fbpx

8 avril 2022

Comment faire l’effet de soleil en étoile en photo de paysage ?

Par Gaëtan Berthouly

8 avril 2022


Le soleil est une étoile. Mais étrangement quand on le regarde sur nos photos, il n’a pas une forme d’étoile. Il ressemble plutôt à un cercle très lumineux.

Et vous aimeriez redonner au soleil une apparence d’étoile sur vos photos, et ça tombe bien, car il existe un moyen.

« Trop bien ! C’est quoi ?« 

On appelle ça l’effet starbust ou sunburst en anglais, ou encore l’effet de soleil en étoile. Et c’est le sujet du jour ! On va voir comment faire l’effet starburst avec le soleil dans ses photos de paysage.

En avant Guingamp !

Version vidéo ici :

L’effet starburst grâce à la diffraction

Remarque

L’explication de la diffraction n’est pas utile pour réaliser l’effet, vous pouvez passer à la partie suivante si ça ne vous intéresse pas.

On réaliser l’effet starburst grâce au phénomène de la diffraction.

Les ondes lumineuses se déplacent en ligne droite jusqu’à ce qu’elles passent à travers un élément perturbateur : comme une ouverture.

En passant par cette ouverture les ondes lumineuses se courbent et s’étalent de l’autre côté de l’ouverture (voir le schéma ci-dessous). L’ampleur de la déformation de la lumière dépend de la longueur d’onde de la lumière (le λ sur le schéma) et de la taille de l’ouverture par laquelle la lumière passe.

Et cette ouverture, dans notre cas : c’est le diaphragme de l’objectif (voir la photo ci-dessous). C’est elle qui contrôle la façon dont la lumière est diffractée avant d’atteindre le capteur du boîtier. L’onde lumineuse va se courber autour des bords des lames et crée cet aspect « étoilé » (la photo ci-dessous montrent les lames d’un objectif).

https://unsplash.com/photos/9wYdW55NbnY

Habituellement les photographes fuient la diffraction comme le politicien fuit ses responsabilités, car ce phénomène conduit à des photos floues et donc une perte de netteté.

Mais dans notre cas, pour obtenir notre effet on va chercher à obtenir de la diffraction de la lumière (et donc sa courbure) .

« Comment je fais ça ?« 

Comme on l’a vu juste au-dessus, tout ce passe au niveau du diaphragme de votre objectif. Il suffit de réduire l’ouverture, donc régler le « f/ » sur un chiffre plus élevée pour obtenir l’effet ou un début. Pour améliorer l’effet on peut aussi cacher la source de lumière avec un élément de la scène.

Je détaille juste après comment obtenir cet effet exactement.

Impact de l’ouverture sur l’effet
https://unsplash.com/photos/5D8PcedAKag

Les étapes pour capturer un soleil en étoile (effet starburst)

Attention

Veillez à ne pas pointer votre appareil photo directement vers le plein soleil, car cela pourrait endommager votre capteur ou vos yeux ! Protégez vos yeux et servez-vous de votre écran LCD.

Évitez aussi les longues poses quand vous êtes face au soleil, cela pourrait endommager votre capteur.

1-Choisir le bon objectif

Le nombre de lames composant le diaphragme de votre objectif déterminera l’aspect de votre soleil:

  • un nombre pair de lames vous donnera un nombre égal de branches. Par exemple : 6 lames = 6 branches,
  • tandis qu’un nombre impair de lames vous donnera deux fois plus de branches. Par exemple : 5 lames = 10 branches.

L’aspect de vos lames joue aussi sur l’aspect de l’effet :

  • Si les lames de votre objectif sont droites, la forme de l’ouverture du diaphragme sera polygonale ( plusieurs angles et plusieurs côtés), et vous obtiendrez davantage un effet de branches (comme sur les 3 premiers schémas en partant de la gauche).
  • Si les lames de votre diaphragme sont arrondies (et donc moins polygonales), alors l’effet de branches peut être moins visible.

Donc l’objectif optimal pour cet effet est celui dont les lames du diaphragmes sont droites, et pour leur nombre ça dépend de vos goûts personnels (puis bon vous n’allez pas racheter un objectif juste pour cet effet hein, choisissez parmi les objectifs que vous possédez déjà).

