janvier 14

0 comments

C’est quoi la différence entre TIFF, JPEG, PNG, PSD et RAW bordel ?

Par Gaëtan Berthouly

janvier 14, 2021


Vous êtes complètement pommé pour tout ce qui type de fichier ?

D’ailleurs la partie informatique n’est peut-être ce que vous préférez en photographie ?

C’est un peu pareil pour moi, j’ai passé beaucoup de temps sur les ordinateurs et ce n’est plus forcément ma tasse de thé !

Mais si vous êtes dans la photographie numérique il est bien d’avoir des BASES !

Allez au moins les bases !

Aujourd’hui je vais un peu débroussailler les différents types de fichiers en photographie.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Avantage ?

Inconvénient ?

Lequel choisir ?

Pour quelle situation ?

ET POURQUOI TANT DE TYPES DE FICHIERS DIFFÉRENTS BORDEL ?!

Comme d’habitude, à travers cet article le but est d’écrire une véritable ressource sur ce sujet.

Vous allez donc trouver beaucoup d’informations. Que je mettrai à jour, et remettrai en forme avec le temps !

Vous pouvez utiliser le sommaire et cliquer sur les titres : vous y serez directement emmené !

Allez, en avant Guingamp !

red apple fruit on white ceramic bowl
Vladimir Gladkov @vovcarrot

LE FORMAT JPEG

Qu’est-ce que c’est ?

C’est el classico classique type de fichier.

Vous devez le voir souvent, et même votre le boîtier le propose.

Le JPEG est un format d’image compressé.

Mais que signifie compressé diantre ?

Ça signifie qu’il enlève de l’image les informations de couleur inutiles qui ne peuvent pas être détectées par l’œil humain.

C’est ce que l’on appelle LA COMPRESSION AVEC PERTE.

Et c’est cette compression qui permet au JPEG d’atteindre des tailles de fichier aussi petites.

Mais vous pouvez généralement choisir le niveau de qualité : faible, moyen et élevé.

Les fichiers JPEG de basse qualité sont plus comprimés que les versions de haute qualité.

Par conséquent, si vous avez besoin d’une image de haute qualité, vous devrez choisir une option JPEG moins compressée (avec moins de perte d’informations) donc PLUS LOURD.

Les JPEG fonctionnent mieux lorsqu’il s’agit de photographies et de documents présentant des variations de couleur progressives.

Ce n’est pas un bon choix pour les documents textuels ou les documents comportant des objets de couleur unie.

Mais pourquoi ?

Car les lignes nettes entre les couleurs créeront des artefacts dans l’image, ce qui donnera au texte ou aux objets un aspect annelé.

AVANTAGES :

  • Type d’image le plus utilisé, largement adaptable.
  • La compression peut être ajustée pour obtenir un équilibre entre la qualité de l’image et la taille du fichier.
  • Plus léger donc se transfert plus rapidement.

INCONVÉNIENTS :

  • Les JPEG utilisent une compression avec perte, ce qui signifie que la qualité de l’image est perdue en échange du poids.
  • Ne convient pas aux documents textuels.
  • Moins d’aisance et de possibilités dans le post-traitement

Quand utiliser le JPEG ?

Vous l’aurez compris ces fichiers sont relativement légers.

Ils sont donc utiles :

  • Pour le partage sur les médias sociaux (de toutes façons c’est tellement petit qu’on voit pas grand chose, donc pas besoin d’une grosse qualité)
  • Pour le partage par e-mail
  • Sur les sites web (pour avoir des temps de chargements rapides).
  • Des images complexes avec beaucoup de couleurs différentes : des photographies oui (pas aux textes)
  • Pour comprimer des images très détaillées
  • Pour l’impression : petits tirages, albums (pas pour les grands tirages)
  • Si vous ne faîtes pas de post-traitement sur vos photos (vous pourrez prendre plus de photos)
  • Pour un usage personnel

Attention toutefois, l’enregistrement d’images en JPEG peut compromettre la qualité de ces images.

white and brown plant during daytime
Annie Spratt @anniespratt

LE FORMAT PNG

Qu’est-ce que c’est ?

Le PNG est un format compressé sans perte.

Ce format d’image ne sacrifiera pas la qualité et les détails des photos.

Ce qui le rend utilisable aussi bien pour les photographies que pour les documents textuels.

Un PNG est généralement plus lourd qu’un JPEG.

Et parfois plus léger qu’un TIFF.

C’est un format de fichier important qui aide beaucoup à l’édition de photos.

Vous pouvez utiliser les PNG pour les fonds complètement transparents ou les ombres portées (transparence partielle) pour les grands effets.

Ainsi, les PNG sont les meilleurs pour les petites images comme les logos.

C’est un format utile pour les graphiques linéaires et les mots-symboles, car les lignes et le texte s’affichent de manière nette et propre dans l’image de sortie.

