fbpx

novembre 12

0 comments

Comment faire une photo créative avec de l’huile et de l’eau ?

Par Gaëtan Berthouly

novembre 12, 2021


C’est le week-end et vous êtes peut-être entrain de « buller ».

Alors pourquoi ne pas buller avec de l’huile ?

J’ai déjà parlé d’autres idées créatives plus complexes mais pour le coup, la photo créative d’huile et d’eau est très simple à mettre en place. Et niveau matériel, à part éventuellement l’objectif vous avez déjà tout sous la main.

Je vais donc vous expliquer comment mettre tout ça en place.

En avant Guingamp !

Version vidéo ici :

Matériel nécessaire

  • Boîtier : peu importe
  • Objectif : macro (mieux) ou des tubes d’extension. Éventuellement un téléobjectif ou un objectif zoom standard zoomé au maximum.
  • 2 chaises (des briques de lait c’est bien aussi, ou une table si vous utilisez un récipient)
  • Une surface de verre (verre de cadre photo, bol en verre, aquarium ou un plat)
  • Un trépied
  • Savon pour la vaisselle
  • Nettoyant pour vitres
  • Serviette en papier ou un chiffon
  • Papier journal (à positionner tout en-dessous pour protéger)
  • Fond coloré (papier cartonné ou des magazines de couleur, des torchons, des affiches ou des papiers peints). Évitez les couleurs ternes. Vous pouvez aussi aller sur Google et cherchez des images de « fond d’écran coloré »
  • Huile de cuisson
  • Eau
  • Une cuillère ou un compte-gouttes
  • Un flash (optionnel) : il vous aidera à figer tout mouvement des bulles
  • Un déclencheur à distance : pour éviter tout flou de mangé et maximiser la netteté
https://unsplash.com/photos/DyyPIdim9lY

Minimiser les dégâts

L’huile c’est cool pour cuisiner mais c’est salissant. Donc préparez-vous bien à cette expérience SALE !

Essayez d’installer votre matériel en plein air et sur un sol plat.

Gardez toujours sous la main du papier absorbant ou un vieux chiffon (au cas où).

Utilisez une cuillère ou un compte-gouttes pour appliquer l’huile sur l’eau en petites doses régulières.

Je vous recommande de placer une couche de papier journal sous votre lieu de travail pour protéger le sol des éventuelles coulées.

Si vous utilisez votre tablette comme fond, veillez à le mettre dans un étui de protection ou de le recouvrir de film alimentaire.

https://unsplash.com/photos/YDCc1sMZ6nc

Préparez votre scène de prise de vue

  1. Prenez vos deux chaises (ou briques) et placez-les à une petite distance l’une de l’autre.
  2. Placez ensuite votre morceau de verre entre les chaises, pour former un petit pont (d’Avignon !).
  3. Si vous n’avez pas assez de chaises (ou pas envie d’utiliser vos chaises) : vous pouvez aussi utiliser des briques de lait ou de jus de fruits.
  4. Prenez quelques morceaux de vos matériaux colorés et placez-les sur le sol sous la feuille de verre.

En fonction de la hauteur de vos chaises, vous devrez peut-être surélever votre fond coloré. Vous pouvez utiliser quelques livres ou briques pour surélever tout ça. Le but est que la toile de fond remplisse le cadre de l’appareil photo.

Une autre version plus simple avec un récipient profond (20 cm) :

  1. Utiliser une table ou une table basse
  2. Mettez le fond sur la table
  3. Mettez le récipient sur le fond
  4. Remplissez le récipient jusqu’au bord (pour maximiser la distance entre la surface de l’eau et le fond)

https://unsplash.com/photos/1_Xhqlz0iDw

Choisir la position et les réglages de l’appareil photo

Un objectif macro ou un tube d’extension peuvent réduire considérément la quantité de lumière captée. C’est pourquoi vous devrez probablement utiliser une exposition assez longue.

Et qui dit longue exposition dit TRÉPIED !

Pour que tout ça soit bien stable pendant la prise de vue. Ça vous permet aussi d’avoir les mains libres pour faire vos petites manipulations d’huile et d’eau sur le verre.

Pensez à bien verrouiller votre appareil photo sur votre trépied. Positionnez-le de manière à ce que l’objectif soit proche du verre. Faites en sorte que l’élément frontal de votre objectif soit aussi parallèle que possible à la surface du verre. La mise au point sera ainsi beaucoup plus facile et vous aurez une plus grande zone de verre nette.

Mettez au point votre appareil photo et activez le mode « Live View » (votre viseur apparaît sur votre écran LCD).

« Mais pourquoi ?« 

Le mode Live View vous permettra de regarder ce qui se passe sur la vitre sans trop vous pencher et vous évitera de trop vous approcher de votre appareil (ce qui réduit les risques de vibrations).

Au niveau des réglages :

Utilisez le mode manuel

Ouverture : environ f/3,5 (ou plus si vous pouvez) pour vous assurer que vous faites uniquement la mise au point sur les cercles d’huile et non sur l’objet en arrière-plan.

