fbpx

16 décembre 2021

Comment utiliser le flash à synchronisation lente pour capturer le mouvement ?

Par Gaëtan Berthouly

16 décembre 2021


Si le flash est un accessoire. Ses résultats sont loin de l’être.

Un flash c’est difficile à maîtriser. On obtient en général un résultat assez peu naturel quand on l’utilise. Ou on aveugle les gens avec (notamment en soirée). Comme j’aime à le dire : la photo au flash c’est un petit monde dans le monde de la photographie.

Aujourd’hui, je ne vais pas vous apprendre à vous servir d’un flash « à la régulière » mais plutôt à vous amuser avec. Si vous en avez un peu peur, ça peut être un premier contact agréable avec la bête histoire de sympathiser un peu.

On va voir dans cet article comment utiliser le flash à SYNCHRONISATION LENTE. Et notamment pour faire de jolis effets avec des sujets en MOUVEMENT. On verra aussi d’autres utilisations pratiques.

En avant Guingamp !

Version vidéo ici :

Matériel pour le flash à synchronisation lente

Boîtier : avec au moins un mode semi automatique priorité au temps de pose. « Mais comment je sais si mon appareil photo a se mode ? » Regarder le dessus de l’appareil, il devrait avoir une molette sur laquelle figure « S » ou « Tv ». Éventuellement M pour le mode Manuel.

Flash (externe ou intégré) : on va avoir besoin de « flasher » et donc… d’un flash. Un flash externe, c’est le gros flash que vous pouvez rajouter sur la griffe de votre appareil photo (le bout en métal au-dessus). Aussi appelé flash cobra. Le flash intégré sort sa tête lorsque vous appuyez sur le bouton avec le sigle « flash » de votre appareil. C’est mieux d’utiliser un flash cobra il est plus puissant et a une plus grande portée. Il se charge aussi plus rapidement. Ce permet de prendre plus de photos plus rapidement. Vous pouvez utiliser le flash interne mais vous devrez vous rapprocher de votre sujet assez près (1-2m).

Un trépied : dans le cas où vous utilisez cette technique avec un long temps de pose, plus long que 1/60 s

Réglages pour le flash à synchronisation lente

Comme d’habitude, les réglages dépendant de votre scène. Je ne sais pas si vous prenez une danseuse en intérieur ou un cycliste en extérieur. Prenez-les comme un point de repère

Mode prise de vue : Tv ou S(Priorité au temps de pose). Mode priorité à l’ouverture pour certains modèles, le temps de pose se règle dans ce cas dans le menu de « flash synchro ».

Ouverture : vous n’aurez pas à vous en préoccuper si vous êtes en priorité au temps de pose. Si vous réglez aussi votre ouverture, elle dépendra de votre sujet et de la lumière présente. Si on est sur un long temps de pose on peut se permettre de fermer plus et d’avoir plus de profondeur de champ. On peut aussi décider d’ouvrir pour avoir plus de lumière mais on aura moins de profondeur de champ.

Temps de pose : là aussi ça dépend de votre utilisation. 1/30 s pour figer l’action (dans le cas de photo de sport). Allongez-le pour obtenir des effets différents, plus d’1/60 s pour des effets de traînées. Plus votre sujet est rapide, plus votre temps de pose doit être court pour le figer.

ISO : le plus bas possible ou en automatique avec une limite haute à ne pas dépasser

Avec un flash externe : réglez-le sur E-TTL (il est réglé comme ça par défaut).

Avec un flash intégré : assurez-vous d’être plus près de l’objet que vous photographiez car sa portée est très faible

Choix de la synchronisation : cela dépend du modèle d’appareil photo on peut retrouver ces paramètres dans « contrôle du flash » ou « contrôle speedlite externe » par exemple.

Qu’est-ce que le flash à synchro lente ?

Avant de parler du flash à synchronisation lente, remettons un peu de contexte autour du flash.

