fbpx

6 mars 2022

Comment prendre une photo macro d’une feuille (fraîche, sèche et squelette) ?

Par Gaëtan Berthouly

6 mars 2022


On a beaucoup de choses contre lesquelles on lutte en permanence en macro. Nos principaux accusés sont :

  • Le manque de lumière
  • La faible profondeur de champ
  • La mise au point difficile à faire

Alors si en plus notre sujet bouge, ça peut vite devenir mission impossible. D’ailleurs en macro 1 photo sur 2 est un échec, ce n’est pas pour rien. En macro, il faut être résilient, persistant et persévérant ! Et si vous lisez cet article vous avez probablement ces qualités.

Mais même les plus braves ont le droit à un peu de repos. Donc aujourd’hui on va voir comment prendre un sujet qui ne bouge PAS DU TOUT !

On va voir comment prendre une photo macro de feuille ! Pas une feuille de papier, mais plutôt la feuille d’un bon vieil arbre. Ce qui est bien aussi c’est qu’on peut en trouver facilement, à n’importe quelle saison, et partout.

« Mais une feuille c’est assez limité comme sujet non ?« 

Non. Et encore moins dans le monde de la macro.

Déjà en fonction de l’époque son aspect est différent (l’occasion de faire une série de photos ?). On peut aussi faire sécher la feuille ou ne capturer que son squelette ! Une feuille c’est aussi plein de motifs, de texture, de détails et de couleurs.

Alors ne vous y trompez pas, c’est une EXCELLENTE idée pour la macrophotographie.

Dans cet article on va voir : comment faire des photos de squelettes de feuilles, comment photographier une feuille sèche ou fraîche, et enfin quelques idées créatives et conseils de composition.

Allez en avant Guingamp !

Version vidéo ici :

Prendre des photos de feuilles en extérieur ou en intérieur ?

Les feuilles se trouvent naturellement à l’extérieur, généralement sur les arbres ou au sol.

« Merci pour cette info !« 

De rien, ça me fait plaisir. Mais là où je veux en venir c’est que vous avez le choix du lieu de la prise de vue étant donné que c’est un sujet facilement transportable. Vous pouvez réaliser vos prises de vues :

  • Soit au grand air
  • Soit chez vous bien tranquillement

Ce qui est bien en intérieur c’est qu’on est en environnement contrôlé : pas de vent, on choisit notre lumière, on peut se positionner comme on veut, où on veut, on a le temps de faire nos réglages… C’est donc très confortable et on augmente notre pourcentage de photos réussies (ce qui fait du bien à l’égo).

En extérieur, vous aurez moins de contrôle, la nature est sauvage et imprévisible (notamment la lumière)! Mais cela permet aussi d’essayer quelques clichés avec de la lumière et des fonds naturels. Et de prendre quelques feuilles dans leur environnement originel (accrochée à un arbre par exemple).

Comme on dit : 2 salles, 2 ambiances.

Photographier en extérieur permet aussi d’acquérir une petite expérience de terrain avec les difficultés qui lui incombent (lumière variable, faible profondeur de champ, mise au point…). Sans avoir à gérer un sujet difficile qui bouge tout le temps (comme ça serait le cas avec un insecte). Encore que… Le vent peut vous faire la misère…

De plus, prendre des photos d’une feuille attachée à son arbre, ou vous lancer le défi de ne pas la déplacer est permet de stimuler votre imagination. Comme on dit « de la contrainte né la créativité« . Cela vous oblige à prendre des photos sous un angle inhabituel. Et peut donner lieu à des photos créatives, et faire germer de nouvelles idées.

Si vous n’aimez pas choisir (car choisir c’est renoncer) vous pouvez :

  • vous promener
  • faire quelques photos en milieu naturel
  • puis rapporter vos meilleurs spécimens à la maison pour la suite de la séance !

Astuce

Visitez des serres et des parcs pour trouver des feuilles inhabituelles et colorées à photographier.