Sensibilité ISO : 100 ou 200

Le temps de pose : dépendra de l’éclairage. Vous pouvez viser 1/250 s, ça dépend aussi de votre ouverture.

https://unsplash.com/photos/bm5JJaicjKg

Faites attention au flou de mouvement

En raison de la proximité de l’objectif avec l’huile, les réglages juste avant vont vous permettre d’obtenir une belle netteté générale (qui s’estompe un peu sur les bords).

Mais dans un monde idéal, l’ouverture devrait se situer entre f/8-16 pour obtenir une plus grande partie de l’image bien nette.

CEPENDANT

Vous constaterez que l’huile peut bouger plus que prévu.

« Et du coup ?« 

Eh bien ça peut, entraîner du flou de mouvement. Encore une fois, cela peut être légèrement différent pour vous, mais sachez simplement que l’huile n’est pas très disciplinée et part un peu dans tous les sens !

https://unsplash.com/photos/B3gFLnVEnHQ

Commencez à prendre vos photos abstraites à l’huile et à l’eau

Une fois que vous avez tout préparé, il est temps de passer à la partie amusante !

Prenez :

  • votre eau
  • votre huile
  • votre chiffon (ou votre serviette en papier)

Et gardez tout ça à portée de main.

Recouvrez d’abord votre plaque de verre avec de l’eau.

Attention

Veillez à mettre suffisamment d’eau, sinon la texture du verre apparaîtra aussi sur la photo. Globalement retenez que quoi que vous utilisez (plaque en verre ou récipient), plus il y a d’eau moins l’on verra la texture et les détails de la surface en verre.

Utilisez votre pipette ou votre cuillère et appliquez une petite quantité d’huile sur la surface de l’eau. Visez bien juste sous l’objectif de votre appareil photo.

N’ajoutez que quelques gouttes et voyez comment fonctionne la combinaison huile/eau.

Vous pouvez toujours ajouter de l’huile, mais vous ne pouvez pas l’enlever. Enfin si. Mais il faut tout vider et recommencer. C’est chiant. Allez-y progressivement du coup.

« Mes gouttelettes d’huile sont trop grosses, que faire ?« 

Dans ce cas : ajoutez du savon pour la vaisselle et mélangez bien le tout. Les bulles d’huile deviendront plus petites et plus éclatées. Le liquide vaisselle a un autre avantage. Il donne du relief aux bords des gouttes d’huile, qui paraissent ainsi plus épaisses.

« Mais je dois mettre quelle quantité exactement ?« 

C’est un peu un exercice d’équilibriste. Il n’y a pas de réponse exacte hélas (je sais vous êtes tristes). Il va falloir essaye. Faire des erreurs. Et recommencer. (C’est souvent le cas avec les photos créatives).

Remarque

Vous pouvez toujours prendre une photo d’huile et d’eau sans liquide vaisselle, mais vous constaterez que les gouttelettes d’huile semblent assez plates.

Surveillez tout ça en regardant votre écran LCD en mode « Live View » pour voir ce qui se passe.

« Sinon c’est pas toujours un peu pareil au niveau du rendu visuel ?« 

Et non ! Ce qui est bien avec les bulles d’huile dans de l’eau c’est qu’il existe une INFINIÉ de façons de façonner votre huile et votre eau pour obtenir des résultats uniques :

  • En créant des couches de bulles en alternant les gouttelettes d’eau et d’huile sur votre plaque de verre.
  • En utilisant une cuillère et en faisant tourbillonner les liquides ensemble pour obtenir un mélange de bulles d’huile et de formes plus ou moins grosses.
  • En essayant différents rapports entre l’eau et l’huile. Une fois que vous avez utilisé une certaine quantité d’huile et d’eau, épongez le mélange avec du papier absorbant et recommencez !
  • En changer votre fond. Superposez différents matériaux pour obtenir des dégradés intéressants ou concentrez-vous sur une seule couleur.
  • En changeant la quantité de liquide vaisselle (comme on l’a vu juste avant)
https://unsplash.com/photos/PcRhhjckego

Un mot sur le post-traitement : clarté, contraste et saturation

Si vous prenez en format brut vous allez pouvoir faire un peu de développement.

Vous pouvez :

  1. Augmenter la clarté
  2. Augmentez la saturation
  3. Augmenter ou diminuer le contraste pour voir si les ombres et l’exposition ajustées peuvent ajouter quelque chose d’intéressant à la photo.
  4. Une fois votre développement vous pouvez essayer sous Photoshop d’applique un masque flou avec un rayon d’environ 20 et un seuil réglé entre 40 et 50.
  5. Clonez toutes les imperfections, comme la poussière qui a pu se déposer, des petites gouttelettes d’huile floues qui ont envahi la photo.
https://unsplash.com/photos/HZMpWBmZlOk

Conclusion

On arrive à la fin de cet article (très court pour une fois). J’ai aussi écrit d’autres articles sur d’autres photos créatives comme la photo d’objets congelés ou la photo de goutte d’eau ou encore du light painting !

Moi je vous laisse ici et je vous dis à bientôt sur les internets MONDIAUX !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>