En cas de faible luminosité on a PRINCIPALEMENT 4 options :

  • Augmenter l’ouverture (mais on perd en profondeur de champ)
  • Allonger le temps de pose (mais on peut obtenir du flou de mouvement du sujet)
  • Augmenter les ISO (mais on peut obtenir du bruit numérique)
  • Ou… UTILISER UN FLASH (ah on y vient !)

Traditionnellement le but d’un flash est donc d’obtenir une exposition correcte même en cas de conditions lumineuses MÉDIOCRES. Mais il existe une autre façon d’utiliser votre flash…

Le flash à synchronisation lente est une fonction disponible sur une large gamme d’appareils photo numériques qui offre la possibilité de déclencher votre flash au début ou à la fin d’une exposition.

On réalise ce type de photo avec un temps de pose un peu long. Par exemple 1/8 de seconde. Pour repère : habituellement on essaie de ne pas allez en-dessous de 1/60 s à main levé (mais ça dépend de votre équipement, de votre niveau de tremblote et de la vitesse de votre sujet).

En déclenchant le flash vous allez FIGER le mouvement. Avec un supplément de traînées de lumière. On obtient du coup ce type d’effet :

https://unsplash.com/photos/JhqhGfX_Wd8

Outre cet effet très sympathique. Le flash à synchronisation lente nous permet aussi d’obtenir un sujet ou premier-plan correctement éclairé, tout en faisant en sorte que la faible lumière ambiante du premier-plan et de l’arrière-plan soit enregistrée dans votre cadre.

Comment fonctionne le flash à synchro lente exactement

Comme je vous le disais le principe est de pouvoir déclencher le flash au début ou à la fin de l’exposition et pour être précis on dit « au premier rideau » ou au « second rideau ».

« Euh rideaux ?« 

Oui en fait dans votre appareil photo vous avez un obturateur. Il est composé de 3 éléments :

  1. Le miroir devant
  2. Un premier rideau constitué de lamelles (positionné après le miroir)
  3. Un second rideau constitué de lamelles (positionné après le miroir)

Fonctionnement :

  1. Vous déclenchez
  2. Le miroir se relève
  3. Le premier rideau découvre le capteur (le capteur est exposé)
  4. Le second rideau recouvre le capteur (et sonne la fin de l’exposition)
  5. Le miroir se rabaisse

Remarque

Pour mieux comprendre visuellement vous avez cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ptfSW4eW25g

À 0:05 notamment.

Sur ce site : http://alainpre.free.fr/tutoriels/photo-general/compact-bridge-reflex/40-obturateur-a-rideaux.php

Vous avez des animations très intéressantes aussi.

Le temps entre le premier rideau qui découvre le capteur et le second rideau qui le recouvre est votre temps de pose. C’est le temps pendant lequel le capteur est exposé.

Mais voilà il y a un temps de pose au-delà duquel on ne peut plus utiliser le flash et on appelle ça : la « vitesse de synchronisation » ou « vitesse de synchro » ou « synchro flash » ou « synchro-X ».

Cette vitesse de synchronisation dépend des constructeurs et des modèles, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

http://blog.digitalphoto.fr/2016/02/08/comprendre-la-vitesse-et-synchro-flash/

« Mais pourquoi est-on limité comme ça ?« 

En fait quand vous choisissez un temps de pose très court comme 1/200 s : le 1er et le 2nd rideau se suivent de très très près. Le capteur est alors exposé par une « fente » qui passe devant lui, qui va balayer le capteur.

Donc si vous utilisez votre flash à ce moment là : sa lumière va passer UNIQUEMENT à travers cette fente. Ce qui va créer une bande de lumière (dû à la fente par laquelle la lumière du flash est passée) avec une bande sombre en haut et en bas.

En résumé : on ne peut utiliser un flash qu’avec un temps de pose plus long ou égale à vitesse de synchronisation flash de l’appareil photo.

Remarque

Il existe maintenant des flashs avec un mode « HSS » (High Speed Synchronisation ou Synchronisation à Haute Vitesse). Ces flashs vont émettre une succession de flashs pour que de la lumière passe pendant tout le passage de la bande devant le capteur.

Revenons à nos moutons.

