14 janvier 2022

Comment prendre en photo macro des bulles de savon à la maison

Par Gaëtan Berthouly

14 janvier 2022


Aujourd’hui nouvelle idée de photo à faire à la maison. Chez soi. Tranquillement tranquille.

On va avoir besoin d’un petit peu de matériel mais vous pouvez obtenir des résultats assez stupéfiants ! On croirait à des planètes tout droit sorties de Star Wars !

Alors qu’en fait non. C’est juste des bulles de savon.

Quel matériel ? Comment faire ces bulles ? Comment faire des films de savon ?

C’est ce qu’on va voir aujourd’hui dans cet article !

En avant Guingamp !

Version vidéo ici :

Pourquoi toutes ces couleurs ?

Quand on regarde une bulle de savon on se dit qu’il n’y a qu’une seule pellicule de savon, que c’est un simple film de savon qui forme la bulle.

Mais en fait non ! Il n’en est rien !

Une bulle de savon est composée de 3 couches :

  1. Une première couche de savon
  2. Une très fine pellicule d’eau (composée de quelques molécules seulement)
  3. Une seconde couche de savon

Et c’est grâce à cette couche d’eau que l’on peut observer toutes ces couleurs.

Cette fine couche d’eau a d’ailleurs 2 côtés :

  1. le côté extérieur de la bulle
  2. le côté intérieur de la bulle

Ces deux côtés sont semi-transparents. Ils vont donc réfléchir une partie de la lumière. C’est-à-dire que les rayons vont comme « rebondir » sur la surface extérieure de la bulle et laisser passer le reste des rayons sous cette surface.

Et il se passe EXACTEMENT la même chose lorsque les rayons lumineux qui ont franchi la première couche frappent la surface intérieure de la très fine couche d’eau (une partie des rayon rebondit et une autre partie passe).

En résumé : on se retrouve avec deux surfaces réfléchissantes, distantes de moins d’un micromètre l’une de l’autre.

« Mhm d’accord mais du coup ?« 

Eh bien c’est ce qui créait toutes ces couleurs : les rayons lumineux réfléchis vont interférer entre eux et changer la couleur réfléchie en fonction de l’épaisseur locale de la couche d’eau.

Pour ceux qui aiment les schémas, on peut résumer tout ça comme ceci (la notion d’épaisseur étant manquante ici) :

Source : https://petapixel.com/2020/10/20/how-to-shoot-otherworldly-macro-photos-of-soap-bubbles/

Remarque

Avez-vous remarqué que le savon essaie toujours de devenir une sphère ? La raison en est qu’une sphère est une forme qui nécessite moins d’énergie pour être atteinte (en minimisant sa surface).

https://unsplash.com/photos/3pz8hBJrnNA

Matériel

  • Objectif : un objectif macro avec une longue distance focale comme un objectif de 100 mm est un bon choix pour avoir une bonne distance de travail et un fort agrandissement. Vous pouvez aussi opter pour un téléobjectif sur tubes d’extension (ou un soufflet ou une bague d’inversion ou filtre close-up). Vous devrez être relativement éloigné de votre sujet mais ça peut le faire ! Si vous n’avez pas de téléobjectif, votre objectif de kit suffira. Il suffit de l’allonger jusqu’à ce que vous atteigniez la longueur focale maximale. Créez des bulles plus grandes si besoin si vous êtes trop loin.
  • Télé-convertisseur (optionnel) : pour vous rapprocher encore plus, sans perdre la distance de travail ou en profondeur de champ, vous pouvez utiliser un télé-convertisseur x2. Mais il provoque un manque de lumière important et peut créer de la diffraction (et donc une perte de netteté globale sur toute la photo).
  • Trépied : cela facilite la mise au point et élimine le tremblement des mains.
  • Déclencheur à distance
  • Source de lumière large : exemple light box de 40 cm x 40 cm, 60 cm x 60 cm ou 120 cm x 120 cm. On peut utiliser un flash cobra diffusé largement. Ou des lampes avec de grands diffuseurs (papier, drap, tissu).
  • Un récipient pour contenir la solution savonneuse : pour les cadres à la verticale.
  • Pot de crème vide noir (pour éviter les reflets) ou pot de yaourt ou un capuchon arrière ou avant d’objectif : pour les bulles de savon ou les films de savon à plat.
  • Table
  • De l’eau
  • Du savon (liquide vaisselle)
  • Sucre/sirop ou glycérine
  • Paille : pour souffler votre bulle
  • Très longue paille (optionnelle) : composée de plusieurs briquets allume-feu, pour souffler le savon de loin.
https://unsplash.com/photos/cNG6jUiimPA

Réglages

Mise au point : votre objectif doit être réglé sur la mise au point manuelle. Pour une bulle : faîtes la mise au point entre le sommet de la bulle et la partie de la bulle la plus proche de vous, utilisez un petit objet sur lequel faire la mise au point comme une paille ou un stylo. Vous pouvez aussi mettre la paille verticalement entre le milieu et l’avant de la base et faire la mise au point dessus.

