février 21

0 comments

Comment équilibrer une photo pour améliorer vos compositions ?

Par Gaëtan Berthouly

février 21, 2021


Avez-vous déjà entendu le terme d’équilibre ?

Alors oui vous l’avez déjà entendu de votre psy vous a peut-être déjà dit que vous manquiez d’équilibre dans votre vie.

Mais avez vous déjà entendu parlé d’équilibre en photographie ?

Et là vous vous dîtes fièrement : « ah super un nouveau concept, ça a l’air simple en plus ça veut juste dire que je dois parfaitement répartir les éléments sur ma photo, je le fais déjà en plus, ma photo est parfaitement égale et mon sujet bien centré ! »

ET BIEN NON !

Ce terme est comme votre pote François qui vient pour la pendaison de crémaillère mais pas pour le déménagement : c’est un faux-ami.

Ça ne veut pas forcément dire que TOUT doit être symétrique sur votre photo (mais ça peut, on verra ça après).

Il peut s’agir des tons, des textures, des formes, du poids d’un élément, de l’espace, de la couleur etc.

Mais est-ce que c’est si important ?

Disons que c’est un des ingrédient de la photo, et j’oserais même dire d’une « bonne » photo (Mais c’est quoi une bonne photo ? Vaste question).

L’équilibre va permettre de rendre vos photos plus captivantes, attrayantes et impactante et d’autres mots en « ante ».

L’équilibre permet aussi de guider l’œil à travers la photo !

Car en fait, notre œil a ses préférences, il considèrera des éléments avec plus de poids (et d’attractions) que d’autres.

Il considère certaines compositions plus harmonieuses que d’autres.

Convaincu ? Non ? Et bien on se quitte ici !

Pour les autres je vais vous parler de divers moyens d’équilibrer vos photos !

Comme d’habitude, à travers cet article le but est d’écrire une véritable ressource sur ce sujet.

Vous allez donc trouver beaucoup d’informations. Que je mettrai à jour, et remettrai en forme avec le temps !

Repérez-vous aux grands titres ou utilisez la commande “ctrl+f” pour activer la fonction recherche de votre navigateur !

J’ai écrit de la merde ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire et à me corriger !

Allez, en avant Guingamp !

Déjà c’est quoi l’équilibre ?

L’équilibre est une façon de composer une image de manière à ce que tous les éléments se complètent de manière égale.

Lorsque nous parlons d’équilibre dans la composition, nous faisons référence à toute une série d’options qui vous aideront à choisir où placer les sujets et les éléments importants dans votre cadre.

L’être humain se sent plus à l’aise devant une photo équilibrée que déséquilibrée.

Dans certaines situations, vous serez « forcé » d’opter pour une composition équilibrée, tandis que dans d’autres, vous devrez opter pour une composition déséquilibrée.

Il y a des moments où il n’y a qu’une seule façon de faire fonctionner une photo.

En revanche, il existe un grand nombre de situations dans lesquelles vous pouvez choisir le type de composition que vous souhaitez utiliser : c’est là qu’entre en jeu le dilemme entre équilibre et déséquilibre.

L’équilibre peut avoir 2 effets :

  • Créer une harmonie visuelle (si la photo est équilibrée)
  • Créer une tension visuelle (si la photo est déséquilibrée)

Alors avoir une photo qui n’est pas équilibrée et qui créait une tension visuelle est-ce que c’est mal ?

NON, pas du tout, en fait on peut s’en servir, m’ais j’y reviendrai plus après.

Le poids visuel

Avec la notion d’équilibre vient aussi la notion de poids.

Si on prend une balance et qu’on met 100 gr de chaque côté : c’est équilibré. C’est le cas de l’équilibre symétrique.

Si on prend une balance, que l’on met 100 grammes d’un côté et que l’on met 80 grammes de l’autre MAIS qu’on pousse ces 80 grammes un peu plus loin jusqu’à obtenir un équilibre : c’est équilibré. C’est le cas de l’équilibre asymétrique.

Regardez ce cairn :

Chaque cailloux qui le compose ne font pas la même taille, n’ont pas le même poids ni la même forme mais pourtant le tout est équilibré et harmonieux : c’est exactement ce qu’on cherche en équilibre asymétrique.

Le poids c’est l’attraction visuelle d’un élément.

Plus le poids est lourds, plus il attire notre globe occulaire.

Plus le poids est léger, moins il attire notre globe occulaire.

Mais quel est le poids d’un élément dans une photo ?

Un cas concret : prenons cette photo prise en ville par un temps pluvieux.

L’ensemble sera extrêmement gris et monochrome.

La parapluie de couleur cyan vient rééquilibrer l’ensemble (et attirer l’attention par la même occasion).

Les couleurs vives ont plus de poids que les couleurs neutres, et ont donc plus d »attraction visuelle.

Ici on a une grande quantité de gris (et autres nuances de gris), mais à droite BAM on a un parapluie cyan.