AVANTAGES :

  • Compression des images sans perte de qualité
  • Convient aux documents textuels

INCONVÉNIENTS :

  • Taille de fichier plus importante que les JPEG
  • Ne convient pas aux graphiques d’impression de qualité professionnelle

Quand utiliser le PNG ?

  • Images avec transparence
  • Petites images, comme des logos
  • En ligne (attention plus lourd qu’un JPEG donc vous devez avoir une bonne bande passante, pas conseillé forcément sur un petit site mais plus si vous partagez sur des banques d’image)
  • Pour conserver la qualité d’une image détaillée, à condition que vous disposiez d’un espace de stockage pour un fichier de plus grande taille

brown mountains under blue sky
mohammad alizade @mohamadaz

LE FORMAT TIFF

Qu’est-ce que c’est ?

Le TIFF est un format très adaptable qui permet de regrouper plusieurs pages dans un seul fichier (comme dans un document PDF).

Le TIFF prend également en charge la compression avec ou sans perte : ce qui permet de compresser chaque page différemment.

De tous les formats d’image, celui-ci est la meilleure solution pour la numérisation des documents de travail.

Le TIFF est couramment utilisé dans l’industrie de la photographie ; il est généralement demandé par les éditeurs.

Même si le format de fichier final est un JPEG, le fichier initial est souvent un TIFF.

Les fichiers TIFF ne sont généralement pas compressés, ce qui permet un post-traitement important.

Et parce que les TIFF ne sont pas compressés, ce sont des fichiers beaucoup plus volumineux.

Ils prennent beaucoup de place : à la fois sur votre carte mémoire et sur votre ordinateur.

Certains appareils photo proposent le TIFF comme format d’image de la plus haute qualité.

Si l’on compare le TIFF au PNG, comme le PNG, le TIFF peut être un format sans perte, ce qui signifie qu’en gros, ce que vous voyez est ce que vous obtenez.

Il est couramment utilisé dans la mise en page des journaux, des magazines et autres, car un TIFF (ou TIF) apparaîtra sur la page imprimée tout comme il apparaît sur un écran d’ordinateur.

Cela en fait également un bon choix pour les documents scannés.

Et en fait, c’est exactement pour cela que le format a été développé dans les années 1980.

Le TIFF ne doit pas être utilisé pour afficher des images sur le web, en raison de la taille du fichier. La plupart des navigateurs web n’affichent pas d’image TIFF.

AVANTAGES :

  • Peut avoir plus d’une page par fichier (multipages).
  • Peut être sans perte pour permettre l’édition et la réenregistrement sans perte de qualité de l’image
  • Capacité à manipuler les photos de manière extensive dans les logiciels d’édition
  • Possibilité d’imprimer avec la meilleure qualité et dans des formats beaucoup plus grands

INCONVÉNIENTS :

  • Tous les visionneurs d’images TIFF ne permettent pas de visionner des images TIFF multipages.
  • Taille des fichiers beaucoup plus importante (il faut donc prévoir plus de stockage)
  • Temps de transfert et de chargement plus longs en raison de la taille des fichiers

Quand utiliser le format TIFF ?

  • Pour archiver ses photos avec la meilleure qualité possible tout en pouvant les visualiser rapidement.
  • Si on veut imprimer ses photos et notamment pour les tirages grand format.

brown and beige concrete building
Ugur Peker @ugurpeker

LE FORMAT RAW

Qu’est-ce que c’est ?

Les appareils photo numériques ont la possibilité de prendre des photos dans ce format.

Ces fichiers prennent les données directement du capteur de l’appareil photo.

Cela signifie qu’ils ne sont pas du tout traités par la caméra et qu’ils représentent l’image la plus pure, telle qu’elle a été prise.

Ils sont parfois appelés « négatifs numériques » (en référence à l’argentique).

La plupart des photographes professionnels le préfèrent au JPEG seul.

Mais pourquoi ?

Car il permet d’enregistrer l’image prise avec une PERTE MINIMALE d’informations.

Et ces informations INTACTES vont servir pour l’édition / le post-traitement.

Si vous n’utilisez pas de fichiers RAW, votre appareil photo apportera automatiquement des ajustements à vos images, qui seront intégrés de manière permanente à vos photos.

Les fichiers RAW sont créés selon un processus qui conserve toutes les informations saisies à l’origine.

Cela signifie que les réglages tels que la balance des blancs, l’exposition, le contraste, la saturation et la netteté peuvent tous être modifiés dans un logiciel de retouche d’images après que la photo a été prise.

Les fichiers doivent être convertis dans un autre format tel que le JPEG pour être visualisés et partagés de manière pratique.

Les images RAW sont très volumineuses.

Donc, le format va très vite remplir vos cartes mémoires.

A titre d’exemple concret : en utilisant le niveau de compression optimal (c’est-à-dire le moins élevé), vous pouvez vous attendre à enregistrer seulement 100 images, ou moins, sur une carte de 2 Go, avec un appareil photo de 15 mégapixels.