Certaines feuilles ne sont trouvables que sur des plantes spécifiques. Et il se peut que vous n’ayez pas le droit de les toucher, mais que vous puissiez les photographier.

https://unsplash.com/photos/q1-dAZuhs7I

Comment photographier des feuilles fraîches ou sèches

Il est aussi intéressant de photographier des feuilles fraîches bien vertes que des feuilles sèches. Les feuilles sèches peuvent présenter plus de variations de couleurs dont on peut tirer avantage. Et surtout une texture et des détails plus visibles.

L’inconvénient avec les feuilles sèches c’est qu’elles sont plus difficiles à manipuler et à mettre au point (j’y reviendrai plus tard dans l’article).

Comment créer ses propres feuilles séchées ?

Si vous ne souhaitez pas utiliser des feuilles mortes de l’extérieur il existe plusieurs méthodes de séchage possibles pour faire les vôtres :

  • Laisser les feuilles sécher à l’air libre. C’est long et les feuilles seront très tordues.
  • Disposer les feuilles entre deux pages de journaux. Puis les placer ensuite sous presse (sous de gros livres par exemple). Cela prend plusieurs jours mais les feuilles sont assez plates à la fin.
  • Disposer les feuilles entre deux feuilles papiers absorbant. Puis les repasser jusqu’à ce qu’elles paraissent bien sèches. De cette manière les couleurs restent éclatantes. C’est rapide mais il y a un risque de brûler les feuilles (alors attention).
  • Au micro-ondes ou au four à basse température (20-60°). disposez les plantes entre 2 feuilles de papier absorbant. Maintenez le tout à plat sous un récipient contenant un peu d’eau. Veillez à bien utiliser bien un papier et un récipient adapté au four à micro-ondes.

Remarque

Si vous n’êtes pas très fan de DIY ou pas très patient vous pouvez aussi acheter des paquets de feuilles séchées en ligne.

Matériel pour la photo feuilles sèches et fraîches

  • Feuilles sèches ou fraîches
  • Objectif : objectif macro 100 mm, ou des accessoires macro comme des tubes à extension + objectif standard. Je parle d’une configuration à petit budget dans cette vidéo.
  • Un trépied (un petit trépied si on utilise une boîte à lumière)
  • Une source de lumière supplémentaire : comme flash interne ou externe diffusé, une lampe annulaire, une lampe ou une petite boîte à lumière
  • Une table : les feuilles fraîches sont flexibles et facilement manipulables. Il est donc facile de les mettre à plat sur une table pour les prendre en photo. Si la table est en verre c’est encore mieux. Cela pour de faire passer de la lumière par en-dessous.
  • Un rail de mise au point (optionnel) : pour faire du focus stacking. Le rail permet d’avancer au fur et à mesure l’appareil photo pour prendre une suite de photos avec différentes « tranches » de zones nettes. Puis d’empiler l’ensemble en post-production.
  • Une 3ème main de station de soudage (optionnel) : elle peut servir à tenir vos feuilles sèches et un fond.
  • Un fond (optionnel). Noir, blanc ou coloré (mais attention à ne pas trop détourner l’attention de vos feuilles)

Réglages pour la photo feuilles sèches et fraîches

Les réglages vont vraiment varier en fonction de votre matériel et de votre éclairage. Mais voici des indications :

  • Temps de pose : 1/100 – 1/200 s. Le plus court possible est préférable à main levée pour limiter l’apparition de flou de bougé ou de mouvement.
  • ISO : 250. N’hésitez pas à jouer sur les ISO, 800-1600 maximum pour les boîtiers APS-C et 1600-3200 ISO pour les boîtier 24×36.
  • Ouverture : f/5.6. Plus l’ouverture est petite, plus la profondeur de champ sera grande. Augmentant ainsi votre zone de netteté acceptable (voir ma formation gratuite pour mieux comprendre). Une petite ouverture n’est pas forcément indispensable pour photos de feuilles.
  • RAW : pour le développement et notamment la correction de la balance des blancs si vous utilisez un éclairage artificiel comme une lampe de bureau
  • Mise au point : manuelle. J’explique juste après pourquoi.