Source : https://www.youtube.com/watch?v=bvZ0FnhpQ18

Utilisez la fonction de retardateur ou un intervallomètre pour éviter le flou de bougé.

Temps de pose : 1/200 s (ne dépassez pas la vitesse de synchronisation du flash). Le temps de pose dépend principalement de la puissance vos sources de lumière.

Ouverture : f11-f/22 (risque de diffraction). Par nature, les photos en gros plan ont une faible profondeur de champ, on essaie donc ici d’en récupérer.

ISO : restez entre 100 et 800 ISO (voire 1600) sur APS-C et ne dépassez pas 3200 sur 24×36

Puissance du flash : 1/8

Mode rafale (optionnel) : utilisez le mode rafale. Cette fonction vous permet de prendre des photos en continu tant que votre doigt appuie sur le déclencheur. Il faudra utiliser un temps de pose relativement court (au moins 1/60 s) pour que le mode soit efficace. Ce réglage n’est pas obligatoire, mais comme les bulles peuvent éclater rapidement ça peut vous être utile !

https://unsplash.com/photos/Vc44casEAw8

Préparation de la scène

Solution à bulle de savon

Pour commencer il nous faut notre solution à bulle de savon. Pour cela mélangez 6 cuillères à soupe d’eau pour 2 cuillères à soupe de liquide vaisselle et 1/2 cuillère à soupe de glycérine ou 1 cuillère à soupe de sucre/sirop dans une tasse. Remuez le tout avec la cuillère (mais essayez de ne pas faire mousser le mélange).

« Mais pourquoi de la glycérine ?« 

C’est pour augmenter la longévité de vos bulles. Vous pouvez généralement l’acheter dans les pharmacies locales ou même dans les pâtisseries.

Vous pouvez aussi ajouter du sucre (sucre en poudre, sirop de maïs, miel,…).

Vous pouvez aussi acheter une petite bouteille de solution pour bulles dans rayon jouets de votre supermarché habituel. Elles durent tout aussi longtemps que votre solution maison. Si vous ne trouvez pas de bouteilles séparées, achetez un jouet à bulles et utilisez le liquide qu’il contient à la place.

Vous pouvez verser la solution dans votre base.

Éclairage

Pour éclairer le sujet de manière homogène et faire ressortir ses couleurs vives, une source de lumière large et proche (et donc douce) sera primordiale. Comme par exemple une boîte à lumière 40×40 cm, 60×60 cm ou 120×120 cm (voire un bol de beauté pour ceux qui peuvent).

« Mais je n’ai pas de boîte à lumière comment je fais ?« 

Si vous n’avez pas de boîte à lumière vous pouvez mettre un drap sur deux chaises ou des feuilles de papier sulfurisé entre votre source de lumière et la bulle.

Vous pouvez utiliser une lampe puissante (ou plusieurs) pour éclairer votre scène. Placez la lumière aussi proche que possible de votre bulle.

Vous pouvez également utiliser des panneaux lumineux LED si vous en avez. Non seulement ils sont portables, mais ils ne chauffent pas trop, contrairement aux autres sources de lumière.

Ou encore utiliser le flash intégré de votre appareil photo et y rajouter une feuille de papier devant.

Attention

Si vous utilisez du papier, allumez uniquement lorsque vous prenez des photos. Sinon, le papier pourrait devenir trop chaud et potentiellement brûler. Ou éloignez suffisamment le papier de la source lumineuse.

Vous pouvez aussi utiliser un flash externe cobra. Il est contrôlable et suffisamment puissant pour ce type de photo.

« Et au niveau du positionnement ?« 

Le plus simple est de le placer à un angle de 45 degrés par rapport à la bulle. De cette manière vous pourrez créer des ombres qui ajoutent de la dimension à votre image. Vous pouvez aller jusqu’à 90 degrés.

Si vous souhaitez éclairer au maximum la bulle : placez votre source lumineuse directement au-dessus d’elle à quelques centimètres (ou moins) de la bulle.

