que soit leur taille. Et c’est le ratio le plus courant en photographie aujourd’hui.

Les capteurs APS-C Canon de 22,20 mm x 14,80 mm et Nikon de 23,6 (ou 23,7 mm) x 15,60 mm sont tous deux plus petits que le format 24 x 36 mm du plein cadre. MAIS ils ont quand même un ratio d’aspect identique de 3:2.

Le rapport 3:2 correspond à la photo classique 10 x 15 cm et est visuellement un peu plus large qu’une photo en 4:3.

Ce ratio est le plus proche du nombre d’or, ce qui le rend visuellement plus attractif et plus équilibré. Les peintres et les artistes l’utilisaient bien avant l’invention de la photographie.

Bien que le format 4:3 gagne en popularité, le 3:2 reste le format standard. Vous pouvez utiliser vos anciens objectifs argentiques sur les nouveaux reflex numériques car ils sont conçus pour les mêmes rapports.

Ce qui est bien aussi avec ce ratio c’est qu’il laisse une bonne marge de manœuvre pour le recadrage en post-traitement (si besoin).

Exemple photo en 3:2

16:9 (1.78)

En raison de sa largeur considérable, ce format est considéré comme panoramique. En d’autres termes, il capture une zone plus large que les autres rapports d’aspect. C’est pourquoi c’est le format que beaucoup de photographes de paysage préfèrent, même si il n’est pas très courant en photo (Certains appareils photo le proposent comme option de changement de ratio).

Il est également populaire auprès des cinéastes en raison de l’aspect cinématographique qu’il offre. À la fin des années 2000, il a dépassé le format vidéo 4:3 en termes de popularité et constitue désormais la norme pour la télévision, les écrans PC et le contenu en ligne. Ce rectangle étroit vous permettra d’obtenir une résolution de 1920×1080 ou 1280×720. C’est le format vidéo le plus courant aujourd’hui.

Exemple photo en 16:9

1:1 (1,0)

Également appelé format carré en raison de… sa forme carrée ! Ce rapport hauteur/largeur est le plus courant sur les appareils photo moyen format. Tout comme le 3:2, le 1:1 a également été transposé sur les appareils photo numériques.

Un rapport 1:1 peut être appliqué pour simplifier une image. De nombreux photographes adoptent un thème minimaliste dans les scènes qu’ils photographient en carré, il est aussi très utilisé dans les composition symétrique pour la renforcer, il fonctionne bien pour les photos plus abstraites (voir exemple ci-dessous). Le 1:1 permet de faire des impression d’images carrées.

Il est redevenu populaire lorsque Instagram a commencé à exploser en 2012 (même si la plateforme s’est ouverte à d’autres ratio d’aspect par la suite). Il est devenu une norme pour de nombreux réseaux sociaux de nos jours. Avec ce ratio, l’image n’est pas affectée quelle que soit l’orientation du smartphone.

Cependant, aucun appareils photo numériques modernes n’a de capteur carré, et seuls certains appareils proposent le 1:1 en option.

Exemple de photo en 1:1

5:4 (1,25) ou 4:5 (1,25)

Le rapport d’aspect 5:4 est assez courant dans les appareils photo à pellicule de grand et moyen format, ainsi que lors de l’impression d’images 20 cm x 25 cm et 40 cm x 50 cm.

C’est également un ratio d’aspect populaire car il s’agit du rapport vertical de portrait d’Instagram. Les appareils photo argentiques 4×5 et 8×10 utilisent également ces proportions. C’est un rapport d’aspect très courant pour les appareils photo micro quatre tiers et les appareils photo argentiques, ainsi que pour certaines photo en orientation portrait sur Instagram.

Comme on le verra, il permet aussi de recadrer des photo de paysages, notamment en orientation portrait.

Exemple de photo en 4:5
Exemple de photo en 5:4

3:1 (3,0)

Couramment utilisé pour les impressions panoramiques.

Le ratio 3:1 trouve ses racines dans l’appareil photo argentique APS. Connu sous le nom d’APS-P (30,2 × 9,5 mm), le « -P » désignant « Panorama », le format 3:1 était utilisé pour la photographie panoramique. La norme de panorama APS-P est la moins respectée de toutes les normes APS, et la mise en œuvre du panorama varie selon les fabricants et les appareils photo, le seul point commun étant que l’image est beaucoup plus longue que haute, dans le style classique du « panorama ».

Exemple de photo en 3:1 (bon normalement c’est plus adapté quand on fusionne des photos ensemble, ici ce n’est qu’une photo de base en 3:2 recadrée pour l’exemple)

Peut on changer le ratio d’aspect sur son boîtier ?

À l’époque, les rapports hauteur/largeur n’avaient pas beaucoup d’importance pour la plupart des photographes, car ils devaient se contenter du format utilisé par leur appareil, en gros :

  • Si ils possédaient un appareil moyen format, ils prenaient des photos en 4:3 ou 1:1.
  • Et si ils avaient une version 35 mm, ils avaient des images rectangulaires (3:2) à la place.

Certains formats qui étaient spécifiques à l’époque à la photographie argentique ont été repris par leurs homologues numériques actuels. Par exemple, le format 3:2 est toujours utilisé par les reflex numériques modernes petit format (24×36, APS-C et plus petits). Quant aux formats 1:1 ou 4:3, qui étaient courants en moyen format, ils ont également été adoptés en numérique.

La différence majeur entre avant et maintenant, c’est qu’aujourd’hui OUI on peut changer son ratio d’aspect depuis son appareil : la plupart des appareils photo récents proposent plusieurs ratios d’aspect. Assez souvent on peut choisir entre 4:3, 3:2, 16:9 et 1:1

Tableau taille des capteurs, appellation et ratio d’aspect

Voilà un petit tableau, totalement pompé sur www.luzphoto.com (la page : ici), qui vous permet de mieux comprendre comment la taille des capteurs influencent le ratio d’aspect.

Par exemple si on prend le capteur dénommé « Plein format » dans la colonne à gauche, vers le bas, sur les 2 colonnes d’après on a sa hauteur et sa largeur : 36mm et 24mm, on divise le plus grand côté par le plus petit, ce qui fait 36/24 = 1,5 (soit 3:2), on pourrait aussi réduire le plus possible 36 et 24 et on tomberait sur 3:2, une histoire de proportion donc !

-POINT TECHNIQUE UN PEU CHIANT-

D’ailleurs j’en profite pour rappeler (et on le voit bien dans le tableau) qu’un capteur « plein format » ou « full frame » n’est pas la plus grande taille de capteur qui existe en photo, et n’est pas plus grand qu’un moyen format.

En fait, tout ce qui a au dessus des lignes « moyen format », ce sont des capteurs petit format, donc le full frame est en fait un capteur petit format 24×36. D’ailleurs il existe aussi des capteurs grands formats, (plus grand que les moyens).