Mise au point pour la photo feuilles sèches et fraîches

Si la mise au point automatique (AF / autofocus) est habituellement bien pratique, elle peut s’avérer contraignante pour la prise de vue de petits détails.

« Comment ça ?« 

Avec l’autofocus, la mise au point peut changer à tout moment et gâcher votre photo. À la place : essayez d’utiliser la mise au point manuelle. De cette façon, vous éviterez les clichés avec une mise au point ratée.

Feuilles fraîches :

Vous pouvez faire en sorte que la lentille frontale de votre objectif soit le plus parallèle possible à la feuille mise à plat sur une table. De cette manière vous maximisez son entrée dans le plan focal (qui lui est parfaitement net), et vous augmenter la portion de feuille nette.

Remarque

Si vous prenez vos photos de cette manière vous pouvez activer l’autofocus qui fonctionnera bien pour faire la mise au point sur un plan.

Feuilles sèches :

Quand on sèche les feuilles elles sont en général courbées sur les bords ce qui rend la mise au point difficile dans ses zones. Même la variation entre les nervures prononcées et le reste de la feuille peut suffire à rendre la feuille totalement floue.

La solution ?

Ne pas utiliser de trépied mais photographier à main levée. Cette technique vous apportera la souplesse de mouvement nécessaire pour explorer les différentes courbes et lignes de la feuille. Et ainsi photographier plus de détails depuis n’importe quel angle.

Remarques

-Le mode « Live view » est d’une aide précieuse pour la mise au point en macro, car il permet de s’assurer que la zone de la feuille que l’on souhaite mettre en valeur est bien nette en zoomant avec l’écran LCD.

-L’empilement de photos en post-production (« stacking ») est aussi une solution.

La gestion de la lumière pour la photo feuilles sèches et fraîches

Feuilles sèches

Les feuilles mortes et séchées ont tendance à paraître ternes et ennuyeuses. Surtout si elles ne sont pas beaucoup éclairées. Il est donc vivement conseillé de rajouter de la lumière pour vos photos macro de feuilles mortes (comme vu dans la section matériel).

La lumière, c’est aussi l’occasion d’ajouter des couleurs étonnante aux feuilles brunes ternes en appliquant un éclairage créatif avec des gels colorés.

Les feuilles sèchent ont tendance à avoir des nervures plus prononcées. En utilisant la couleur et la lumière de différents côtés et notamment dessous, on peut créer des ombres et des contrastes captivants.

https://www.youtube.com/watch?v=iJOzOkP6Ns8

Feuilles fraîches

Les mêmes conseils discutés juste avant s’appliquent pour les feuilles fraîches.

« Un petit mot sur la lumière naturelle ?« 

Si jamais vous voulez vous déplacez vers une fenêtre (ou carrément dehors pour les plus aventuriers) vous avez 2 possibilités majeurs :

  1. Tenir la feuille face au soleil pour rehausser sa couleur et faire ressortir ses nervures.
  2. Photographier à l’ombres pour créer plus de profondeur. Mais vous manquerez probablement de lumière.

Mise en place

Plusieurs dispositions sont possibles pour la mise en place votre séance macro photo de feuilles.

Avec une boîte à lumière

Vous pouvez installer une petite boîte à lumière et utiliser un petit trépied ou des livres pour placer votre appareil photo sur le bord de la boîte. C’est moins encombrant qu’un trépied et cela permet de se rapprocher de vos feuilles.

Vous pouvez utilisez d’autres feuilles pour les placer sur ou derrière la feuille que vous photographiez afin de créer un arrière-plan plus naturel.

https://photofocus.com/photography/shooting-photography/photographing-fall-leaves-with-your-macro-lens-indoors/

Sur une table

Très pratique pour les feuilles fraîches qui sont plus faciles à manipuler et à aplatir (pour augmenter la zone nette). On peut se servir d’un trépied ou les prendre à la main du dessus.

https://www.youtube.com/watch?v=ypdqsD7SbAI

Mais c’est aussi adéquate pour les feuilles sèches.

https://www.youtube.com/watch?v=iJOzOkP6Ns8

Mais c’est quoi ces 2 drôles d’antennes ?

