fbpx

novembre 18

0 comments

Comment faire un portrait en clair-obscur ?

Par Gaëtan Berthouly

novembre 18, 2021


On pense souvent que la photo de portrait en studio (ou à la maison) c’est COMPLEXE !

Et notamment au niveau du matériel et de la position des lumières. Une lumière principale, une lumière en douche, les schémas de lumière en 3 points, une lumière en douche, une lumière pour le fond ?

Eh bien en fait je vais vous confier un secret : on peut faire de belle photo de portrait avec UNE SEULE source de lumière.

Il y a quelques semaines je vous parlais notamment de l’éclairage Rembrandt qui est un cas particulier de l’éclairage qu’on va voir aujourd’hui ; le clair-obscur.

Alors qu’est-ce que c’est ? Comment mettre tout ça en place simplement ? C’est ce qu’on va voir (et aussi plein de petits conseils).

Allez en avant Guingamp !

Version vidéo ici :

Qu’est-ce qu’un clair-obscur (ou chiaroscuro) ?

Chiaroscuro vient de l’italien (n’hésitez pas à relire le mot dans votre tête avec l’accent italien, ça tombe sous le sens maintenant).

« Chiarscuro » est composé de deux mots :

  • chiaro : clair
  • scuro : sombre

Donc Chiaroscuro signifie « clair-obscur ». En France on a bien plus tendance à utiliser le terme « clair-obscur » que « Chiaroscuro ». Alors que pour les anglo-saxons c’est l’inverse.

Le clair-obscur a été utilisé pour la première fois pour décrire le travail d’artistes tels que Léonard de Vinci et le Caravage à l’époque de la Renaissance italienne. Vous vous souvenez peut-être brièvement de vos cours d’histoire au collège ou au lycée. Dans vos livres vous avez dû passer rapidement sur des peintures en clair-obscur. On donne aussi cet exemple pour l’oxymore (la figure de style).

Alalalala que de souvenirs (je n’étais pas très adapté au système scolaire personnellement).

BREF !

De nos jours cette technique est usitée de manière presque « banale » au cinéma ou en photographie.

Le clair-obscur intéresse beaucoup les photographes de portrait. MAIS PAS QUE ! On l’aime également du côté des photographes culinaires, de nature morte, de rue, d’art et même de paysage (mais c’est plus rare). Le soleil (en paysage) ou l’éclairage public (en photo de rue) peuvent projeter des ombres dans certaines zones tout en éclairant d’autres (clair-obscur).

« Ouais mais alors ça consiste en quoi ?« 

En photographie, le clair-obscur est une technique d’éclairage définie comme « un éclairage à fort contraste« .

« Mhm, fort contraste ?« 

Oui. C’est-à-dire qu’on réalise une photo avec des obscurités extrêmes et des zones claires (la lumière) pour créer une photo qui vous prend aux tripes. C’est le terme technique. Et ça marche aussi bien en photo en couleur qu’en noir et blanc.

On dit de ce type d’éclairage qu’il donne un rendu « dramatique ». En gros elle suscite une vive émotion. Le clair-obscur c’est aussi une atmosphère. On aperçoit, jaillissant d’un arrière-plan sombre et obscur un visage … ou plus…

D’ailleurs ce qui est drôle c’est qu’il est tout à fait possible que vous ayez utilisé déjà utilisé un petit coup de « chiaroscuro » dans vos photos. Plusieurs fois et sans le savoir ! (C’est l’occasion de revenir sur certaines photos avec vos proches et de leur dire que ce fort contraste était tout à fait voulu, et que c’est un « chiaroscuro ». Dîtes-le d’un air dédaigneux.)

« Mais en pratique comment on fait ?« 

Je vais y revenir plus tard plus en détail. Mais dans sa forme la plus simple : le clair-obscur est créé en plaçant une source de lumière artificielle (assez puissante) placé d’un côté et proche du sujet. Ou pour ceux qui n’ont pas de matériel : avec ce qu’on trouve autour de nous (comme une fenêtre ou la boule de feu dans le ciel).

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/homme-personne-egypte-potier-4898081/

Pourquoi le clair-obscur est utilisé ?

En plus de l’impact dramatique (dont je parlais juste au-dessus pour ceux qui suivent) en photo de portrait, le clair-obscur permet de révéler la structure du visage (grâce aux ombres) et le caractère du modèle.

En regardant une photographie en clair-obscur. Le spectateur sera pas seulement face à « des zones claires et sombres sur un visage ».

Non.