-FIN DU POINT TECHNIQUE UN PEU CHIANT-

AppellationHauteur (en mm)Largeur (en mm)Ratio d’aspect
1/4″2,43,24/3 (1,33)
1/3″3,64,84/3 (1,33)
1/2,5″4,295,761,34
1/2,3″4,626,161,33
1/2″4,86,44/3 (1,33)
1/1,7″5,77,64/3 (1,33)
2/3″6,68,84/3 (1,33)
1″8,813,23/2 (1,5)
Micro 4/31317,34/3 (1,33)
1,5″1418,71,34
APS-C 1,6x14,922,33/2 (1,5)
APS-C 1,5x15,723,73/2 (1,5)
APS-H18,627,93/2 (1,5)
Plein format (full frame)24363/2 (1,5)
Moyen format33444/3 (1,33)
Moyen format40,453,74/3 (1,33)
Moyen format45603/4 (1,33)
Moyen format60601/1 (1,0)
Moyen format60902/3 (1,5)
Grand format901203/4 (1,33)
Grand format1021274/5 (1,25)
Grand format2002544/5 (1,25)
Grand format4065104/5 (1,25)
Tableau appellation capteur, tailles capteurs et ratio d’aspect

J’ai mis en gras les tailles de capteurs donc vous disposez sûrement si vous avez un réflex ou un hybride. Comme on peut le voir vous serez par défaut en 3/2 en général, certains compacts et bridges seront en 4/3 et pour ceux qui ont un moyen format vous serez probablement en 4/3.

L’impact des ratios sur vos photos

Le ratio d’aspect peut impacter 5 aspects de votre photos qui sont les suivants :

  • Les bords de la photo
  • L’équilibre global / Règle des tiers / grille de composition
  • La sensation
  • Le lieu de mise en ligne
  • Le format d’impression

Comme vous pouvez le voir, l’air de rien, ce ratio et bah il est très important finalement !

Je vais détailler chacun de ces points.

L’impact du ratio sur le bord de vos photos

Pourquoi le rapport hauteur/largeur est-il important ? Il s’agit de la relation entre le sujet principal et les côtés du cadre, et de la quantité d’espace vide que vous obtenez autour du sujet.

La modification du ratio aura un impact sur la position de votre sujet par rapport aux bords de la photo du cadre. Si un élément important est situé près d’un bord, vous risquez de le perdre complètement avec un mauvais rapport.

Vous pouvez constater que le format 3:2 utilisé par la plupart des reflex numériques est légèrement plus long que le format 4:3 des appareils photo micro quatre tiers. Cela peut sembler peu, mais cela a de grandes implications pour la composition.

Regardons les photos suivantes pour comprendre pourquoi. Voici la version originale, avec capteur APS-C Canon, et un rapport d’aspect de 3:2 (voir notre tableau plus haut) :

Photo d’origine en 3:2

Et voici la même image recadrée au format 4:3, comme si elle avait été prise avec un appareil photo micro quatre tiers :

Photo recadrée en 4:3

Une petite partie des bords a été amputée.

Le ratio 3:2 est plus long. Et cela peut être un défi en matière de composition, car il faut trouver un moyen de remplir efficacement cette longueur.

La photographie de paysage, en particulier, bénéficie souvent positivement d’un cadre plus court, et c’est l’une des raisons de la popularité du moyen format 6x7cm (rapport d’aspect 7:6) et des appareils photo 5×4 (rapport d’aspect 5:4) parmi les photographes de paysage qui utilisent des appareils photo argentiques.

Voici à quoi ressemblerait le même paysage recadré dans ces formats :

Photo recadrée au ratio 5:4
Photo recadrée au ratio 7:6

Pour moi, le format 7:6 est trop court et se rapproche trop du carré, le ratio 5:4 donne un cachet intéressant à la photo. Je pense que cela dépend beaucoup de votre photo de paysages, je préfère en général que ça soit bien large (en 3:2) pour retranscrire l’immensité d’un paysage, certains, même, apprécieront un recadrage en 16:9 (moi aussi), cela va beaucoup dépendre du paysage qui s’offre à vous, de vos envies, de l’impression, le lieu de publication et ce que vous voulez retranscrire.

On remarque aussi qu’au départ j’avais positionné mes 2 humains sur le bord gauche, avec des ratio plus serrés, ils se retrouvent un peu trop au bord de la photo, le petit chemin, qui attire l’œil et nous emmène vers les sujets, qui nous emmènent eux même vers les montagnes se retrouve aussi pas mal coupé, ce qui sera moins attirant.

Je préfère donc bien plus le 3:2 ou 16:9, le 16:9 donne un côté plus grandiose et permet d’enlever en haut et en bas des informations pas forcément intéressantes.

Photo recadrée en 16:9 (moi j’aime bien)

Pour la LOLilade, la photo en format carré :

Photo recadrée en 1:1

Étrangement c’est pas si mal !

Jusqu’à présent, vous pensez peut-être que la différence entre les rapports d’aspect n’est pas très importante. Et souvent, lorsque vous utilisez le format paysage (photo à l’horizontale, plus large que haute), la différence peut être assez minime. On passe assez facilement de l’un à l’autre (sauf si on a des éléments importants sur les bords).

Mais passez en portrait (un cadre vertical) et c’est une autre histoire. Le cadre du ratio 3:2 devient soudain beaucoup plus difficile à remplir efficacement, et la composition rend souvent bien mieux avec un recadrage dans un rectangle plus court (c’est une solution assez courante en photographie de portrait et aussi de paysages en portrait).

Quelques exemples :

Photo au ratio 2:3
Photo recadrée au ratio 3:4
Photo recadrée au ratio 4:5


Bon, l’exemple n’est peut-être pas le mieux choisi car la bouteille est très au bord. Mais ça suffira pour illustrer ce que je voulais vous dire : dans cette photo il y avait trop de ciel vide dans l’image originale. J’ai résolu le problème en recadrant l’image dans un rectangle plus court. Le ratio d’aspect 3:4 semble bien fonctionner, le 4:5 étant un peu trop serré ici, mais fonctionne généralement très bien en photo de paysage prises en portrait.

Bien sûr, cela ne marche pas forcément à chaque fois d’utiliser un rectangle plus court. Mais si vous avez du mal à remplir le cadre, surtout si vous vous retrouvez avec une photo au format 3:2, c’est peut-être le signe que vous avez intérêt à utiliser un autre ratio (plus court).

Le photographe d’aventure et de paysages Bruce Percy a écrit un article intéressant sur ce sujet ici, pour ceux qui ont la chiasse quand ils lisent l’anglais, je vous mets la traduction ici :

« Je devrais peut-être écrire un bon article sur ça [le ratio en photo de paysage]. Mais le ratio d’aspect est tout simplement trop large et trop étroit [le ratio 3:2]. Si on le tourne en portrait, il est trop haut et trop étroit. La plupart des gens ont tendance à utiliser des ultra-larges pour étirer le paysage sur la largeur (orientation paysage) ou la hauteur (orientation portrait) afin d’utiliser l’espace réel du capteur. Cela rend la forme et la relation tonale entre les objets dans le cadre plus importante qu’elle ne devrait l’être. L’utilisation d’un format carré, ou d’un rectangle plus gros comme le 4:5, vous permet de garder tous les objets de la scène à proximité les uns des autres, et donc de leur permettre d’avoir une relation plus étroite entre eux. Le 35 mm [donc le ratio d’aspect 3:2], à mon avis, c’est nul (la plupart du temps).