Ce sont des petites lampes dirigeables grâce à des tiges semi-rigides. Cela permet de régler très précisément la disposition votre éclairage. Vous pouvez en plus changer facilement de filtre pour changer la couleur de la lumière

Cet accessoire est produit par Adaptalux (je n’ai pas de partenariat avec, hélas).

Avec une 3ème main

Pour les feuilles sèches, plutôt que sur une table, il est préférable de les tenir en l’air pour pouvoir les photographier sous divers angles.

https://www.youtube.com/watch?v=9vdLDLQIpBs

À main levée

Cette façon de photographier peut convenir aussi bien aux feuilles sèches que fraîches.

https://petapixel.com/2020/02/08/how-to-shoot-creative-macro-photos-of-skeleton-leaves/

Comment photographier un squelette de feuille

Comme je vous disais, même si ce n’est qu’un sujet, on peut faire plein de trucs avec une feuille.

Les squelettes des feuilles sont des structures fascinantes et complexes qui constituent d’excellents sujets pour la macrophotographie et les projets créatifs.

Ce qui est encore plus intéressant c’est que leurs structures composées de petites cellules sont parfaite pour accueillir de petites gouttelettes d’eau. Une nouvelle opportunité photographique nous tend les bras.

Malheureusement, les squelettes bien conservés sont très difficiles à trouver dans la nature. Vous pouvez également trouver des feuilles-squelettes dans de nombreux magasins d’artisanat et même en ligne (par exemple sur eBay).

MAIS !

Vous pouvez aussi les fabriquer vous-même ! Et c’est ça qu’on va voir ensemble.

Méthode pour obtenir des squelettes de feuilles

1-Récoltez des feuilles. Mais veillez à ce qu’elles aient une forte structure, avec beaucoup de cellules. Sinon la feuille va juste complètement se désintégrer pendant le processus.

2-Prenez un récipient que vous pourrez fermer ou recouvrir facilement. Mettez vos feuille dedans et le remplissez le récipient avec l’eau du robinet. Pour accélérer le processus vous pouvez ajouter du vinaigre pour rendre la solution plus acide.

https://www.youtube.com/watch?v=_K0RDo8_pkM

3-Trouvez un objet pour bien maintenir les feuilles dans l’eau. Par exemple une cuillère à soupe.

https://www.youtube.com/watch?v=_K0RDo8_pkM

4-Fermez votre récipient et stockez votre préparation dans un endroit assez chaud pour les 10 à 12 prochaines semaines.

5-Ouvrez votre seau. Je vous préviens : l’odeur sera terrible ! Pensez à réaliser cette étape dans un endroit bien aéré, ouvrez une fenêtre.

https://www.youtube.com/watch?v=_K0RDo8_pkM

6-Comme vous pourrez l’observer c’est pas mal, mais quelques résidus sont toujours présents. Donc pêchez vos feuilles avec précaution (elles sont très fragiles) et rincez-les avec un petit filet d’eau. Positionnez vos mains en support sous la feuille que vous rincez.

https://www.youtube.com/watch?v=_K0RDo8_pkM

7-Placez les sur une surface lisse et brossez les doucement avec une brosse à dent pour enlever les résidus restants.

https://www.youtube.com/watch?v=_K0RDo8_pkM

8-Positionnez les bien à plat sur une assiette et rincez-les une dernière fois avec un petit filet d’eau. Elles pourront sécher par la suite pour obtenir une forme plate.

https://www.youtube.com/watch?v=_K0RDo8_pkM

9-Attendez environ 30 minutes le temps qu’elles sèchent.

10-Vos squelettes de feuille sont prêts !