Remarque

N’oubliez pas que la chaleur excessive dégagée par la lampe fait éclater la bulle facilement. Ne l’allumez que lorsque vous êtes prêt à photographier.

Arrière-plan

Votre arrière plan doit être simple, épuré et uni de préférence.

Si ce n’est pas le cas : utiliser un morceau de tissu noir ou un carton noir pour obtenir une toile de fond noire et unie. Faîtes le tenir comme vous pouvez (contre un mur ou des livres par exemple). Vous aurez besoin d’un arrière-plan suffisamment éloigné ou suffisamment sombre pour paraître noir. Le fond noir est souvent utilisé pour ce type de photo car il fait ressortir les bulles et leur donne plus d’impact.

Vous pouvez aussi vous diriger vers d’autres couleurs.

Stabiliser votre appareil

Le meilleur moyen d’y parvenir est d’utiliser un trépied. Utiliser un déclencheur à distance vous permet d’éviter d’introduire du flou de bougé dans vos photos.

Si vous n’avez pas de télécommande, vous pouvez utiliser le retardateur de votre boîtier à la place. Réglez-le sur deux secondes. Mais n’utilisez cette méthode qu’en dernier recours n’oubliez pas que les bulles peuvent éclater rapidement.

Votre installation peut ressembler à ceci :

Source : https://www.youtube.com/watch?v=CSqjsaoFen4
Source : https://www.youtube.com/watch?v=CSqjsaoFen4

Mise en place du film de savon

Il y a trois possibilités :

  1. Photographier une bulle de savon comme un demi-dôme. Cette disposition met l’accent sur la forme parfaitement sphérique du savon et sur les changement de couleurs qui s’écoulent depuis sont sommet jusqu’à ce qu’elle devienne totalement transparente et… ÉCLATE !
  2. Photographier un simple film de savon sur une sorte de cadre placé verticalement. La gravité fera couler lentement le savon vers le bas, créant des gradients horizontaux avec une abondance de détails.
  3. Photographier un simple film de savon horizontalement. Dans ce cas un pôle se formera quelque part autour du centre de sa surface et des motifs similaires à ceux des bulles pourront être observés. Si le film est parfaitement plat, il durera assez longtemps et les flux de couleurs se produiront plus lentement : car la gravité affecte toute la surface de manière plus ou moins égale.

L’avantage principal de la configuration avec un cadre c’est qu’une plus grande partie du film sera net ou assez net, dû au fait qu’on pourra se positionner quasiment parallèlement au film, et en faire rentrer une plus grande partie sur le plan focal. Ce qui n’est pas le cas avec une bulle de savon.

Je détaille ces différentes possibilités juste en-dessous :

https://unsplash.com/photos/bDVhVUNsDxs

Bulle de savon

Vous pouvez vous servir d’un pot de crème vide noir (pour éviter les reflets) ou d’un pot de yaourt (vide lui aussi) ou encore du cache avant ou arrière de votre objectif. Cela vous servira de base pour votre bulle. Posez cette base sur une table avec la solution dedans.

Si vous utilisez le cache de votre objectif : ne soufflez pas trop verticalement mais penchez la paille (comme à droite en-dessous).

Source : https://www.youtube.com/watch?v=bvZ0FnhpQ18
Source : https://www.youtube.com/watch?v=bvZ0FnhpQ18

Essayez de positionner votre boîte à lumière juste au-dessus à quelques centimètres de la bulle. À la limite du contact entre la bulle et la source lumineuse si vous pouvez. On obtient de meilleurs résultats lorsque la source de lumière est centrée au-dessus de la bulle.

Mais le problème avec cette configuration c’est qu’il est difficile d’accéder à votre base sans la déplacer et vous devrez du coup refaire la mise au point entre les bulles.

Pour contourner ce problème vous pouvez fabriquer une paille extra longue, en utilisant par exemple la tige d’un ou plusieurs briquets allume-feu et les faire tenir ensemble avec du ruban adhésif. Vous n’aurez qu’à souffler votre bulle de loin au centre de la base. Cela vous permettra ne pas bouger le matériel et de ne pas avoir à refaire la mise au point (ou pas trop).

https://petapixel.com/2020/10/20/how-to-shoot-otherworldly-macro-photos-of-soap-bubbles/

Remarque

Pensez tout de même à bien vérifier votre mise au point entre chaque bulle avec la fonction live-view en zoomant au maximum.