(D’ailleurs pour les plus observateurs il y a aussi un plot, je vous laisse le trouver.)

Donc le gris (et ses nuances) prend plus d’espace mais a un poids attractif léger.

Et le cyan qui prend peu d’espace mais a un poids attractif plus lourd, vient équilibrer l’ensemble.

Si on prend une balance, on aurait 1 kg de plomb d’un côté (très peu volumineux) et 1kg de plume de l’autre mais qui prendrais bien plus de place, pourtant, le tout serait équilibré.

Notre plomb serait notre cyan et nos plumes notre gris.

On remarque qu’il y a aussi un travail sur les tons : les sujets sont dans la zone claire pour attirer l’attention sur eux.

Et enfin, la photo est asymétrique au globale, mais on observe le reflet des 2 piétons au sol : on utilise ici la symétrie.

Donc comme vous pouvez le voir on peut aussi COMBINER les paramètres.

« Oui mais euh Gaëtan, comment je sais ce qui a le plus ou le moins de poids ? »

Bon naturellement vous devriez le sentir, ou si vous avez l’habitude de regarder des photos.

Mais pour vous faciliter le travail je vous ai fait un petit tableau des famax ci-dessous :

Paramètre d’équilibreVisuellement lourdVisuellement léger
TonSombreClair
CouleurVive, brillante, saturéeSubtile, neutre, désaturée
TailleGrandPetit
Texturetrès texturéLisse
Prondeur de champNetteFloue
Place d’un élémentDirection d’un regard ou mouvement dans une photo, position sur un point de forceDirection d’un regard ou mouvement au bord de la photo
SujetIsoléEntouré de sujets similaires
FormesRégulièresIrrégulières
Tableau des différents paramètres d’équilibrage d’une photo

Pourquoi équilibrer ?

En choisissant l’équilibre de la composition de vos photos, vous décidez du type de sentiments que vous voulez transmettre et du type d’atmosphère que vous voulez créer.

Il ne s’agit pas juste d’équilibre de la composition il s’agit plutôt de faire un choix conscient et d’avoir le pouvoir de décider du rendu de votre photo.

Il y a une énorme différence entre les photos prises par des photographes qui comprennent les différents types d’équilibre et celles prises par des photographes qui ne les comprennent pas.

Une composition bien conçue fera ressentir au spectateur exactement ce que le photographe voulait qu’il ressente en regardant l’image, alors qu’une composition aléatoire peut avoir du mal à susciter une quelconque réaction de la part du spectateur.

Comment équilibrer ?

Je vous ai déjà un peu spoil en vous présentant le tableau précédent et avec la petite analyse de la photo sous la pluie.

On va équilibrer nos photos avec différents paramètres et leurs poids respectifs.

On dispose de plusieurs leviers pour équilibrer nos photos :

  1. Les tons
  2. Les couleurs
  3. La taille
  4. Le texture
  5. La netteté
  6. La place des éléments, l’espace négatif
  7. Les êtres vivants
  8. Les formes

Ça peut paraître beaucoup à avoir en tête mais c’est une question de pratique.

Vous pouvez vous exercer sur chacun de ces leviers d’équilibre sur une session par exemple.

Lorsque vous composez votre scène, vous devrez réfléchir aux différents paramètres d’équilibrages et à la façon dont ils interagissent et se relient les uns aux autres.

Ces paramètres ne sont que des outils, à vous des les utiliser en fonction du résultat que vous voulez obtenir.

Pour vous aider vous pouvez vous poser ces questions :

  • Comment voulez-vous diriger l’œil qui va parcourir votre photo ?
  • Où voulez-vous attirer le regard ?
  • Quelle est l’histoire que vous voulez raconter ?
  • Quelle est l’émotion que vous essayez de transmettre ?

Vous devez d’abord identifier ce que vous repérez en premier

Ensuite faîtes de ce ou ces éléments les points centraux de votre image avec les différents leviers d’équilibre

Prenez quelques photos et d’essaies et posez vous les bonnes questions :

  • S’agit-il d’une composition équilibrée ou déséquilibrée ?
  • A-t-on l’impression que les deux côtés de l’image se disputent le regard du spectateur ?
  • S’il se passe trop de choses dans l’image, comment est-ce que peux équilibre ? En utilisant quel levier ?

Ça fait beaucoup de questions, mais comme pour l’utilisation des leviers, avec la pratique ça deviendra un réflexe (comme votre appareil).

Il existe 2 manières d’équilibrer l’ensemble d’une photo :

  • L’équilibre symétrique, également appelé « équilibre formel »
  • L’équilibre asymétrique, également appelé « équilibre informel »

Équilibre symétrique et asymétrique

Équilibre symétrique

Toutes les photographies équilibrées ne sont pas symétriques.

Mais toutes les photographies symétriques sont équilibrées.

Woua quelles phrases de connard !

Bon tout ça pour dire que si votre photo est symétrique elle est équilibrée !