Matériel supplémentaire nécessaire

Une fois que nous avons nos feuilles de squelette, on aura besoin d’un peu de matériel supplémentaire pour notre prise de vue :

  • De la glycérine (plus facile à photographier que l’eau) ou de l’eau.
  • Un pinceau à poils doux. Pour appliquer la glycérine ou l’eau.
  • Une toile de fond colorée, idéalement avec un fort contraste de couleurs par rapport à vos feuilles.
  • Un support pour maintenir la feuille en place, ou une « troisième main » de station de soudage, ou des pinces à linge et de la pâte adhésive

Préparation de la prise de vue

  1. Pour obtenir l’effet de vitrail des gouttes nous allons recouvrir le squelette de feuille de glycérine. De l’eau fonctionne aussi. Mais en raison du peu de profondeur des feuilles, elle s’évaporera rapidement, nous laissant peu de temps pour prendre des photos.
  2. Utiliser un pinceau à poils doux pour appliquer votre eau ou votre glycérine. Pour la glycérine, vous devrez probablement appliquer 2 ou 3 couches pour vous assurer qu’il ne reste aucun trou.
  3. Suspendez vos feuilles et laissez-les sécher pendant environ 30 minutes entre chaque application.
  4. Utilisez votre troisième main pour maintenir tous les éléments en place. Vous pouvez aussi utiliser des pinces à linge ou de la pâte adhésive. Placez vos toiles de fond à environ 1-3 cm derrière la feuille et inclinez les légèrement vers l’appareil photo pour réfléchir plus de lumière en sa direction.
  5. Pour la lumière vous pouvez utiliser le un flash intégré à l’appareil photo combiné à un diffuseur. Cette configuration permet d’éviter les reflets.

En utilisant différentes feuilles, toiles de fond et configurations d’éclairage, vous pouvez créer une variété d’aspects et de motifs différents…

Exemple d’installation :

https://petapixel.com/2020/02/08/how-to-shoot-creative-macro-photos-of-skeleton-leaves/

Exemple de réglages photo et de matériel utilisé

https://petapixel.com/2020/02/08/how-to-shoot-creative-macro-photos-of-skeleton-leaves/

Matériel : Canon 5D Mark II + objectif Canon FD28mm /3.5 inversé + tube d’extension de 68mm.

Réglages : 1/200 s, f/8 et ISO100.

https://unsplash.com/photos/9RSwN-LjE10

Idées créatives avec des feuilles

Si vous êtes à court d’idées créatives ou avez besoin de conseil pour vos compositions : vous êtes au bon endroit.

Gardez vos arrière-plans simples

L’arrière-plan est important en photographie. En macro, l’arrière-plan est souvent très sombre et donc invisible.

Si il est visible : il n’est pas utile qu’il soit exceptionnel. Veillez à choisir des couleurs simples. Plus vos arrière-plans sont simples, plus vos photos de feuilles auront l’air naturelles.

Par ailleurs, vous ne voulez pas que vos couleurs distraient le regard du spectateur de la feuille avec des couleurs trop éclatantes dans le fond.

Un fond blanc donnera à vos photos macro un aspect minimaliste. Un arrière-plan noir donnera à vos images un aspect plus intime, classe et artistique.

Miroir et goutte d’eau

Utilisez un miroir pour photographier quelques réflexions de feuilles ou de tiges. Si vous n’arrivez pas à placer la feuille comme vous le souhaitez : utilisez une pince à linge pour la maintenir en place.

https://photofocus.com/photography/shooting-photography/photographing-fall-leaves-with-your-macro-lens-indoors/

Si vous souhaitez rajouter une goutte d’eau sur votre feuille : utiliser du sirop de maïs. Le sirop est beaucoup plus visqueux et reste en place lorsque vous voulez déplacer la feuille pour d’autres compositions. Il dure également plus longtemps.