Vous pouvez changer le rendu visuel d’une bulle en :

  • changeant les proportions des ingrédients de la recette de la solution.
  • soufflant dessus avec votre paille pour la faire bouger (pas directement dessus mais à côté).
  • rajoutant un peu d’alcool pour d’obtenir des motifs encore plus psychédéliques (testez aussi d’autres substances).

Film de savon horizontal

Vous pouvez utiliser la même base pour les films de savon plat.

Soufflez une bulle avec la paille et dégonflez-la pour créer un film. Cette méthode est très simple et pratique : l’objectif peut rester sur la même mise au point. De plus ce type de film dure assez longtemps.

Le mouvement lent et la forme presque parfaitement plate sont le résultat de l’utilisation d’un pot au lieu d’un cadre.

En effet : un film de savon en position horizontale sur un cadre finirait par former un centre de gravité où l’eau se concentrerait. Ce qui ferait éclater le film !

Alors qu’avec un pot : la pression de l’air enfermée à l’intérieur du pot (sous le film de savon) évite ce problème.

Source : https://petapixel.com/2020/10/20/how-to-shoot-otherworldly-macro-photos-of-soap-bubbles/Source

Film de savon vertical

Une autre solution que le pot c’est de fabriquer un cadre rond et de le positionner à la verticale.

Vous pouvez par exemple utiliser du fil de fer, avec une petite boucle à la base qui s’adapte à votre support. L’envelopper dans des bandes de coton. Et le faire tenir sur le bras d’une perche.

Juste en-dessous du cadre vous pouvez mettre un récipient assez grand rempli de solution à bulles pour y plonger le cadre entier.

Pour créer un film de savon, il suffit de soulever le récipient et d’y plonger le cadre.

Cela permet de garder la même mise au point pour chaque film (ou presque) et d’être rapidement prêt à photographier un nouveau film de savon.

Source : https://petapixel.com/2020/10/20/how-to-shoot-otherworldly-macro-photos-of-soap-bubbles/

« Et au niveau de la lumière ?« 

Ici, la source lumineuse doit se trouver juste à côté ou au-dessus de l’appareil photo et être orienté pour éclairer directement le film de savon. Comme ceci par exemple :

Source : https://petapixel.com/2020/10/20/how-to-shoot-otherworldly-macro-photos-of-soap-bubbles/

Si vous orientez parallèlement le film et le capteur, il en résulterait une réflexion de l’objectif sur la le film de savon et nous devrons donc faire pivoter l’appareil photo, de quelques degrés seulement, pour annuler cette réflexion.

Remarque générale

Il faudra attendre quelques secondes pour que le savon se dépose et reflète les couleurs vibrantes que nous recherchons. Donc si vous ne voyez pas de résultats immédiatement, donnez-lui un peu de temps…

https://unsplash.com/photos/muy0ywmdsPY

Défis et solutions

Pour résumer, voici quelques problèmes courants et les moyens de les contourner :

« Ma profondeur de champ est trop faible« 

Une façon simple d’augmenter la profondeur de champ est de photographier un sujet plus grand. En effet en remplissant le cadre avec une bulle plus grande vous pouvez photographier à un agrandissement plus faible et maintenir une plus grande profondeur de champ. Un capteur à crop factor (facteur de recadrage, plus petit qu’un 24 x 36) ou un téléconvertisseur peuvent aussi aider. Ces deux équipements augmentent l’agrandissement effectif tout en conservant la profondeur de champ de la photo d’origine.

« J’ai des reflets de mon objectif sur ma bulle »

Si vous avez des problèmes avec les reflets de votre objectif et de votre appareil photo, une distance de travail plus longue peut solutionner le problème (donc éloignez vous).

Vous pouvez aussi éviter de vous mettre parfaitement parallèle à votre surface de salon et tourner de quelques degrés votre matériel.

« Je n’ai qu’une partie de la bulle qui est éclairée« 

Rapprochez la source lumineuse pour augmenter la surface éclairée. D’ailleurs, les bulles plus petites sont plus faciles à éclairer.

« Je n’ai pas assez de lumière« 

Pour maximiser le rendement de la lumière, rapprochez votre source lumineuse le plus près possible de la bulle. N’hésitez pas aussi à augmenter vos ISO.

https://unsplash.com/photos/FXeA2Yll3Bc

Conclusion

On arrive à la fin de cet article sur comment faire des photos de bulles de savons ! Et capturer pleins de couleurs psychédéliques !

Moi je vous laisse ici à vos bulles et je vous dis à bientôt sur les internets MONDIAUX !

J’ai aussi une chaîne YouTube ici !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>
%d blogueurs aiment cette page :