On imagine souvent une photo parfaitement symétrique comme celle-ci :

grayscale photography of glass pathway
Oscar Söderlund@messisorder

Bon ou presque car elle est un peu penchée sur la droite, mais vous voyez le genre !

Le cliché de la photo symétrique parfaitement géométrique !

On n’est pas obligé d’en arriver jusque là, on peut avoir une symétrie aussi plus naturelle, comme celle-ci :

2 dogs running on road between bare trees during daytime
Adrien Delforge

Ce n’est pas PARFAITEMENT symétrique, mais elle est équilibrée de manière symétrique.

Les éléments de votre scène ne doivent pas nécessairement être identiques. Tant qu’ils sont suffisamment similaires en termes de poids visuel et d’apparence générale, ils apparaîtront équilibrés.

Ce n’est pas toujours évident de trouver de la symétrie même en ville ou dans la nature.

Une solution est de trouver un reflet dans une surface d’eau !

fall scene and reflection - 9 Ways to Create Balance in Your Photography
https://digital-photography-school.com/9-ways-create-balance-your-photography/

Un équilibre symétrique, l’est de manière axiale, par rapport à un axe, un trait que l’on pourrait TRACER.

C’est-à-dire que si vous tracez un trait au milieu de la photo, de manière

  • horizontale (le plus courant)
  • verticale (En tant qu’êtres humains, nous sommes symétriques bilatéralement, et ces compositions ont donc un sens pour nous.)
  • diagonale (moins courant mais fonctionne)
  • radiale (symétrie circulaire à partir d’un point central : fleurs, coquillages, traînées d’étoiles…)

De ces manières, vous aurez exactement le même poids dans chacune des moitiés.

Si on peut diviser une photo en 2, c’est qu’elle est symétrique et donc équilibrée.

C’est souvent avec cet équilibre qu’on commence notre carrière de photographe !

Car c’est le plus évident : si c’est important c’est au centre !

Les photographies symétriques nous entourent dans notre environnement : lorsqu’une image doit être SIMPLE, comme dans un portrait, ou comme moyen de transmettre ou d’illustrer un message de base.

Le cerveau humain aime les motifs et, pour cette raison, la symétrie en photographie peut vraiment attirer l’attention.

La symétrie est parfaite pour une image percutante où vous souhaitez avoir le moins de distractions possible, et il se prête également bien à des sujets tels que la beauté ou le glamour.

Il est toujours plus sûr de cadrer un portrait de cette manière.

Vous pourrez ensuite passer à d’autres types de positionnement pour le modèle qui sont plus intéressants visuellement, tout en étant correctement équilibrés (équilibre asymétrique).

Un visage parfaitement centré fait appel à notre conception de la symétrie comme quelque chose de désirable et d’attrayant, en s’appuyant sur notre propre sentiment subconscient qu’un visage symétrique est un beau visage.

La symétrie nous donne un sentiment de stabilité, de calme, de tranquillité et de formalité.

Elle peut nous donner l’impression que quelque chose est complet, réalisé avec précision et contrôle. C’est pour cette raison qu’elle est aussi utilisée en photographie architecturale !

Gardez en tête que le centrage de votre sujet fonctionne lorsqu’il y a un équilibre symétrique dans l’image.

Équilibre asymétrique

Aussi appelé « équilibre informel » elle nécessite de décentrer intentionnellement son sujet.

Vous obtiendrez une image plus complexe.

Lorsqu’une image est symétriquement équilibrée, cette symétrie est évidente pour le spectateur.

En revanche, lorsqu’une image est équilibrée de manière asymétrique, le spectateur doit passer un peu plus de temps à regarder l’image pour s’en rendre compte.

L’image est équilibrée par l’utilisation créative des différents paramètres évoqués : la taille, les tons, les couleurs, la place…. des sujets dans la composition.

Chaque côté de la photographie a le même poids, quelles que soient ses différences.

2 moyens pour équilibrer une photo asymétrique :

  • La règle des tiers est un excellent outil pour équilibrer de manière asymétrique : le centre d’intérêt se retrouve sur les points de force et le long des lignes de tiers,
  • Une autre façon de créer un équilibre asymétrique dans la composition consiste à équilibrer votre sujet principal avec un autre sujet moins important qui contraste avec le premier en termes de taille, de couleur ou d’aspect général (comme on l’a vu plus haut avec le tableau des poids et l’exemple avec le parapluie cyan !).
How to Use Balance for Better Compositions in Photography
https://iceland-photo-tours.com/articles/photography-techniques/how-to-use-balance-for-better-compositions-in-photography

Prenons l’exemple de cette photo ci-dessus (pas de moi).

Le sujet principal, la montagne, est placée en haut à droite de la photo.

Si on avait laissé le côté opposé, en bas à gauche, vide, cela aurait déséquilibré la photo.

Le photographe a donc fait le choix de se rapprocher de ces fleurs, pour remplir l’espace en bas à droite, ce qui permet aussi de mieux guider l’œil jusqu’à la montagne.