Je voudrais terminer en disant que toutes les scènes ne fonctionnent pas toujours dans un seul ratio d’aspect. Je trouve souvent que la plupart des scènes fonctionnent en 4:5 par exemple et ne se traduisent pas bien en 3:2, mais inversement, j’ai parfois constaté qu’une scène que j’ai réussi à faire fonctionner très bien sur une caméra 3:2 ne se traduit pas bien en 4:5. Il semble que certaines scènes aient été faites pour le 35 [donc ratio 3:2] mm alors que d’autres ont été faites pour le 4:5. Ma préférence personnelle va cependant au 4:5 ou au 6:7 [comme on a vu juste au-dessus pour le moyen format argentiques], et le passage au 1:1 vous permet de simplifier encore plus vos compositions. »

https://www.brucepercy.co.uk/blog/2010/12/16/abolish-32-35mm/

D’ailleurs si vous êtes intéressé par la composition, j’ai écrit un article sur le poids visuel ici, et vous avez aussi ma vidéo youtube ici.

L’impact du ratio d’aspect sur l’équilibre

Remplir ou non le cadre est une question essentielle lors de la prise de vue et du recadrage (changement de ratio d’aspect).

Si des éléments de l’environnement :

  • ajoutent de l’intérêt
  • aident à expliquer le sujet
  • améliorent la composition

Alors ne les éliminez pas. Par exemple : des piles de métal entourant un soudeur mettront en évidence la nature de son travail et fourniront des lignes directrices qui le désigneront.

L’espace autour des sujets leur donne plus d’espace pour respirer, tandis que le fait de recadrer le sujet plus près du cadre nous rapproche de lui. Dans certains cas, un recadrage serré donnera effectivement l’impression d’être serré, restrictif, voire claustrophobique.

Ce qui peut ou non servir la composition.

Un recadrage visant à attacher un sujet au cadre peut contribuer à le fixer et à l’ancrer, mais un recadrage qui place les bords du sujet à proximité du cadre sans le toucher peut être gênant.

Je m’explique….

Par exemple, vous pouvez utiliser un carré 1:1 pour un objet rond si vous voulez un cadre équilibré de manière symétrique, ou vous pouvez utiliser le format 16:9 et vous concentrer sur une seule courbe si vous voulez mettre en valeur un détail particulier de manière cinématographique. Vous ne voyez jamais de plans de films montrant la Terre entière, par exemple ; c’est toujours un hémisphère avec le soleil se levant juste au bon endroit. Ce n’est pas une coïncidence !

La plupart des gens s’en tiennent au format d’origine de l’appareil photo et ne font rien d’autre ou recadrent plus tard. Il s’agit d’une manière de composer très, très bâclée : non seulement vous n’obtenez pas le meilleur cadre pour la forme de votre sujet, mais il y a de fortes chances que vous ne puissiez pas non plus remplir le cadre correctement. Le format 3:2 est un peu un compromis qui n’a pas l’intimité du 5:4 ou du 4:3 pour les portraits, ou l’impact du 16:9 pour les scènes plus étendues.

Si vous recadrez votre photo de manière parfaite autour de votre sujet, il y a de fortes chances que vous vous retrouviez avec une photo chiante : cette fois, parce que la composition est « trop équilibrée » de manière symétrique. Cela semble contre-intuitif, mais de telles compositions utilisent l’espace autour du sujet uniquement comme un cadre, et rien d’autre : il n’y a pas de contexte, de sujets secondaires ou de points d’intérêt ajoutés, on ne laisse pas « respirer » le sujet.

Alors : apprenez à remplir votre cadre et à donner du contexte (ou cadrer serrer sur un détail peut aussi fonctionner !)

Sauf si le résultat final doit avoir un certain ratio d’aspect, ou si la scène elle-même appel à une forme particulière.

En quoi consiste le remplissage du cadre ?

Tout d’abord, vous devez être capable d’identifier votre sujet (c’est la base de la composition). L’espace restant doit être rempli d’éléments qui font écho à votre sujet, renforcent l’histoire ou donnant un contexte au sujet. Mais en aucun cas, ils ne doivent détourner le regard du sujet principal. Et chaque petit élément doit être placé dans l’espace restant de manière équilibrée.

Un peu perdu ? Et bien je vais vous montrer une suite de photo schématique totalement pompées d’un superbe article (en anglais) que je vous laisse ici.

Voici un exemple visuel, utilisant des points pour représenter des éléments de composition :

  • Le grand cercle rouge = le sujet.
  • Les cercles de couleur plus claire/faible saturation = les éléments secondaires, tertiaires et autres.

Tout d’abord, on place le sujet principal ; l’endroit exact dans le cadre dépend de vous, vous pouvez utilisez les lignes de tiers (ou autres grilles) ou les points de force pour vous aider.

Mais en général, on laisse l’espace principal DEVANT le sujet si on veut créer une attente (par exemple, si une personne est de profil, mettez la majorité de l’espace devant son nez).

Laissez de l’espace derrière si vous voulez créer une urgence ou un malaise.

Vous pouvez aussi placer le sujet en fonction des éléments secondaires se trouvant dans l’arrière-plan.

Pour cet exemple, choisissons un emplacement de départ arbitraire. On va choisir 3:2 comme ratio d’aspect pour notre exemple :

compositionaltheory-11

Maintenant, les éléments secondaires.

Placez-les dans l’espace blanc, avec un espace équilibré autour d’eux pour créer à la fois un cadre d’isolation et de mise en valeur, et une zone tampon entre eux et le sujet principal afin qu’ils ne soient pas confondus ou superposés :

compositionaltheory-12

Et de même pour les tertiaires.

compositionaltheory-13

Assurez-vous que les éléments du reste du remplissage ne distraient pas trop le regard du sujet. Par exemple un énorme point de surbrillance comme le soleil (dans ce cas : le point bleu) ne soit pas placé à des endroits distrayants comme des points de force ou des lignes de tiers (il y a aussi d’autres grilles).

compositionaltheory-14

Là, la composition est équilibrée. Il n’y a pas un seul espace vide étrange qui n’ait pas un miroir équivalent le long d’un axe horizontal ou vertical donné (ou, d’ailleurs, de toute autre orientation).

Essayons à nouveau pour le 1:1 et le sujet original de même taille :

compositionaltheory-15

Et enfin, 16:9 :

compositionaltheory-16

Remarquez que pour l’exemple en 16:9, on ne montre pas l’ensemble du sujet (ce n’est pas toujours nécessaire comme dans notre exemple de la Terre dans les films).

Tant que vous pouvez identifier le sujet : c’est ok.

On pourrait imaginer ici une scène spatiale de science-fiction : un lever de soleil sur le bord de la terre avec une flotte de vaisseaux spatiaux au premier plan…

Donc ici : il y a un sujet secondaire (le rond jaune) qui croise le sujet principal (le rond bleu) : est-ce important ?

Seulement si l’intersection provoque une division perçue de l’un ou l’autre, par exemple, une ligne horizontale traversant la tête de quelqu’un aurait tendance à suggérer la décapitation, ce qui serait plutôt étrange pour un portrait.

Cependant, il existe également des exemples où de telles intersections ou juxtapositions peuvent créer des images intéressantes en soi.

Remarquez comment chaque composition est équilibrée, tout en sachant directement quel est le sujet principal.