Donc le mode « flash synchro lente » vous permet de sélectionner :

  • la synchronisation du temps de pose
  • la puissance/durée du flash

Lorsque vous utilisez la synchronisation lente : l’obturateur reste ouvert beaucoup plus longtemps afin de laisser entrer plus de lumière pour votre exposition.

Dans le cas où vous ne voulez pas faire d’effet de traînée avec cette méthode mais juste avoir votre sujet correctement éclairé : votre sujet doit rester aussi immobile que possible. Si il bouge (même légèrement) vous aurez des traces visibles (car vous utilisez un temps de pose long.

Quand utiliser le flash à synchronisation lente ?

  • Pour les situation en faible luminosité lorsque vous pensez que le flash normal vous donnera une photo fade et sans intérêt (car le flash prend trop le dessus et « délave » la photo). Votre sujet ne devra pas trop bouger pour qu’il reste net.
  • Pour sujet d’action/sportif que vous souhaitez capturer en panoramique (mettez vous en second rideau). Le flash à synchronisation lente permet de capturer le sujet avec des détails très nets, mais aussi d’obtenir un certain flou de mouvement dans la photo. Cela donne à votre image une impression de vitesse et est beaucoup plus agréable que l’effet « figé » obtenu avec un flash normal.
  • Pour faire un effet de flou de mouvement et/ou de superposition sur des sujets en mouvement (piétons, danseurs, soirées…)
  • En plein soleil (je vous explique juste en-dessous comment et pourquoi)

Les avantages de l’utilisation du flash à synchronisation lente

Habituellement quand on utilise un flash en conditions de faible luminosité notre appareil sera réglé sur un temps de pose court. Car on reçoit beaucoup de lumière et on veut que le sujet soit net.

Alors oui votre sujet sera bien éclairé bien net même en mouvement.

« Mais ?« 

MAIS 2 problèmes peuvent se produire :

  1. Votre sujet est trop éclairé
  2. L’arrière-plan est trop sombre (l’appareil n’a pas le temps de capter la lumière ambiante dû au temps de pose court)

L’autre option possible c’est de désactiver votre flash et un temps de pose plus long afin de collecter suffisamment de lumière pour obtenir une photo correctement exposée.

Cette technique peut s’avérer efficace si vous prenez des photos de paysages ou d’environnements immobiles

« Mais ?« 

MAIS pour les sujets en mouvement : vous obtiendrez un flou de mouvement non voulu.

Alors je vous propose le meilleur des 2 mondes (ou presque) : la synchronisation lente vous permet d’exposer correctement toutes les parties de votre scène

  • Avec le long temps de pose : vous allez recueillir davantage de lumière ambiante (notamment en arrière-plan).
  • Couplé au flash : votre sujet sera correctement exposé et net (ou presque) sans avoir trop monter vos ISO.

Il y a une autre possibilité de l’utilisation de la synchronisation lente.

En mode de prise de vue manuel. si vous sous-exposez la scène ambiante d’un diaphragme : vous n’assombrirez que les parties de la photo éclairées la lumière ambiante. Les parties éclairées par le flash resteront correctement exposées.

C’est une excellente technique à essayer en extérieur par une journée ensoleillée.

Source : https://fujifilm-x.com/en-us/stories/advanced-month-6-low-light-21-slow-sync-flash/
Source : https://fujifilm-x.com/en-us/stories/advanced-month-6-low-light-21-slow-sync-flash/

Synchronisation au premier rideau ou au second rideau ?

Ah on y vient enfin. Vous avez 2 possibilités de synchronisation du flash :

  1. Au 1er rideau (on émet un flash au début de la prise de vue)
  2. Au 2nd rideau (o, émet un flash à la fin de la prise de vue)

« D’accord mais comment choisir ? Quelle est la différence ?« 

Excellente question.

Cela va dépendre du type d’effet que vous souhaitez. Le type de flou de mouvement.

Synchronisation au 1er rideau

C’est le réglage par défaut. Et la manière « classique » de prendre des photos au flash en synchronisation lente. Vous n’avez pas de réglage particulier à faire (sauf celui du temps de pose).