Pour créer une photo asymétriquement équilibrée, les différentes parties de la composition doivent recevoir la même attention de la part de l’observateur.

Ici, en plaçant correctement les sujets, nous sommes en mesure d’attirer davantage l’attention de l’observateur.

L’image sera aussi plus dynamique par rapport à une photo symétrique, qui semblera généralement plus statique.

Lorsque vous considérez les tons de votre image, commencez à penser que les hautes lumières pèsent très peu, et les ombres beaucoup plus. Pour obtenir un équilibre asymétrique, vous devez avoir un équilibre parfait entre la lumière et le poids.

Considérez ceci : comme les ombres « pèsent » plus lourdement, une photographie devrait avoir plus de hautes lumières que d’ombres pour être considérée comme équilibrée.

L’équilibre asymétrique est également souvent obtenu lorsqu’un sujet principal (généralement situé au premier plan) est équilibré par un autre sujet moins important (généralement situé à l’arrière-plan)

photograph of stones in foreground
https://www.nyfa.edu/student-resources/five-kinds-photography-balance-you-need-to-understand/

Dans la photographie ci-dessus, l’œil du spectateur est d’abord attiré par les pierres du premier plan.

Puis il est entraîné vers les montagnes à l’arrière-plan.

D’un côté de la balance : les pierres, plus sombres, ont un poids important.

De l’autre côté : la luminosité de la montagne a un poids plus léger, mais une surface plus importante, qui permet d’équilibrer le poids des pierres sombres

La gamme de hautes lumières et d’ombres dans le reste de la composition ne fait que renforcer cet équilibre.

Sans les pierres, il y aurait trop d’espace négatif au premier plan.

Sans la montagne, il y aurait trop d’espace négatif à l’arrière-plan.

Même si cette photographie n’est pas symétrique : elle est équilibrée.

C’est un peu un jeu d’équilibriste : il faut réfléchir à l’élément qui a le plus de poids visuel, pour ensuite l’équilibrer avec les éléments de l’image qui ont moins de poids visuel.

La taille de chaque élément peut être sans importance, mais le plus souvent il est préférable de juxtaposer un élément plus grand avec un ou plusieurs éléments plus petits pour obtenir une bonne composition.

Une photo bien composée utilisant un équilibre informel est généralement plus attrayante à regarder qu’une photo formellement équilibrée.

La meilleure façon de découvrir l’équilibre informel est peut-être de regarder plusieurs exemples de photos qui le mettent efficacement en valeur.

Dans la partie juste après on va regarder tous les paramètres que l’on peut utiliser pour équilibrer de manière asymétrique.

Les paramètres d’équilibrages

Équilibre tonal

Ce type d’équilibre s’observe mieux dans les images monochromes (une seule couuleur) ou en noir et blanc.

Dans ces situation les différents tons (tons claires et tons sombres) sont plus facilement distinguables.

L’équilibre tonal est vu en termes de contraste entre les zones plus claires et plus sombres d’une image.

On essaie généralement d’avoir toutes les gammes de tons dans une image : du noir complet au blanc complet, en passant par une gamme de nuances de gris.

Le contraste c’est ce qui va donner de la dimension à vos photos, c’est pour ça que croire que « bien exposer c’est ne pas avoir d’ombre » c’est une grosse connerie.

Et ça pour 2 raisons :

  • L’exposition ce n’est pas : ne pas avoir de zones d’ombres, c’est optimiser la capture de la lumière pour avoir un maximum d’informations de qualités capturées par le capteur pour pouvoir développer sa photo par la suite
  • Les tons sombres, les ombres sont aussi important que les tons clairs et les hautes lumières, ensemble ils vont permettre d’apporter de la dimension à votre photo

Les zones sombres ont naturellement plus de poids visuel, et l’équilibre tonal est atteint lorsque les différents éléments d’une image équilibrent les zones plus lourdes par des zones plus grandes et plus claires (plus légères).

Si votre sujet est de couleur claire, faites attention aux ombres et aux objets sombres qui peuvent vous distraire, et recadrez votre photo pour les exclure si nécessaire.

Les zones de fort contraste attirent naturellement votre regard. Un objet clair sur un fond sombre, ou vice versa, est un excellent moyen de focaliser l’attention du spectateur sur votre sujet principal.

A beach at sunset
Photo par Ian D Keating

Ici, les objets sombres du premier plan ont le plus de poids et attirent le regard.

Le contraste de l’arrière-plan plus clair ajoute de l’intérêt sans dominer la scène.

Équilibre des couleurs et saturation

Une autre façon intéressante de créer un équilibre asymétrique est d’utiliser des couleurs.

Pensez à une image composée d’une moitié de rouge vif et d’une moitié de jaune…

Vers quelle couleur vos yeux se dirigeront-ils automatiquement ?

Le rouge !

Les couleurs vives sont plus « lourdes » que les couleurs neutres.

C’est pourquoi une touche de couleur dans une photographie peut facilement équilibrer une scène qui serait autrement trop lourde d’un côté : comme dans notre exemple du début du parapluie cyan !