Vous voulez rendre cet exercice plus réaliste ? Ok, revenons au ratio 3:2 et faisons-en un pour le grand angle, avec des perspectives accentuées et d’énormes différences de taille relative dans les points :

compositionaltheory-17

Et une autre pour le téléobjectif, avec les points de premier plan et d’arrière-plan flous pour reproduire une faible profondeur de champ :

compositionaltheory-18

Une fois encore, remarquez comment votre œil est toujours attiré par le sujet principal dans chaque composition.

Bien sûr, dans la vie réelle ce n’est pas aussi facile :

  • les sujets ne sont pas des points
  • les espaces blancs ne sont pas toujours uniformément blancs
  • et surtout vous n’avez presque jamais le contrôle de l’emplacement de tout autre élément que votre sujet principal.

Dans la vraie vie, bien souvent, il faut attendre que les secondaires bougent, ou que vous bougiez (pour les sujets immobiles) pour obtenir le point de vue qui convient.

Le seul moment où vous avez un contrôle total est lorsque vous photographiez en studio.

D’ailleurs si vous êtes intéressé par la composition, j’ai écrit un article sur le poids visuel ici, et vous avez aussi ma vidéo youtube ici.

L’impact du ratio d’aspect sur la sensation

Votre ratio d’aspect peut être utilisé pour transmettre une émotion.

Les cadres très hauts soulignent, voire exagèrent, la hauteur du sujet. Ils créent un mouvement vers le haut.

Les cadres très larges génèrent un mouvement latéral et une impression de vue panoramique.

Le cadre extra-long d’une image assemblée de manière panoramique encourage l’œil à faire un panoramique et à balayer latéralement, tout comme l’œil se comporterait normalement en regardant une scène étendue, comme un paysage.

Un ratio d’aspect qui suit les proportions d’un objet peut ne pas être perçu consciemment par le spectateur, mais de manière inconsciente, il peut produire un agréable sentiment d’équilibre et de prévisibilité.

En 1:1 :

Bien qu’elles n’aient pas d’orientation verticale ou horizontale (ce qui peut poser un problème pour certaines compositions), les images carrées donnent une impression de solidité, d’ancrage et de certitude, alors que les images qui ne sont pas carrées trahissent ces sensations et nous font nous sentir un peu de travers et mal à l’aise. Sa forme stricte tend à diriger l’œil vers le centre de l’image, ce qui peut ne pas convenir à la composition prévue.

La plupart des sujets ont également une direction distincte en largeur ou en hauteur, que nous essayons souvent d’aligner avec le bord correspondant d’un cadre rectangulaire, mais un cadre carré n’offre aucune direction distincte pour faire écho à la dimension du sujet. En revanche, les cadres carrés fonctionnent bien pour les motifs rayonnants, les cercles, d’autres objets parfaitement symétriques, et les motifs ou textures qui n’ont pas de direction évidente.

Un rapport d’aspect carré 1:1 met une tension horizontale et verticale égale autour de votre sujet.

En 4:3 :

Comme vous l’avez lu juste avant, votre appareil photo et son capteur imposent le format de votre photo. Sur un smartphone, un compact ou un bridge vous aurez le format 4:3, sur un reflex numérique vous aurez le format 3:2. Même si vous soignez votre composition avec les meilleures techniques comme la règle des tiers, votre composition peut manquer d’impact.

En 3:2 :

Si la théorie classique est correcte, alors le nombre d’or de 2 à 3 sera esthétiquement satisfaisant pour presque tout le monde, peut-être en raison du fait que l’œil humain, qui fonctionne par vision binoculaire, a tendance à expérimenter le monde dans les proportions horizontales du cadre 2×3 orienté « paysage ». C’est peut-être la raison pour laquelle il s’agit d’un rapport d’aspect courant pour les appareils photo.

Dans l’orientation verticale, le cadre 2×3 peut convenir à des sujets tels que des arbres, des bâtiments et des personnes debout, mais il peut sembler trop grand pour des portraits plus proches, un recadrage peut s’avérer nécessaire. Le cadre 2×3 semble beaucoup plus naturel en orientation paysage, et en ce sens, il n’affecte pas la composition de manière remarquable.

On a tendance à placer les objets sur une ligne horizontale dans ce type de cadre, avec des objets plus bas dans l’image, ce qui crée un sentiment de stabilité. En plaçant un sujet plus haut, on a tendance à créer la sensation qu’il flotte ou qu’on le regarde de haut. Certains photographes pensent que le format 3:4, légèrement plus carré et serré, comme on peut le voir sur certains appareils photo numériques compacts, est encore plus discret que le cadre 2×3, et a donc encore moins d’impact sur la composition.

En 16:9 :

Par exemple, un rapport de 2.35:1 permet de créer un espace négatif dans une photo. Vous pouvez utiliser cet espace pour créer un effet d’expansion dans votre paysage ou évoquer des sentiments de solitude et d’isolement dans votre portrait.

Un format panoramique (16:9, 1:3, etc.) exerce une forte tension horizontale sur votre sujet pour une photo orientée paysage (ou une tension verticale pour une photo orientée portrait).

En 4:5 :

Modifier votre rapport hauteur/largeur peut également vous aider si vous avez l’impression d’avoir un peu plus d’espace dans votre photo (cela s’applique souvent aux images verticales). Une image verticale peut être trop spacieuse avec un rapport de 2:3, tandis qu’un rapport de 4:5 peut donner à la photo un cadre plus serré, ce qui donne une composition plus attrayante.

Un format 5:4 qui met une légère tension verticale sur votre sujet pour une photo orientée portrait, tout en gardant une composition harmonieuse tirée du nombre d’or (respectivement une tension horizontale pour une photo orientée paysage)

Maintenant on va passer à des exemples de changements de ratios tirés de l’article « Cropping Your Photo For Moving: How Aspect Ratio Emphasizes Your Emotions » que vous pouvez retrouver ici.

Les bords de l’image jouent un rôle primordial pour mettre en valeur le sujet de votre photo. La façon dont votre sujet occupe l’espace dans votre image fait que si certains bords de l’image sont trop éloignés de lui, vous diluez les émotions ressenties par votre sujet.

Recadrer une photo, c’est intensifier vos émotions, en mettant en tension les bords et les coins de l’image contre votre sujet et votre composition.

Tous les exemples ci-dessous ont été pris avec un appareil photo reflex numérique avec un format 3:2. Tous les recadrages effectués vous donneront le même résultat : ils renforcent les émotions qui étaient autrement diluées dans le format original.

1.Recadrage avec un rapport d’aspect carré 1:1

3:2 aspect ratio photo cropped into a 1:1 aspect ratio photo
Recadrage d’un rapport d’aspect 3:2 à un rapport d’aspect 1 : 1. Rochers de Squéouel, Ploumanac’h, France, 2014. Nikon D800 et Nikkor 16-35mm f/4 avec filtre gris neutre, 1s, f/16, ISO 100 © Amaury Descours.

Les parties inférieure et supérieure de la photo créaient des vides qui diluaient la singularité des textures des rochers et de l’écume.

Après avoir essayé un recadrage au format 5:4, le photographe a trouvé que le format 1:1 donnait le plus de force à la composition et donc aux émotions qu’il voulait transmettre.