Comment le nombre et la forme des lames du diaphragme affectent le nombre et la forme des branches de l’effet starburst. Par Cmglee

Remarque

Certains objectifs ont tendance à produire un « jumelage » ou une « division » de leurs branches, ce qui se remarque surtout aux extrémités de la branche.

Et c’est aussi pour cette raison que l’effet fonctionne moins si votre ouverture est réglée au maximum. Dans cette position : le diaphragme d’ouverture a la forme d’un cercle (pas bien). Alors que lorsque vous sélectionnez une ouverture plus petite : les lames du diaphragme s’assemblent pour former un polygone (bien).

Notez qu’en général :

  • les objectifs les plus chers gèrent mieux les reflets que les objectifs moins chers.
  • Les nouveaux objectifs sont meilleurs que les anciens modèles qui ne bénéficient pas de la technologie moderne de traitement multicouche des lentilles.
  • Les objectifs à distance focale fixe gèrent mieux les reflets que les zooms.
  • Les objectifs « pro » de qualité supérieure produisent des effets starburst plus définis et de meilleure qualité que les objectifs grand public de qualité inférieure. Et même parmi les objectifs professionnels, il existe des variations considérables.

Bien sûr, la qualité de l’effet starburst d’un objectif donné est très subjective, c’est pourquoi je vous conseille de regarder des photos d’exemple (comme sur flickr) lorsque vous envisagez d’acheter un objectif.

2-La source de lumière

L’effet de soleil en étoile est généralement obtenu avec une source de lumière puissante, assez petite et éloignée. Bien souvent on utilise notre bon vieux soleil comme source de lumière, ses avantages sont sa disponibilité et sa gratuité. Le soleil est tellement puissant que vous ne pourrez pas faire cet effet avec d’autres sources lumineuses dans la scène.

Mais il est aussi possible de réaliser cet effet la nuit avec d’autres sources comme un lampadaire, les lumières de Noël, les lumières de la ville… Et dans ces conditions l’effet peut apparaître sur plusieurs lumières (voir photo ci-dessous).

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photographie-architecturale-du-pont-en-bois-brun-2589452/

L’avantage de nuit est que l’effet ressort mieux sur un fond sombre, mais sera possiblement moins prononcé car les sources sont moins puissantes que le soleil.

En revanche, il est impossible de créer cet effet si la source de lumière est diffuse. Par exemple, s’il y a beaucoup d’humidité ou quelques nuages bas : il sera plus difficile d’obtenir l’effet starburst.

3-Placer la source

L’une des difficulté quand on prend le soleil de face : c’est les reflets. Pour que notre effet fonctionne on a besoin du soleil, mais le soleil entraîne des reflets qui rendent les détails de la photo moins visible ! Cruel dilemme.

Mais bonne nouvelle, l’effet est plus prononcé si la source est bloquée partiellement. Vous pouvez cacher la source par exemple, avec un tronc d’arbre ou un nuage qui passe. En entravant légèrement le passage de la lumière, la diffraction de la lumière est augmentée, et donc l’effet aussi.

Et en cachant partiellement la source, cela permet aussi de réduire son intensité et ainsi de réduire les reflets (excellent !).

Il est important de trouver le bon équilibre entre cacher le soleil (plus d’effet et moins de reflet) mais pas trop non plus sinon l’effet disparaît.

Remarque

Cacher la source fonctionne mieux lorsque la lumière est très brillante, comme le soleil. Elle ne fera probablement pas de différence avec des sources lumineuses plus faibles, comme un lampadaire.

« Et comment je dois positionner l’élément exactement ? Il y a une distance requise ?« 

Placez-vous de manière à ce que la source soit au loin (le soleil est déjà loin) et que l’objet qui le cache ne soit ni trop proche ni trop éloigné de votre appareil photo. Si l’élément que vous utilisez est trop éloigné de vous, l’effet d’étoile sera beaucoup plus difficile à obtenir (comme dans la photo ci-dessous).

Ici le nuage est trop loin de l’appareil photo pour que l’effet fonctionne

Par ailleurs, l’effet starburst est plus facile à réaliser lorsque le soleil est bas à l’horizon, donc le matin ou en fin d’après-midi. Bien sûr, vous pouvez le faire à d’autres moments de la journée, mais il est plus difficile de trouver des objets qui masquent le soleil lorsqu’il est directement au-dessus de votre tête.