Une photo avec trop de couleurs vives, comme les rouges et les oranges, peut donner à l’image une apparence écrasante.

L’équilibre des couleurs peut être obtenu en équilibrant une petite zone de couleurs vives avec une zone plus large de couleurs neutres ou plus pastel, et vice versa.

Dans la photo ci-dessous, le rouge est compensé par le bleu et le jaune du reste de la photo.

Dans le cas où le sol aurait rouge et la maison bleue, l’ensemble de la photographie serait déséquilibré.

Photograph by Glenn Sundeen
Par Glenn Sundeen

Comme il n’y a qu’une seule couleur « lourde » dans l’image compensée par une plus grande abondance de couleurs « légères » la composition semble parfaitement équilibrée.

Donc vous l’aurez compris : les couleurs vives et éclatantes ont un poids visuel plus important et attirent le regard, il est bien de les équilibrer avec de plus grandes zones de couleurs neutres.

On peut aussi équilibrer les couleurs froides avec les couleurs chaudes.

Les couleurs chaudes (rouge, jaune, orange et beige) et froides (bleu, vert et violet) se trouvent de part et d’autre de la roue chromatique et sont donc complémentaires.

roue chromatique

Les couleurs…. ça mériterait un article complet !

Ce n’est pas toujours quelque chose que nous pouvons contrôler pendant la prise de vue.

MAIS on peut chercher à équilibrer vibrance et saturation lors du développement de nos clcihés !

Équilibre conceptuel ou abstrait

Cet équilibre est disons plus… philosophique.

On communique une idée, une pensée.

Sur la photo ci-dessous, nous avons plusieurs équilibres.

Au niveau des tons : les ombres profondes sont parfaitement contrebalancées par les ombres claires, et la scène industrielle plus sombre à l’arrière-plan équilibre la grande branche lumineuse au premier plan.

Au niveau conceptuel : la branche morte parle de l’effet de l’industrialisation (en arrière-plan) sur l’environnement (au premier plan).

Photograph by Ian Bramham
Photo par Ian Bramham

Vous l’aurez compris, il s’agit d’opposer par juxtaposition (une à côté de l’autre) deux idées, par exemple :

  • Nature VS industrie
  • Ancien VS nouveau
  • Joie VS tristesse
  • Enfermement VS liberté
  • Richesse VS pauvreté
  • Intemporelle VS éphémère
  • Et surtout : pain au chocolat VS chocolatine

Les textures contrastées ou l’équilibre des tons sont tous deux très utiles pour créer un équilibre dans une image abstraite. Le contraste lui-même forme l’image.

Sur le même sujet, on peut aussi parler de la relation des éléments entre eux.

danger sign cliff warning - 9 Ways to Create Balance in Your Photography
https://digital-photography-school.com/9-ways-create-balance-your-photography/

Il s’agit d’une photo terre/mer/ciel assez simple et pas vraiment très intéressante.

Mais avec l’ajout du panneau juste à côté du bord de la falaise c’est déjà plus intéressant.

Le rouge vif des lettres attire l’attention (même si le panneau est petit).

En composant cette image, la règle des tiers a été utilisée pour fournir une échelle et un contexte avec le bord de la falaise sur la droite, montrant que la falaise continue.

Donc d’une simple image sympathique, on a un élément qui vient un peu nuancer ce petit coin tranquille, avec ce message de DANGER.

On passe de « c’est beau » à « c’est beau mais c’est dangereux », ça donne un peu plus de matière à la photo.

Equilibre de la zone de netteté

Tout ce qui est dans votre photo doit-il être net à 100 % ? TOUT LE TEMPS !

Et bien pas forcément !

Si en photo de paysage et d’architecture on cherche à avoir une grande profondeur, ce n’est pas toujours le cas.

En fait, on peut en jouer !

Vous pouvez utiliser la profondeur de champ de manière créative, en équilibrant le sujet net avec l’arrière-plan « flou » plus doux.

Imaginez la photo ci-dessous avec une ouverture à f/11 : tout le feuillage et les arbres de l’arrière-plan auraient étés net.

Les cônes de mélèze (oui ce sont les trucs qui ressemblent à des pommes de pin) seraient perdus dans l’arrière-plan.

Les photographes d’humains utilisent ce concept à leur avantage, en photographiant leur sujet de manière similaire pour le faire ressortir d’un arrière-plan parfois désordonné ou distrayant.

pine cones on a tree - 9 Ways to Create Balance in Your Photography

Les objets bien nets ont plus de poids que ceux qui sont flous.

Cela est particulièrement utile pour réduire l’impact des éléments indésirables dans votre scène.

Ajustez votre profondeur de champ pour brouiller les distractions et ramener l’attention sur le sujet principal.

Équilibre de la place des éléments

L’endroit où vous placez le sujet dans le cadre est important.