Après le recadrage, le bord inférieur de l’image met en évidence la vague qui glisse sur les rochers, et le bord supérieur laisse apparaître une diagonale descendante le long de la crête.

Lorsque la spirale du nombre d’or est superposée à la photo, on se rend compte que le format carré permet à l’observateur de regarder à travers les crêtes des rochers puis l’écume de la vague.

Photo cropping with square 1:1 aspect ratio
Recadrage au carré 1:1 avec la spirale dorée montrant une composition mettant en valeur les crêtes des rochers et l’écume de la vague glissant sur le sol © Amaury Descours

2.Recadrage avec un rapport d’aspect 5:4

Photo cropping at 5:4 aspect ratio
Recadrage d’un format 3:2 à un format 5:4. Nikon D800 et Nikkor 16-35mm f/4 avec filtre polarisant, 16mm, 1/160s, f/8, ISO 400 © Amaury Descours

Dans cette composition on peut montrer des branches tout en ayant un point de mire visuel : un jeune pin dont la silhouette se détache sur un ciel sans nuage.

Le format 3:2 donne trop de place à la partie inférieure qui est visuellement confuse et dévalorise le jeune pin comme point focal.

Un recadrage avec un ratio 5:4 a été appliqué et permet de donner une tension verticale à l’image tout en mettant en valeur le jeune pin. Avec la spirale du nombre d’or en surimpression, on peut confirmer que la composition permet à l’observateur de parcourir toute l’image en partant de la branche supérieure jusqu’au jeune pin.

Photo cropping at 4:5 aspect ratio with golden spiral
Recadrage au rapport 4 : 5 avec la spirale dorée montrant une composition mettant en valeur la branche supérieure puis le jeune pin © Amaury Descours

3. Recadrage avec un rapport d’aspect panoramique horizontal

Photo cropping with horizontal panoramic aspect ratio
Recadrage d’un rapport d’aspect 3:2 à un rapport d’aspect panoramique de 1:2,316. Manhattan avec les ponts de Brooklyn et de Manhattan, New York, États-Unis, 2015. Nikon D800 et Nikkor 16-35mm f/4, 30s, f/10, ISO 100 © Amaury Descours.

La photo a été prise au moment de l’heure bleue, après le coucher du soleil. Les lumières artificielles sont donc bien mises en valeur par rapport à la couleur bleue profonde du ciel.

Un recadrage basé très classiquement sur la règle des tiers a été effectué : un tiers pour l’eau, un tiers pour les bâtiments et les ponts, un tiers pour le ciel. Le format panoramique crée une pression sur les bords inférieurs et supérieurs qui oblige l’œil du spectateur à balayer l’image latéralement.
Ce découpage panoramique met également l’accent sur divers points forts visuels, dans chaque tiers de l’image :

  • Dans le tiers gauche : la flèche blanche de la tour One World.
  • Dans le tiers central : les piliers du pont de Brooklyn.
  • Dans le tiers de droite : la flèche rouge de l’Empire State Building et les piliers du pont de Manhattan.
Photo cropping with horizontal panoramic aspect ratio with rule of thirds and golden spiral
Recadrage au format 1:2.316 avec la règle des tiers. Ce recadrage oblige l’œil du spectateur à parcourir latéralement la photo avec des points de convergence architecturaux dans le tiers gauche (One World Tower), au centre (piliers du pont de Brooklyn) et à droite (Empire State Building et piliers du pont de Manhattan). La spirale dorée n’est pas vraiment applicable dans cette photo car la composition est plutôt linéaire et horizontale pour l’œil © Amaury Descours

4.Recadrage avec une Ratio Panoramique Verticale

Photo cropping with vertical panoramic aspect ratio
Recadrage d’un format 3:2 à un format vertical 1:2,316. Nikon D800 et Nikkor 16-35mm f/4 avec filtre gris neutre, 16mm, 5s, f /11, ISO 100 © Amaury Descours

Le format d’origine apparaît très vite insuffisant pour mettre en valeur la singularité de ce rocher qui a été comme posé sur la côte par des géants. Le choix d’un ratio panoramique vertical permet d’exercer une pression sur les deux côtés de l’image, faisant immédiatement balayer le regard de haut en bas.

Il a aussi été choisi de centrer le « Dice » qui était la composition la plus valorisante. Ainsi, une composition avec la spirale du nombre d’or n’est pas vraiment applicable ici. Même si la faille qui commence en bas marque le début de la spirale, le « Dice » n’aurait pas été dans l’œil de la spirale, même son avait décalé le cadrage sur la droite de l’image.

Photo cropping with vertical panoramic aspect ratio with golden spiral and rule of thirds
Recadrage d’un format de 3:2 à un format vertical de 1:2,316. Ni la règle des tiers ni la spirale d’or n’ont permis de trouver la composition la plus frappante. Le recadrage jugé le plus efficace consistait simplement à centrer la pierre « Dice ». Comme le « Dice » se trouve dans le tiers supérieur, et non dans le tiers central de l’image, ce recadrage reste dynamique pour l’œil © Amaury Descours

D’ailleurs si vous êtes intéressé par la composition, j’ai écrit un article sur le poids visuel ici, et vous avez aussi ma vidéo youtube ici.

L’impact du ratio sur vos publications en ligne

Vous devrez comprendre les rapports d’aspect lorsque vous publierez vos photos sur l’internet MONDIAL.

Par exemple, le rapport hauteur/largeur de votre photo de profil Facebook sera différent si vous la visualisez sur un support tel que votre téléphone ou sur votre ordinateur portable.

Pour cette raison, les différentes plateformes de réseaux sociaux ou vous obligeront à adapter vos photos aux ratio standard. Si vous ne voulez pas que votre photo de profil soit déformée, étirée ou coupée, vous devez faire correspondre le ratio de votre photo de profil à leur ratio d’aspect standard.

Lorsque vous partagez votre travail sur les médias sociaux, vous souhaitez que vos photos soient vues de la meilleure façon possible. Chaque plateforme sociale a des tailles d’affichage individuelles que vous devez prendre en considération. Ainsi, vos images ne seront pas automatiquement recadrées d’une manière non prévue par votre composition.

Si vous êtes très présent sur un réseau social particulier, vous pouvez peut-être concentrer votre ratio sur ce réseau spécifique. Instagram, par exemple, est un endroit très fréquenté par les photographes. Dans ce cas : optimisez pour ce réseau.

Meilleurs ratios pour le visionnage en ligne et sur les médias sociaux

Un doute sur le bon ratio d’aspect à adopter ? Je vous résume ici tous les ratios et les résolutions qui correspondent à chaque réseau social.