Pour se faire :

  1. Enroulez une goutte de sirop autour d’un cure-dent de maïs
  2. tapez le cure-dent sur la surface où vous souhaitez voir la goutte
  3. laissez le sirop de maïs couler du cure-dent.

Remarque

Vous pouvez aussi recouvrir vos feuilles de paillettes ou de peinture.

https://photofocus.com/photography/shooting-photography/photographing-fall-leaves-with-your-macro-lens-indoors/

Pour obtenir le rendu visuel de la photo ci-dessus, il faudra photographier à partir d’un angle bas et ouvrir un peu plus si nécessaire votre ouverture.

Rassemblez une variété de feuilles

Avec une variété de feuilles à photographier, vous aurez plus d’occasions d’exprimer votre créativité.

C’est aussi l’occasion de mieux vous connaître. Chaque macro photographe a ses préférences en matière de couleurs, d’angles et de détails. Plus vous aurez de sujets, plus il sera facile de déterminer ce que vous préférez photographier.

Rassemblez des feuilles de différentes couleurs, formes et tailles. N’ayez pas peur d’utiliser des feuilles anciennes ou d’aspect terne. Les feuilles les plus insignifiantes pourraient beaucoup vous inspirer !

Utilisez une grande ouverture pour des arrière-plans doux

Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix en macro photo de feuilles. Vous pouvez expérimenter différents réglages de l’appareil photo pour trouver le rendu que vous préférez. Votre feuille ne pourra pas vous reprocher son apparence (comparé à un humanoïde bien chiant).

Si vous souhaitez obtenir un aspect plus doux : utiliser une grande ouverture comme f/1.4. Plus le chiffre est petit, plus l’arrière-plan sera flou et votre zone de netteté acceptable restreinte (en macro ça se réduit vite !).

Jouer sur le temps de pose pour des photos plus abstraites

Habituellement on essaie de photographier des temps de poses court surtout à main levé, pour que le sujet soit net !

MAIS !

Si vous voulez prendre des photos macro abstraite de feuilles : faîtes l’inverse. Plus votre temps de pose est long, plus le rendu sera abstrait. En effet, avec un temps de pose long même de légers mouvements créeront des photos floues.

Motifs et symétrie

Vous pouvez rendre vos photos beaucoup plus créatives en vous concentrant sur les motifs et la symétrie.

La plupart des feuilles présentent une certaine forme de symétrie. Si vous mettez en valeur cet aspect, vos photos auront un aspect esthétiquement agréable.

Vous pouvez également vous approcher de très près et photographier de minuscules motifs. Cela mettra en valeur la beauté de la feuille et rendra vos photos encore plus belles.

Photographiez à travers un film adhésif ou du papier calque

De nombreux objectifs et filtres d’objectif peuvent vous aider à prendre des photos macro « oniriques ».

Par exemple, Lensbaby produit souvent des objectifs conçus pour des effets spécifiques. Cependant, ils peuvent être trop coûteux pour ce que c’est, et peu pratiques à utiliser en macro.

À la place vous pouvez recouvrir votre objectif d’un film adhésif ou du papier calque.

  • Le film adhésif donnera à vos photos un aspect abstrait et brumeux. Pour un effet encore plus onirique, ajoutez une autre couche de film adhésif devant votre objectif.
  • Le papier calque créera un effet fantomatique, selon la quantité de lumière utilisée. Vous pouvez placer la feuille directement sur le papier calque ou demander à quelqu’un de la tenir pour vous. Veillez à photographier face à une source de lumière vive.
https://unsplash.com/photos/K715ldqJ5JI

Conclusion

On arrive à la fin de cet article sur la photo macro de feuilles ! On a vu pleins d’idées créatives possible avec ce simple sujet très facilement trouvable. Et ça, c’est beau.

D’ailleurs si vous êtes à la recherche de d’autres idées de photos macro : voici une liste de 39 idées.

Moi je vous laisse ici à vos photos de feuilles et je vous dis à bientôt sur les internets MONDIAUX !

J’ai aussi une chaîne YouTube ici !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>