La place d’un élément peut être utilisé pour :

  • montrer l’échelle
  • montrer la relation entre les éléments
  • souligner la tension
  • créer une sensation
  • créer un ton stylistique spécifique

Un exemple classique est la règle des tiers : un sujet placé au centre manque d’impact.

Placer le sujet sur une ligne de tiers pour le rendre plus dynamique.

Si votre image comporte une personne, les spectateurs suivront naturellement la direction de son regard.

Man gazing out of the frame
https://www.photographymad.com/pages/view/balance

Cela donne du poids à ce qui serait autrement un espace vide et peut même constituer un contrepoids.

Si le sujet regarde en dehors du cadre, le fait de le placer près du bord donne un rendu très différente de celle que vous composez pour qu’il regarde davantage dans le cadre.

Sur le même thème que la direction du regard, on a aussi la direction d’un sujet en mouvement.

Prenons cette photo par exemple :

The informal balaance
https://shotkit.com/balance-photography/

Même si la géométrie de la composition est harmonieuse : le traceur (personne qui fait du parkour) se déplace de droite à gauche et est à GAUCHE de l’image : ce qui donne une sensation d’oppression et d’incertitude car on ne sait pas exactement où la personne va aller.

Le spectateur pourrait avoir la sensation cette image n’est pas satisfaisante car son équilibre est perturbé par le mouvement de la personne vers le bord du cadre.

En revanche, donner au traceur de l’espace pour se déplacer peut créer un sentiment d’équilibre et d’harmonie :

Informal balance - man jumping over a brick wall with a pole in the foreground
https://shotkit.com/balance-photography/

Vous avez d’ailleurs déjà entendu cette règle d’ailleurs « si une personne est en mouvement de gauche à droite, laisser de l’espace à droite, et inversement », et bien, ça vient de là !

Dans l’image de la grotte située ci-dessous, les personnes ajoutent de l’équilibre en fournissant une échelle.

large cave opening - 9 Ways to Create Balance in Your Photography
https://digital-photography-school.com/9-ways-create-balance-your-photography/

Sans les humains comme éléments de référence, nous aurions plus de mal à apprécier la taille réelle de la grotte

La photo aurait parue aussi plus abstraite.

Les couleurs vives de leurs vêtements offrent également un certain poids visuel comparé aux couleurs plus ternes des parois rocheuses.

Equilibre des textures

Les motifs et les textures sont visuellement intéressants et sont donc des points d’intérêt naturels.

L’équilibre des textures dans la composition fonctionne également bien avec la règle des tiers.

Une zone fortement texturée peut équilibrer un objet décentré comme ci-dessous :

Balance in composition creates visual interest
https://thelenslounge.com/balance-in-composition-tips/

Mais attention aux arrière-plans texturés qui détournent complètement l’attention de votre sujet.

Comme la texture a plus de poids visuel qu’une zone non texturée, un mur de briques est visuellement plus lourd qu’un mur lisse et enduit.

Ici donc la peau lisse du sujet (ainsi que le flou d’ailleurs), viennent équilibrer la texture du mur.

Dans l’image des cuillères à épices (ci-dessous), il y a trois couches de texture :

  • la surface de fond
  • les épices dans les cuillères
  • et quelques épices éparpillées

Bien que l’image soit très texturée, elle s’équilibre grâce à l’échelle et aux épices éparpilléesqui permet de faire la transition et adoucit la différence entre les épices et le fond.

Si les épices éparses supplémentaires n’étaient pas là, cela ne fonctionnerait pas aussi bien.

spices in 3 spoons - 9 Ways to Create Balance in Your Photography
https://digital-photography-school.com/9-ways-create-balance-your-photography/

Cette photo de myrtille utilise la texture d’une manière différente.

Les sujets eux-mêmes (les myrtilles) deviennent l’élément de texture, avec un intérêt supplémentaire sous la forme de gouttelettes d’eau.

Sans les gouttelettes, l’image serait beaucoup moins intéressante, et les détails fins des gouttelettes aident à équilibrer la taille des fruits, ce qui donne à l’œil plus d’éléments avec lesquels s’engager.

blueberries - 9 Ways to Create Balance in Your Photography
https://digital-photography-school.com/9-ways-create-balance-your-photography/

Pensez à l’écorce des arbres, aux motifs sur l’eau, aux murs de briques, aux fissures dans le trottoir, aux nuages dans le ciel, au feuillage dans un jardin, au métal brillant et réfléchissant, aux pierres dans un étang, au sable sur la plage.

Pensez à une longue exposition pour produire des cascades de mousse douce ou des motifs de nuages intéressants.

Pensez au MCI(Mouvement de Camera Intentionnel) pour un effet de flou doux ou de jolies traînées de lumière.

La texture est partout autour de vous et dans tout ce que vous voyez, mais elle est souvent considérée comme acquise et banale (comme les myrtilles juste au-dessus).

La texture peut être mise en évidence et devenir un élément clé de votre image si vous prenez le temps de la voir et d’en profiter.

Équilibre par les êtres vivants : les humains et les animaux

Nous sommes naturellement attirés par les êtres vivants sur une photo.