C’est un format « de travail » et fait pour l’édition / le post-traitement (notamment Adobe Lightroom).

Il faut aussi avoir des connaissances pour convertir l’image, en fonction de ce que l’on veut en faire.

L’avantage majeur est que vous pourrez produire des impressions de haute qualité au format A3 et plus (donc impression grand format).

Les professionnels et les amateurs sérieux utilisent des fichiers RAW.

Contrairement aux JPEG, les fichiers RAW ne sont pas universels entre les différents fabricants

Par exemple, Canon utilise le terme RAW, tandis que les équivalents de Nikon sont connus sous le nom de fichiers NEF.

Ces derniers ne sont pas compatibles entre eux.

Cependant, chaque fabricant fournira un logiciel avec l’appareil photo pour vous permettre de traiter et d’imprimer les images.

AVANTAGES :

  • L’image de la plus haute qualité est capturée
  • De nombreuses options en matière de post-traitement

INCONVÉNIENTS :

  • La conversion et la modification des photos prennent beaucoup de temps (vous devez modifier les fichiers RAW qui ne sont pas partageables en l’état)
  • Les fichiers de plus grande taille nécessitent plus de stockage et des temps de post-traitement plus longs

Moi

Quand utiliser le RAW ?

Certains diront :

« On est plus obligé de photographier en RAW gnagnagna »

« Les technologies ont évoluées gnagnagna »

« On peut post-traiter avec du JPEG GNAGNAGNA »

« La Terre est plate »

Ce sont sans doute les mêmes qui disent que « le matériel ne compte pas » et qui ont un boîtier à 5000 € et des objectifs à 3000 € évidemment.

AH.

AH.

AH.

Bref leurs propos manquent sérieusement de nuance.

Si :

  • vous ne faîtes pas ou peu de post-traitement
  • Que votre développement est simple comme : changement de teinte, couleur, renforcement des couleurs. Donc de la petite retouche
  • Vous publiez sur les réseaux (donc en petit)

=>Oui le JPEG fera l’affaire (ok ils ont ont pas tout à fait tort).

Si :

  • Vous faîtes du post-traitement poussé
  • Vous faîtes des modifications plastiques (corrections de défaut…)
  • Vous comptez faire une impression grand format
  • Vous êtes professionnels et que vous avez potentiellement besoin de marge de manœuvre

=>Restez sur du RAW. Faut pas déconner non plus.

Moi

LE FORMAT PSD

Qu’est-ce que c’est ?

Oui, tiens, je viens d’y penser.

Vous avez peut-être entendu parlé ou lu parlé (non ça ne se dit pas) de ce format de fichier.

PSD est l’abréviation de PhotoShop Document.

Lorsque vous enregistrez une image à partir d’Adobe Photoshop, le programme enregistre par défaut cette photo sous forme de fichier PSD.

Vous pouvez ensuite utiliser ce fichier pour modifier ultérieurement les différentes couches que vous avez créées dans Photoshop.

Si vous n’avez pas conservé une version PSD de votre travail : vos différents calques seront impossibles à récupérer.

Ce format de fichier n’est pas adapté au web, ni aux clients, car il n’est pas polyvalent.

Ce n’est pas un format de fichier partageable au grand publique.

On ne peut pas l’ouvrir avec un lecteur d’image.

C’est un format fait pour l’édition. Qu’on ouvre avec Photoshop.

Cependant, c’est l’un des meilleurs formats d’image pour maintenir la qualité de votre image sur une longue période.

Vous devez enregistrer vos images éditées sous forme de PSD, surtout si vous avez l’intention de les revisiter dans Photoshop pour des retouches supplémentaires.

Vous devez vous assurer que vos calques ne sont pas fusionnés avant d’enregistrer votre fichier PSD, sinon vous perdrez certaines de vos capacités d’édition.

Comme il contient beaucoup d’informations dans différents calques, la taille de vos fichiers PSD sera assez importante.

Mais, le compromis est l’accès à la version de la plus haute qualité de vos images pour l’impression.

AVANTAGES :

  • Possibilité de manipuler l’image de manière extensive sur des calques séparés
  • Une fois que l’image est prête, elle peut être réenregistrée comme n’importe quel autre format de fichier

INCONVÉNIENTS :

Les fichiers hiérarchisés peuvent être incroyablement volumineux en raison de toutes les données supplémentaires qu’ils contiennent

Quand utiliser le format d’image PSD ?

  • Pour enregistrer des images que vous pourrez éditer à nouveau dans le futur
  • Pour conserver la qualité et le détail des images que vous souhaitez imprimer

Moi

Conclusion

On touche à la fin de ce petit article sur les différents formats.

C’est un petit article ressource sur le sujet des formats.

Pour ceux qui n’ont pas le temps de niaiser je vais récapituler ici sous la forme d’un schéma :

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Recevez votre guide gratuit

Plus de 20 pages réparties en 6 axes : exposition, composition, créativité, matériel, post-production et conseils en vrac :

>