Youtube

  • Photo de profil de la chaîne : 800 x 800 pixels (ratio 1:1)
  • Photo de couverture de la chaîne : 2560 x 1440 pixels (ratio 16:9)
  • Photo de couverture de la chaîne pour tablette : 1855 x 424 pixels ( ratio quasiment 4:3)
  • Photo de couverture de la chaîne pour mobile : 1556 x 423 pixels ( ratio non standard)
  • Miniature : 1280 x 720 pixels (ratio 16:9)

Pinterest

  • Photo de profil : 180 x 180 pixels (ratio 1:1)
  • Image de couverture d’un tableau : 600 x 600 pixels (ratio 1:1)
  • Image d’une vignette : 50 x50 pixels (ratio 1:1)
  • Épingle : 1000 x 1500 pixels (ratio 2:3)
  • Longue épingle : 1000 x 2100 (ratio non standard)
  • Épingle story : 900 x 1600 pixels (ratio 9:16)

Facebook

  • Photo de profil : 180 x 180px (ratio 1:1)
  • Photo de couverture : 851 x 315px (ratio 2,70:1)
  • Photo d’un lien partagé : 1200 x 628px (ratio 1.91:1)
  • Photo que vous partagez : 1200 x 630 pixels (ratio 1,90:1)
  • Image à la une : 1200 x 717 pixels (ratio 1,67:1)
  • Couverture d’évènement : 1200 x 628 pixels (1,91:1)
  • Photo de couverture d’un groupe : 640 x 334 pixels (ratio 1,92:1)
  • Post vidéo : ratio 4:5, 2:3 et 9:16

Snapchat

Photos et Geofilter : 1080 x 1920 (ratio 9:16)

Twitter

  • Image de profil : 400 x 400 pixels (rapport 1:1)
  • Photo de couverture : 1500 x 500 pixels (ratio 3:1)
  • Photo partagée : 1024 x 512 pixels (ratio 2:1, sur mobile ratio 1,78:1)
  • Image d’un lien web partagé : 507 x 265 pixels (ratio proche de 2:1)
  • Post vidéo : 32 x 32 pixels (ratio 1:1) à 1920 x 1200 pixels (ratio non standard 8:5) ou 1200 x 1920 pixels (ratio non standard 5:8)

Remarque : Twitter compresse assez fortement les images. Il est donc préférable de les compresser à l’avance pour que votre photo soit vue comme elle doit l’être.

Instagram

  • Image de profil : 150 x 150 pixels (rapport 1:1)
  • Photos dans le feed : 1080×1080 pixels (rapport 1:1), en paysage : 1080 x 566 pixels (ratio quasiment 1.91), en portrait : 1080 x 1350 pixels (ratio 4:5) (prennent plus de place et ont donc plus d’engagement)
  • Stories Instagram : 1080px par 1920px (ratio 9:16), vous pouvez également rendre votre image horizontale et inviter vos spectateurs à tourner l’écran de leur téléphone si vous ne souhaitez pas modifier le rapport hauteur/largeur.
  • Vidéo : en vertical : 600 x 700 pixels (ratio 6:7), en carré : 600 x 600 pixels (ratio 1:1)

LinkedIn

Comme pour Facebook et Twitter, vous pouvez utiliser un format 2:1 sur la plateforme de partage social de LinkedIn. Il est donc très facile de publier des photos croisées entre Facebook, Twitter et LinkedIn.

  • Photo de profil : 400 x 400 pixels (ratio 1:1)
  • Photo de couverture : 1584 x 396 pixels (ratio 4:1)
  • Logo des pages entreprise : 300 x 300 pixels (ratio 1:1)
  • Photos partagées : 520 x 320 pixels (ratio 1.625:1)
  • Image d’un lien partagé : 1200 x 627 pixels (ratio 1.91:1)
  • Post vidéo : ratio entre 1:2.4 et 2.4:1

Impact du ratio d’aspect pour les tirages photos

C’est bien beau le virtuel, mais la consécration physique d’une photo c’est encore mieux !

C’est souvent le casse-tête de nombreux photographes de mariage : dans quels ratio d’aspect j’envoie mes photos pour l’impression ?

Si les formats d’impression correspondent en général bien au ratio d’aspect par défaut des appareils (3:2 et 4:3) ce n’est pas la même histoire pour les cadres photo qui ont des ratios d’aspect beaucoup plus folkloriques ! Vous trouverez sur le marché de nombreux cadres photo dont les rapports d’aspect sont de 5:4, 5:7 et 8,5:11.

Dans un cadre professionnel il est donc extrêmement important de demander à votre client quels sont ses ratios d’aspect cibles. Ainsi, vous pourrez produire des résultats adaptés à ses besoins.

Pour vous faciliter un peu l’avais je vous ai résumé la correspondance entre les ratios d’aspects courants qu’on a vu plus haut et les format d’impression.

Ratio d’aspectRatio d’aspect en décimalFormats d’impression courants en cm
1:11.0013×13 cm, 20×20 cm, 25×25 cm, 30×30 cm, 40×40 cm, 50x50cm
5:41.259×12 cm, 20×25 cm, 35×28, 40×50 cm
3:21.509×13 cm,10x15cm, 13×18 cm, 13×19 cm, 15x21cm, 20×30 cm, 76x115cm
4:31.3310×13 cm, 11×15 cm,13×17 cm, 15×20 cm, 20x27cm
3:13.010×30 cm, 13×39 cm, 20×60 cm, 30×90cm
Tableau des ratios d’aspect et de leur correspondance en format d’impression

Qu’est-ce que les ratios natifs ?

Comme on l’a vu en début d’article, le ratio d’aspect est souvent déterminé par le capteur de l’appareil photo : c’est son « ratio d’aspect natif ».

Certains appareils photo offrent toutefois la possibilité de choisir différents ratios d’aspect.

Par exemple, le Nikon Z7 permet de choisir entre les rapports suivants :

  • FX (36×24)
  • DX (24×16)
  • 5:4 (30×24)
  • 1:1 (24×24)
  • 16:9 (36×20)

Les deux premières options sont toutes deux 3:2 (FX 36×24 et DX 24×16), car il s’agit du ratio d’aspect natif du capteur de cet appareil photo (la deuxième option est fournie pour recadrer la partie centrale de l’image afin de simuler les capteurs des appareils photo APS-C / DX de Nikon).

Toutes les autres options, telles que 5:4, 1:1 et 16:9 ne sont pas natives de l’appareil photo, ce qui signifie que le choix de l’une d’entre elles entraînera le rognage d’une partie de l’image.

Ratio natif VS non natifs et baisse de qualité

Bien que cela réduise la résolution de l’image et la taille du fichier, ce n’est souvent pas une bonne idée de passer à des rapports d’aspect non natifs car vous jetez des pixels que vous ne pourrez jamais récupérer.

Si vous recadrez une photo et que vous décidez de revenir en arrière et de passer à un rapport d’aspect différent, vous devrez soit reprendre la photo, soit perdre potentiellement de la résolution en raison du recadrage supplémentaire qui devra être effectué.

Si vous prenez des photos au format natif, vous aurez la possibilité de le modifier lors de l’étape de post-traitement, avec une perte de résolution minimale.

Il n’y a que deux raisons réelles pour lesquelles on voudrait changer le ratio d’origine :

  • Le cadrage : si vous voulez éviter de couper accidentellement votre sujet, il peut être utile de passer au ratio d’aspect que vous utiliserez pour afficher ou imprimer votre image.
  • La mémoire tampon de l’appareil photo et à la vitesse de prise de vue en continu : certains appareils photo sont capables de prendre des photos plus longues grâce au stockage de fichiers plus petits dans la mémoire tampon de l’appareil.

Si vous voulez maximiser la résolution de vos images, prenez toujours vos photos dans le format natif du capteur de votre appareil.