Et d’autant plus si nous pouvons voir leurs yeux.

Ce qui est une bonne, et une mauvaise nouvelle.

En fonction du contexte c’est plus ou moins pratique.

En effet si votre sujet est une personne, et qu’elle est entourée d’autres personnes alors elles seront distrayantes.

Mais dans une scène de paysage, avoir un animal (ou un humain, c’est pareil) peut rajouter un réel intérêt à votre photo et aussi un sens des dimensions.

Husky sitting in front of snowy landscape
Photo par Markus Trienke

Le husky dans cette image (qui ressemble à un gros chat nommé Félix) rompt avec l’étendue de la terre sans relief et équilibre les montagnes en arrière-plan, et donne aussi une échelle à l’ensemble.

Cas où le Husky s’est fait manger

Alors que dans le cas où le chien s’est fait mangé par un ours polaire, on se retrouve avec trop d’espace négatif en dessous.

Recadrage en 16/9

A la limite un petit recadrage des famax en 16/9 pourrait fonctionner.

Équilibre par la taille

Pour équilibrer le lourd et le léger, la taille de l’objet visuellement plus lourd doit être inférieure à la taille de l’objet visuellement plus léger.

Un grand objet d’un côté de l’image peut être équilibré par deux objets plus petits de l’autre côté de l’image.

Le ou les objets plus petits sont des objets secondaires et n’ont pas le même poids que l’objet principal.

Ils ajoutent plutôt un intérêt visuel, de sorte que l’œil du spectateur se déplace vers les objets secondaires après avoir regardé l’objet primaire, puis revient à nouveau.

Ce mouvement crée un voyage, ce qui est toujours une bonne chose dans une photographie.

De cette façon, les objets secondaires ajoutent à l’histoire de l’image.

L’équilibre des tailles dans la composition est particulièrement utile lorsqu’il est combiné avec la règle des tiers.

Le facteur le plus évident est peut-être le fait que les grands objets ont plus de poids que les petits, et attirent donc davantage l’attention du spectateur. En général, il est préférable de faire de votre sujet principal l’objet le plus grand et de le soutenir par des objets plus petits.

Bon c’est peut-être un peu flou tout ça alors passons à des exemples :

Equal visual weight is broken up with a women in foreground and an unfocused group in the back
https://shotkit.com/balance-photography/

Ici, on a plusieurs choses, la dame devant est très expressives, elle est aussi imposantes, elle est nette, tons sombres, elle capte donc beaucoup d’attention.

On remarque aussi au passage que la branche qu’elle porte fait une sorte de triangle qui pointe vers…

…les petits sujets secondaires (qui semblent être des enfants) qui viennent contre balancés tout ça, qui sont moins nettes et aussi vers des tons clairs.

Couple on the beach balanced with structure in the background
https://thelenslounge.com/balance-in-composition-tips/

Ici on a ce couple, contre balancé par cette jetée en ruine à l’arrière, moins nette. Cette jetée ajoute aussi du contexte à la photo.

Lack of balance in composition
https://thelenslounge.com/balance-in-composition-tips/

En comparaison, la photo sans le contre-poids, moins équilibrée, mais qui peut aussi fonctionne.

Elle ne donne pas la même sensation, on a un moins de contexte, le plan est plus serré, on a aussi moins de tons clairs, la dame regarde aussi vers la gauche, on est beaucoup moins sur un couple qui passe un moment romantique au bord de l’eau, il y a plus de tensions ici.

Espace négatif, déséquilibre et tension

Si l’équilibre des éléments dans vos plans donne un sentiment d’harmonie et de paix, éviter délibérément l’équilibre fait le contraire.

Les compositions non équilibrées instillent un sentiment de malaise et de tension qui, lorsqu’elles sont utilisées avec soin, peuvent avoir un effet très puissant.

L’équilibre en photographie est un concept simple mais important à maîtriser.

La prochaine fois que vous cadrerez une photo, arrêtez-vous pour réfléchir au poids visuel des éléments de votre scène.

Un petit changement de composition peut avoir un grand impact sur l’équilibre de votre photo (comme on a pu le voir avec la photo du Husky par exemple)

Et en parlant de déséquilibre, parlons d’espace négatif.

L’espace négatif est un élément de composition intéressant qui fonctionne pour certains plans.

C’est simplement une grande surface vide sur une photo.

Lorsqu’il est utilisé avec soin, l’espace négatif ajoute de la valeur à une image en offrant beaucoup d’espace vide pour créer un équilibre pour un sujet particulier.

Il est souvent utilisé avec succès dans les photos de voyage, où des murs ou des bâtiments aux couleurs vives offrent une excellente toile contre laquelle une personne peut se poser, souvent en passant devant.

Cette photo de gerbera comporte beaucoup d’espace négatif à gauche et sous la fleur. En raison de la tige incurvée et de l’angle dynamique de la fleur, cette image a beaucoup de mouvement pour l’œil.