Le flash se déclenche quand vous appuyez sur le déclencheur. Puis l’appareil photo continuera à enregistrer la lumière pendant le reste de la prise de vue.

Le déclenchement au 1er rideau permet de superposer :

  • le mouvement du sujet
  • avec l’exposition initiale

C’est une sorte de double exposition finalement.

Sur la photo en-dessous, on peut observer que certaines des lumières derrière les sujets semblent briller à travers leur corps (effet de superposition).

https://unsplash.com/photos/n0kwms_G_cw

La synchronisation lente 1er rideau fonctionne bien… Parfois. Comme dans notre exemple. Mais bien souvent cette méthode a tendance à créer des photos ternes. À cause de son effet de « superposition » du sujet avec l’arrière-plan.

Synchronisation au 2ème rideau

Si le 1er rideau vous a déçu, dans ce cas : passez au second.

Ce réglage active le flash juste avant la fermeture de l’obturateur. Et donc dans ce cas : il expose votre sujet PAR-DESSUS les traînées de mouvement que votre appareil photo a enregistrés en premier lorsque l’obturateur s’est ouvert. Donc maintenant : les traînées lumineuses sont derrières le sujet. Le mettant plus en valeur et permettant d’attirer l’attention sur lui.

« Mais du coup à quoi reconnaît on un déclenchement au 1er ou au 2nd rideau ?« 

C’est simple :

  • Avec un déclenchement au 1er rideau : les traînées lumineuses apparaissent DEVANT le sujet.
  • Avec un déclenchement au 2ème rideau : les traînées apparaissent DERRIÈRE le sujet et sont globalement moins visibles.

Donc quand je dis devant ou derrière c’est par rapport au mouvement du sujet. Si le sujet va de gauche à droite : au 1er rideau on aura des traînées sur la droite (devant). Et au second rideau elles seront sur la gauche (derrière).

Et du coup avec trépied ou à la main ?

Avec trépied : habituellement c’est ce qu’on utilise avec des longs temps de pose. Pour limiter l’impact des mouvements de l’appareil sur la photo. Si c’est ce que vous souhaitez un trépied est donc indispensable. Et éventuellement un déclencheur à distance.

À la main : c’est dans le cas où vous voulez jouer sur un aspect plus créatif. Par exemple : à un mariage ou à une fête et que vous vous trouvez sur la piste de danse, le rendu peut être très sympa capturer l’ambiance d’une soirée sur quelques photos. Les personnes photographiées seront en partie figées par le flash, mais les lumières seront floues à cause du mouvement de votre appareil pendant la prise de vue. Ça ne fonctionne pas bien dans toutes les situations, alors expérimentez les deux méthodes à différents temps de pose. Au 1er ou au 2nd rideau.

Pour résumer le flash en synchronisation lente :

  • Le flash se déclenche à un moment précis (1er ou 2nd rideau que VOUS choisissez)
  • La synchronisation au second rideau a tendance à donner de faibles traînées et un sujet principal très net.
  • La synchronisation au premier rideau a tendance à éclairer le sujet principal et à capturer la lumière ambiante. Pour un résultat propre le sujet doit être immobile.
  • S’utilise pendant une longue pose (que VOUS choisissez aussi)
  • Dans ce mode la durée du flash est beaucoup plus courte que le temps de pose (qui est long). Avec le flash normal le temps de pose est très court et le flash dure une grande majorité de l’exposition en mode flash « standard ».
  • La photographie au flash fige l’élément atteint par =la lumière du flash (sujet ou premier-plan).
  • Le temps de pose prolongée rend l’arrière-plan flou (si on bouge ou qu’il bouge) et permet de mieux capter sa lumière (dû au temps de pose long)
  • Le sujet peut être flou (au premier rideau : réglage par défaut) ou plus net (réglage au second rideau)
  • Nécessite un trépied (dans le cas d’un temps de pose long supérieur à 1/60 s)

Je vous laisse ici avec votre flash et je vous dis à bientôt sur les internets MONDIAUX !

J’ai aussi une chaîne YouTube ici !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>