Lorsque vous choisissez le ratio pour maintenir la qualité, pensez au type d’appareil photo que vous possédez : le rapport de la taille de votre image ne doit jamais dépasser celui du capteur de votre appareil photo.

Par exemple :

  • Si vous utilisez un appareil photo de type Micro Quatre Tiers, restez-en au format 4:3 ou 1:1.
  • Si vous essayez 3:2 ou même 16:9, vous serez obligé de recadrer une partie considérable de votre photo. Par conséquent, vous perdrez énormément de pixels.

Si vous changez souvent de ratio, essayez d’utiliser un appareil photo 24×36. Comme il est doté d’un grand capteur, vous pouvez recadrer assez facilement vos photo tout en conservant sa qualité. Contrairement à ses homologues plus petits, sa capacité à capturer des détails fins vous donne plus de liberté pour choisir parmi une grande variété de formats sans vous soucier du bruit.

Quand vous ne connaissez pas votre ratio final : il vaut mieux capturer autant d’informations que possible au moment de la prise de vue et décider plus tard du cadrage qui convient le mieux (en supposant, bien sûr, que vous ayez composé correctement à ce moment-là pour vous laisser de la marge).

Toutefois, si vous avez des exigences particulières (par exemple, si votre client vous demande de produire des images à un ratio d’aspect spécifique), le recadrage dans l’appareil photo sera une option plus sûre en termes de cadrage et de composition.

Si vous choisissez votre ratio avant la prise de vue, vous aurez l’avantage de pouvoir littéralement visualiser ce à quoi ressemblera votre image après avoir été recadrée. Vous pourrez voir l’image recadrée soit dans un viseur électronique, soit sur l’écran LCD de votre appareil photo en mode Live View.

L’état actuel du rapport d’aspect et leur évolution

Les ratios d’aspect ne sont pas fixes, ils évoluent, et ce qui les a fait évolué ces dernières années c’est surtout les réseaux sociaux.

Instagram a popularisé le format carré. Bien qu’un rapport 1:1 réduise considérablement les détails d’un rapport 16:9, par exemple, une photo ou une vidéo 1:1 ressort bien lorsqu’elle est entourée par votre téléphone portable.

Ce rapport 1:1 est également apparu sur Facebook. Plus de 90 % des utilisateurs mensuels de Facebook (1,74 milliard de personnes) consultent Facebook sur leur téléphone portable. Et 60 % de ces utilisateurs n’accèdent à leur compte que depuis leur téléphone. Nos modes de vie de plus en plus mobiles déterminent en grande partie l’utilisation du format d’image sur l’internet MONDIAL.

Vous allez me dire : « Oui c’est bien Gaëtan mais et alors ? »

Vous devez prêter une grande attention aux ratios exigés par les sites sur lesquels vous publiez, surtout que vos photos on sans doute majoritairement une destination virtuelle plus que physique.

Mais cela ne doit pas vous empêcher d’expérimenter des ratios d’aspect inhabituels qui vont à l’encontre des plus populaires !

Pour obtenir les meilleurs résultats sans vous confiner à un ou deux choix ultra basiques, rappelez-vous :

  • Prévisualisez les images avant de les publier, dans la mesure du possible.
  • Conservez une copie du rapport d’aspect original et enregistrez séparément les versions recadrées.
  • Pour les images de couverture et les photos de profil, recherchez l’option permettant de déplacer votre image ou de faire un zoom avant ou arrière (pour vous éviter de retourner sur votre logiciel pour recadrer)

Les rapports d’aspect offrent un grand potentiel de créativité. Sortez du CADRE et essayez quelque chose de nouveau !

Comment changer son ratio d’aspect ?

De nos jours, la plupart des reflex numériques vous permettent de choisir le ratio d’aspect avant de prendre la photo.

En général vous pouvez choisir 3:2, 4:3, 16:9 ou 1:1. Et si vous choisissez un format autre que 3:2, vous verrez apparaître à sur votre écran LCD en mode liveview (éventuellement dans le viseur) un cadre indiquant où le reste de l’image sera coupée. Il vous suffit alors de composer votre image à l’intérieur de ces limites. Lorsque vous appuyez sur le déclencheur, votre appareil recadre automatiquement l’image à la taille spécifiée.

La plupart des smartphones vous offrent également la possibilité de modifier les rapports d’aspect aussi !

Vous pouvez également modifier facilement le rapport hauteur/largeur de vos photos en les recadrant en post-traitement à l’aide de votre logiciel d’édition préféré.

Pour modifier le rapport hauteur/largeur, vous pouvez procéder de deux manières différentes. La première consiste à utiliser le menu de votre appareil photo, et la seconde, un logiciel de post-traitement.

Changer le ratio d’aspect à partir de votre appareil photo

Tous les appareils photos ne gèrent pas le rognage hors du ratio d’aspect choisi de la même façon :

  • Certains rognent les photos lors de la prise de vue au format RAW.
  • D’autres ne rognent que les images JPEG, tout en conservant le rapport d’aspect natif des images RAW (3:2 ou 4:3 en général).

Consultez le manuel de votre appareil photo pour plus de détails si vous avez des doutes.

Pour les appareils Nikon :

Appuyer sur le bouton de menu, puis naviguer jusqu’à « Menu Prise de vue » -> « Choisir la zone d’image » pour le modifier :

Nikon Image Area Menu
Menu ratio d’aspect Canon

Pour les appareils Canon :

Naviguer jusqu’à « Menu prise de vue » -> « Ratio d’aspect » :

Canon Menu Aspect Ratio
Menu ratio d’aspect Canon

Pour les appareils Sony :

Naviguez jusqu’au sous-menu « Rapport d’aspect » dans le « Menu Prise de vue » :

Sony-Menu-Aspect-Ratio
Menu ratio d’aspect Sony

Comme vous avez pu le voir, les différents modèles d’appareils photo n’offrent pas les mêmes possibilités.

Ajustement dans le logiciel

Si vous souhaitez modifier le ratio après avoir capturé vos photos, vous devrez utiliser un logiciel de post-traitement comme Adobe Lightroom pour le faire.

Si vous ne disposez pas d’un logiciel de post-traitement, il existe de nombreux outils de traitement d’image gratuits qui vous permettent de recadrer vos images selon le format souhaité comme Croppola.

Si vous utilisez Adobe Lightroom , vous pouvez modifier le ratio en cliquant sur l’outil « Recadrer et redresser » dans le module « Développement » à droite je l’ai entouré en rouge, ou en appuyant sur la touche « R » :

Outil recadrer et redresser Adobe Lightroom

Une fois l’outil affiché, il suffit de cliquer sur le menu déroulant situé à côté de la serrure indiquant « Original », et plusieurs options de ratio s’offrent à vous, vous pouvez même choisir un ratio personnalisé en cliquant sur « Rapport L/H personnalisé… » :

Menu déroulant ratio d’aspect Adobe Lightroom


« Original », comme son nom l’indique, correspond au ratio d’aspect original de votre photo. Lorsque vous recadrez votre image, votre rapport d’aspect original sera préservé.

« Tel quel » est très similaire, sauf qu’il essaiera de revenir à la résolution complète de l’image si vous l’avez déjà recadrée.

Si vous avez cliqué sur le verrou pour le déverrouiller afin d’ignorer le ratio d’aspect original et recadrer l’image à votre goût, il sera mis sur « Personnalisé ».