L’espace négatif offre un équilibre apaisant à cette énergie.

pink gerbera - 9 Ways to Create Balance in Your Photography
https://digital-photography-school.com/9-ways-create-balance-your-photography/

L’eau douce et lisse de cette longue exposition offre un certain espace négatif pour équilibrer le poids visuel des rochers et du ciel chargé.

Les tons clairs de l’eau créent également un équilibre avec les tons plus sombres du sable.

b/w beach scene - 9 Ways to Create Balance in Your Photography
https://digital-photography-school.com/9-ways-create-balance-your-photography/

Dans ce cas photo est très lourde à droite : tons sombres, de gros objets qui prennent de la place, la grande roue est nette avec beaucoup de formes géométriques reconnaissables : toute l’attention est sur la droite.

A gauche on a un très grand espace négatif.

Un grand déséquilibre et une tension ressorte de cette photo.

Le déséquilibre ici ajoute un sentiment de mystère qui est très attrayant pour le spectateur.

Silhouette of man and big wheel
https://www.photographymad.com/pages/view/balance

Un dernier exemple très intéressant :

How to Use Balance for Better Compositions in Photography
Photo par Leonardo Papèra

Ici on a déjà un premier équilibre dans les couleurs on a le orange/rouge/rose du ciel et le vert bleu de la pleine.

Mais on a surtout évidemment cet arbre totalement isolé et out cet espace négatif aussi bien au-dessus qu’en-dessous de l’arbre.

On est vraiment ici sur une composition très particulière, elle n’aurait sûrement pas fonctionnée avec un ciel bleu par exemple ou alors on aurait dû passer en noir et blanc, et sans cette brume blanche qui fait presque office de premier plan et qui vient aussi remplir un peu l’espace négatif du bas.

On a donc un énorme espace négatif, mais qui met bien en avant l’isolation de cet arbre.

Vraiment superbe photo !

Quelques astuces pour créer de l’équilibre

La pensée géométrique : à force de pratique vous commencerez naturellement à voir davantage les formes géométriques qui composent vos images et vous commencerez à apprendre comment elles s’assemblent pour créer une composition harmonieuse et équilibrée. Les formes pour bien composer ? Ça sera le sujet d’un autre article.

Faire moins pour faire mieux : si une composition vous semble déséquilibrée mais que vous galérez à harmoniser le tout, essayez de supprimer tout ce qui n’est pas nécessaire, garder l’ESSENTIEL. Moins il y a d’éléments, plus il sera facile de les équilibrer.

Recadrer : parfois, une composition peu intéressante peut être transformée en une excellente photo simplement en la recadrant. Essayez également différents ratios d’aspect : 4:5 et 1:1 se prêtent à différentes manières d’équilibrer une photo.

Élargir son horizon : un objectif grand angle (entre 24 mm et 35 mm) facilite la recherche de formes géométriques et offre également plus d’options de recadrage par la suite.

Essayer (et prendre beaucoup de photos) : en numérique il n’y a presque pas de limite au nombre de photos que vous pouvez prendre, alors essayez de nombreuses compositions différentes pour le même sujet. Bien sûr l’idéal serait de prendre peu de photo, et bien. Mais l’idée est que si vous débutez ou doutez, multiplier vos photos est une bonne idée. Et même si cela implique un travail de tri par la suite, c’est aussi pendant le tri en reconnaissant les « bonnes » photo des « mauvaises » que vous allez apprendre et en prendre mieux et moins par la suite..

S’inspirer des « plus grands » : ça fait un conseil de connard pompeux MAIS certains peintres et notamment ceux de le renaissance étaient très portés sur la composition : couleurs, tons, les formes, l’emplacement, tout y est ! Si vous tapez sur Google « peintures de la renaissance » vous tomberez sur plein de peintures très sympa à analyser.

Changez souvent : n’utilisez toujours les mêmes techniques d’équilibrages, les reflets par exemple vous pourriez sans doute en abuser, oui c’est beau, oui ça marche bien, vous devez chercher différentes façons d’équilibrer vos compositions, même lorsque vous visitez des endroits que vous avez déjà visités. Avant de prendre une photo, essayez de vous arrêter un instant et de penser « et si ? » en cherchant différentes façons de composer la scène.

Pratique : savoir équilibrer s’acquiert par l’expérience, et l’expérience s’acquiert par la pratique. Popopoooo ! Bon conseil évident, mais je le rappelle quand même ! Ça me permet de gratter un peu de longueur d’article et d’être potentiellement mieux référencé !

Conclusion

Sacré article sur la composition !

L’équilibre dans une photo c’est vraiment une notion importante de la composition.

J’espère que cet article vous aura été utile, j’ai mis pas mal de temps à l’écrire !

Entraînez vous, prenez des photos, et en cas de doute venez jetez un coup d’œil sur cet article !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Recevez votre guide gratuit

Plus de 20 pages réparties en 6 axes : exposition, composition, créativité, matériel, post-production et conseils en vrac :

>