D’ailleurs, quand vous êtes entrain de vous positionner, rappelez-vous qu’un simple petit changement de quelques millimètres peut avoir beaucoup d’impact comme on peut le voir avec les 2 photos ci-dessous.

La source est trop cachée : aucun effet
Décalage de quelques millimètres : l’effet apparaît

« Et si je ne parviens pas à cacher le soleil car je ne trouve pas d’éléments autour de moi ?« 

Dans ce cas, vous obtiendrez plus de reflets, en particulier autour du soleil (comme dans la photo ci-dessous).

Une astuce est d’attendre que le soleil soit bas à l’horizon, son intensité peut être réduite par la brume et les particules atmosphériques, ce qui devrait contribuer à atténuer quelque peu les reflets. Et en même temps une brume trop importante peut réduire ou éliminer l’effet à cause de la diffusion provoquée.

4-Utiliser un trépied et un déclencheur à distance

L’utilisation d’un trépied est moins importante si vous photographiez en milieu de journée (avec beaucoup de lumière). Mais il devient indispensable si vous souhaitez photographier de nuit (avec bien moins de lumière).

Les longs temps de pose requis dans les situations de faible luminosité rendent impossible la prise de vue à main levée. Surtout avec une ouverture si réduite : on a encore moins de lumière qui atteint le capteur.

Il est également recommandé d’avoir un déclencheur à distance pour éviter tout tremblement de l’appareil photo lorsque vous appuyez sur le déclencheur. On peut aussi utiliser le mode minuteur.

5-Un objectif sans filtre et propre

Débarrassez votre objectif de vos filtres pour éviter de réduire l’effet.

Et assurez-vous que la lentille frontale est exempte de poussière ! Les petites poussières et les rayures sont la principale cause de reflets. Chaque petite tache se transformera en un cercle brillant sur la photo. Et il est difficile, voire impossible, de s’en débarrasser en post-traitement.

Pensez donc à apporter un chiffon pour objectif et quelques lingettes pour éliminer les poussières.

À gauche : sale, à droite : propre

Et même avec un objectif propre, quelle que soit la qualité du revêtement : il y aura toujours des reflets. Vous pouvez les éliminer davantage en essayant différents angles de prise de vue, un décalage de quelques degrés peut entraîner une réduction significative des reflets.

6-Réglages pour l’effet starburst

L’ouverture

Réglez votre appareil sur une petite ouverture entre f/16 et f/25 (on peut aussi l’obtenir à f/11 et à f/32). Certains photographes recommandent de ne jamais prendre de photos à l’ouverture la plus élevée à cause d’une trop grande perte de netteté dû à la diffraction. Mais plus il y a de diffraction et plus il y a de  » starburst  » dans la photo, et certains considèrent cette perte de netteté comme négligeable.

« Et pour les autres réglages ?« 

Faîtes le réglages des ISO et du temps de pose en fonction de votre scène et de votre ouverture. Vous pouvez vous régler en priorité à l’ouverture, mais plus certainement en mode manuel pour l’exposition qu’on verra après.

La distance focale

La distance focale joue aussi dans l’obtention de l’effet.

Rappel

Le diaphragme f est égal à la distance focale divisée par le diamètre de l’ouverture.

Exemple : si vous maintenez votre objectif à une même ouverture, disons f/22, et que vous changez la distance focale de 100 mm à 50 mm : le diamètre de l’ouverture diminue (on passe de 100/22 = 4,54 à 50/22=2,27).

Ce qu’il faut retenir c’est qu’avec des distance focale plus courtes (pour une même ouverture) on obtient plus facilement l’effet starburst.

La mise au point

Faites la mise au point sur un objet solide à 1/3 en partant du bas de la scène, et non sur la source de lumière directement (la mise au point automatique pourrait changer).

Remarque

On ne peut pas voir l’effet dans un viseur optique mais en mode liveview c’est possible. Pour les appareils photo sans miroir ça dépend, si l’ouverture se règle au déclenchement on ne voit pas l’effet dans le viseur.

https://unsplash.com/photos/v7b4ZkdzcnY

Exposer correctement l’effet starburst

Le problème avec cet effet est qu’on est à contre-jour, la source de lumière est en « back lighting », donc la lumière est positionnée derrière le sujet.