Les ratios d’aspect situés sous la première ligne sont destinés à différents formats d’impression, tels que 4×5 et 5×7 (c’est en pouce), tandis que ceux situés sous la deuxième ligne sont destinés à différents appareils qui ont des rapports d’aspect tels que 4×3 et 16×9.

Si j’utilise le mauvais ratio d’aspect est-ce grave ?

Si vous prenez votre photo avec un ratio qui ne correspond pas au ratio de l’écran, le papier photo ou la plateforme en ligne sur lequel elle sera destinées, vous finirez par recadrer ou déformer l’image.

Par exemple, si vous avez un ratio de 4:3 et que vous voulez l’afficher sur un écran 16:9, vous vous retrouverez avec des bordures aux deux extrémités de votre image.

Image 4:3 affichée sur un écran 16:9

Si vous vouliez que cette photo 4:3 remplisse une destination 16:9, votre image sera soit déformée, soit considérablement rognée :

Recadrée pour adapter le 4:3 en 16:9
Étirée pour adapter le 4:3 sur 16:9

La même chose s’applique si vous avez une image 16:9 que vous voulez publier dans une destination 4:3, comme une photo 20 X 25 cm imprimée, qui aurait un rapport d’aspect 4:3 par exemple.

16:9 sur un espace 4:3

Comme vous avez pu le voir avec ces exemples vous devrez déformer ou recadrer fortement votre photo si le ratio d’origine ne correspond pas à celui de publication. Encore ici les écarts ne sont pas trop importants.

Le 2:3 ou 4:3 sont assez flexible, mais plus les ratios auront un écart important plus il faudra recadrer ou déformer la photo, ce qui peut la dépixéliser ou la rendre à chier tout simplement.

Il est donc important d’utiliser le bon ratio dès le départ SURTOUT si vous allez le publier dans un ratio « extrême » comme un 16:9, 1:1 ou 3:1. Globalement le 3:2 et 4:3 sont passe partout et vous arriverez à aller sur des ratios extrêmes (mais le plus optimal c’est d’y penser dès le début).

Si vous capturez une image avec un appareil photo dans son rapport d’aspect natif de 4:3 et que vous entassez votre sujet ou les éléments importants de la scène sur les bords du cadre, vous risquez de ne pas pouvoir recadrer dans des ratios d’aspect plus larges.

C’est pourquoi il est très important de prêter attention aux ratio d’aspect lors de la composition et du cadrage de vos photos. Veillez toujours à laisser suffisamment d' »espace de respiration » autour de votre sujet si votre objectif final est d’avoir plus de possibilités de recadrage par la suite.

Et finalement : quel ratio d’aspect devrais-je utiliser ?

Et oui finalement, tout cet article sur le ratio d’aspect, normalement si vous avez tout lu vous devriez maintenant avoir une idée (je l’espère).

Le bon rapport hauteur/largeur à utiliser dépend du projet ou du type de photo. Vous devez vous poser 2 questions :

  • Vais-je publier sur les réseaux sociaux ? (Si oui se renseigner sur le ratio standard)
  • Vais-je imprimer ma photo ? (Si oui dans quel format ?)

Si les photos sont pour un client, pensez bien à lui poser ces 2 questions ! C’est à vous d’expliquer à vos clients les meilleures pratiques pour leurs photos lorsqu’ils prévoient de les imprimer ou de les poster. Vous pouvez rédiger un petit guide à leur intention lorsqu’ils auront reçu leurs photos. Vous pouvez éventuellement le mettre au format PDF ou le placer sur une page web de votre site. Vous pouvez également rédiger un article de blog que vous leur enverrez lorsqu’ils seront prêts à imprimer leurs photos.

Je vous résume toute la réflexion sur le choix du ratio d’aspect ci-dessous :

Pendant la prise de vue, si vous n’avez AUCUNE IDÉE du lieu de publication ou si vous allez imprimer :

  • Prenez des photos au format 4:3 ou 3:2 (le 3:2 reste le plus populaire, avantages : compatible avec l’impression et s’affiche bien sur les réseaux sociaux, plus de surface de travail
  • Laissez-vous de la marge si possible, pas d’éléments trop importants trop proches des bords.

Si vous imprimez référez vous à mon tableau :

  • Soit vous visez un format d’impression précis : dans ce cas modifiez le ratio d’aspect en fonction pour ne pas vous retrouver avec du blanc ou votre photo coupée
  • Soit vous visez un ratio d’aspect précis et dans ce cas choisissez le bon format qui correspond (Le mieux est de prendre avec le bon ratio d’aspect à la prise de vue).

Si vous connaissez le lieu de publication :

  • Gardez en tête que le format 1:1 est passe partout pour les réseaux
  • Renseignez vous sur les dimensions (référez vous à ma partie sur les ratios sur les réseaux sociaux) et changer le ratio d’aspect en fonction
  • Le mieux est de prendre avec le bon ratio d’aspect à la prise de vue

Le 4:3 et le 3:2 vous laisserons largement le choix par la suite. Vous pourrez par la suite :

  • Passer en 1:1 si vous le souhaitez : pour du symétrique, pour simplifier, de l’abstrait etc
  • Passer en 5:4 ou 4:5 pour le portrait ou les paysages ou paysages en portrait, si vous avez trop d’espace en haut et en bas ou à gauche et à droite.
  • Dans le cas d’un panorama : passer en 3:1
  • Rester en 4:3 ou 3:2
  • Passer de 4:3 à 3:2 pour gagner en largeur ou en hauteur
  • Passer de 3:2 à 4:3 pour enlever de la hauteur ou de la largeur
  • Passer en 16:9 dans le cas d’un paysage qui s’y prête : peu d’intérêt en haut et en bas, et une largeur intéressante. Le ratio parfait pour la vidéo.

Cas où vous souhaitez photographier et en 1:1 ainsi qu’un rapport d’aspect 16:9 ou 9:16

Il y a une énorme différence visuelle entre ces deux formats d’image.
Il est toujours préférable de prendre des photos séparées avec un rapport d’aspect différent. Ainsi, vous perdrez très peu de résolution et vous pourrez ajuster parfaitement chaque composition.
Chaque fois que vous ne pouvez pas prendre plusieurs images pour chaque rapport d’aspect, choisissez l’option Raw+JPEG. Vous obtiendrez une composition précise en JPEG et le fichier RAW vous donnera la possibilité de jouer en post-production pour obtenir des rapports proches du vôtre.

Conclusion

Encore un article super long qui j’espère vous plaira. Je ne pensais pas qu’on pouvait en dire autant sur le sujet.

Je pense que c’est un aspect de la photo souvent négligé auquel on ne pense pas ou on ne veut pas penser ! Mais bien composer sa photo dans son coin pour qu’ensuite elle soit complètement « décomposée » à cause d’un changement de ratio une fois publiée en ligne ou sur papier photo c’est un peu con !

Hors les problèmes techniques, on a pu voir que les ratios étaient aussi de sacrées outils de compositions et peuvent servir votre créativité !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Recevez votre guide gratuit

Plus de 20 pages réparties en 6 axes : exposition, composition, créativité, matériel, post-production et conseils en vrac :

>