Vous pourriez obtenir ce type de photo :

Photo de Patrick Marson Ong

En effet, la prise de vue directe du soleil pose souvent un problème majeur : nos appareils photo ne peuvent tout simplement pas gérer la gamme dynamique de luminosité de la scène.

On se retrouve :

  • Soit avec un premier plan correctement exposé avec un soleil et un ciel surexposés
  • Soit avec un soleil et un ciel correctement exposés avec un premier plan sous-exposé (comme sur la photo ci-dessus).

« Oui mais si je prend ma photos en RAW et que je développe ?« 

Rappelez-vous toujours qu’une photo mal exposée est toujours difficile à développer. On ne peut pas corriger l’exposition après la prise de vue.

  • Si vous essayer de ramener des détails dans les hautes lumières : c’est impossible, l’information est détruite, vous n’aurez pas de détails.
  • Si vous essayez d’éclaircir les zones sombres et ombragées : cela va probablement révéler des zones pleines de bruit numérique.

« Ok… Du coup c’est quoi la solution ?« 

Il n’y a pas vraiment de solutions parfaites. Vous allez obtenir des résultats souvent approximatifs, il va falloir essayer, ça sera du « à peu près ».

1ère solution : au flash. Vous pouvez exposer pour les hautes lumières, par exemple en mesurant en mode spot à gauche ou à droite su soleil, votre ciel sera exposé correctement mais pas votre premier plan. Dans cas vous devrez utiliser une autre source de lumière, comme un flash externe, pour éclairer vos sujets ou les objets au premier plan afin qu’ils ne soient pas sous-exposés.

2ème solution : accepter la sous-exposition. Vous allez exposer en mode posemètre à côté de la source lumineuse et créer ainsi une silhouette avec les éléments de premier-plan

3ème solution : exposer à tâtons. En mode manuel, vous allez réaliser une première photo. Si elle vous parait sombre vous allez surexposer, si elle vous paraît claire, vous allez sous-exposer. L’écran LCD n’étant pas fiable, les résultats seront approximatifs.

4ème solution : avoir un posemètre externe. La difficulté d’exposition ne vient pas réellement de la position du soleil mais plutôt de notre appareil de mesure : le posemètre interne à notre boîtier. Disposer d’un posemètre externe nous permettrait de mesurer la lumière incidente et non réfléchie, et de régler notre appareil photo à une exposition correcte. Si vous n’avez rien compris : j’explique tout ça en détail dans ma formation gratuite.

Activer l’alerte de surbrillance

La plupart des appareils photo numériques disposent d’une option d’alerte de surbrillance qui vous indique les zones jugées surexposées.

Ce n’est généralement pas très précis, et cette fonction a tendance à faire apparître des zones surexposées qui ne le sont pas. Mais ça peut être un indicateur.

5ème solution : le post-traitement en HDR.

1-Installez votre appareil photo sur un trépied et faîtes votre composition.

2-Exposez pour le ciel (mode de mesure spot sur le côté de la source dans le ciel).

3-Prennez des photos en mode bracketing. Ce mode vous permet de prendre plusieurs photos en rafale mais à des exposition différentes. Par exemple avec 3 photos : une photo sous-exposée à -2 stops, une photo exposée correctement, une photo exposée à +2stops. Vous pouvez aussi bracketer avec 5 photos (ou plus). De cette manière vous allez capturer toute la gamme dynamique du ciel.

4-Refaîtes la mise au point sur le premier plan. Placez un doigt devant l’objectif pour couvrir le soleil, refaites les réglages d’exposition. De cette façon, le premier plan sera exposé correctement.

5-Vous pourrez ensuite fusionner vos photos pour en former une seule (sans doigt, enfin c’est comme vous voulez).

Photo finale, entièrement traitée :

Conclusion

On arrive à la fin de cet article sur l’effet starburst ! C’est un nouvel effet sympa à ajouter à votre arsenal de composition !

J’ai aussi écrit 2 autres articles sur la photo de paysage : comment trouver le meilleur ratio et comment trouver la meilleure lumière.

J’ai aussi une chaîne YouTube ici !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>
%d blogueurs aiment cette page :