La photo évoquera les expériences antérieures du spectateur concernant les associations ou la signification des concepts de « lumière » et d' »obscurité ».

Par exemple :

L’obscurité peut être …

  • menaçante
  • accueillante
  • un endroit dont il faut s’éloigner
  • ou dans lequel il faut se retirer
  • ou encore se cacher

La lumière peut être …

  • le côté lumineux de la route, révélant le sujet
  • elle peut aussi être menaçante : le faisceau de la torche d’un poursuivant

On peut créer une tension en combinant l’obscurité et la lumière.

« Ah ?« 

Oui. Pensez aux effets utilisés dans les films noirs (populaire dans les années 1940 et 1950) où les personnages se cachent et se révèlent dans les ombres et les lumières vives de rues malfamées.

L’effet sur un visage crée une tension entre ce qui est vu clairement et ce qui est invisible ou seulement faiblement perçu. Cela créait aussi du mystère, de l’attente, ça titille l’imagination … Que cachent ces ombres ?

Le clair-obscur donne aussi un aspect très pictural à votre photo. Et devrait faire penser (consciemment ou non) au spectateur aux peintures de la Renaissance.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/noir-et-blanc-femme-portrait-ombre-10024957/

Utiliser la mesure spot pour une exposition précise

Que vous utilisiez la lumière d’une fenêtre, d’un flash, d’une lumière continue ou d’un soleil intense : il est souvent très difficile pour le posemètre interne de notre appareil photo de réaliser la mesure d’exposition. Surtout quand la scène est contrastée (ce qui est le cas en clair-obscur).

La solution est donc de régler votre appareil photo en mode de « mesure spot » (et non Spock. Ça me fait penser à ça chaque fois).

« Mais quelle est la différence ?« 

En fait les modes de mesures d’exposition (j’en parle plus en détail dans ma formation gratuite) indiquent à votre posemètre sur quelles zones il doit se baser pour mesure la luminosité de la scène (et calculer l’exposition correcte).

En utilisant la mesure spot on lui dit « tu vas juste te concentrer sur ce point bien précis« . Ce point se situe en général au centre et fait environ 10% du viseur.

Et en photo de portrait notre point bien précis : c’est le visage de votre sujet et même plus précisément les yeux (enfin en général).

La mesure spot est un véritable phare dans la tempête d’ombre et de lumière qu’est l’éclairage en clair-obscur.

Donc pour se faire :

  1. Mettez vous en mode de mesure spot
  2. Visez le visage du sujet (au niveau des yeux)
  3. Éventuellement bloquez la mesure de l’expositon
  4. Éventuellement recadrez
  5. Déclenchez

La mesure spot vous permet de capturer le sujet peu importe la lumière disponible. Les zones sombres du reste de la scène seront encore plus ténébreuses. Bref ça marche bien !

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/animal-animal-de-compagnie-mignon-etre-assis-7411667/

Matériel pour faire du clair-obscur

C’est assez simple.

Un boîtier : bon pas besoin de quelque chose de spécial. On apprécie les 24×36 ou moyen format en général en photo de portrait. Mais un APS-C fonctionne aussi.

Un objectif : cela dépend totalement de vous. En général on est entre l’objectif standard et le téléobjectif. Cela dépend aussi de la place que vous avez. Il faut pouvoir se tenir à 3 m de son sujet pour ne pas avoir de déformation.

Une source lumineuse : flash, lumière continue (softbox), fenêtre, soleil, feu de cheminé (pourquoi pas).

Un fond noir (mieux) : ça va vraiment vous simplifier la vie pour le rendu final et renforcer l’effet. On joue avec le contraste, l’ombre et la lumière. Le clair sera votre lumière, l’obscure votre fond… noir. D’ailleurs évitez les fonds texturé, froissés, pliés, préféré les fonds lisses. Si vous n’avez pas de fond il faudra vous tenir éloigner de votre mur.

Un réflecteur (optionnel) : pas du tout obligatoire. Il est généralement placé à l’opposé de la lumière (et un peu derrière le sujet).

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/homme-personne-eau-mouille-7365400/

Réglages et étapes pour mettre en place votre clair obscur :

  1. Placez votre sujet à 6 mètres minimum du fond noir
  2. Placez l’appareil photo à 3 mètres du sujet minimum si vous ne voulez pas de déformation.
  3. Placez votre lumière entre 1,5 mètres et 3 mètres du sujet. Entre 30°-90° par rapport au visage de face. Et la lumière doit-être 20-30 cm au-dessus du sujet. Dirigez la lumière vers le bas. L’intérêt de placer la source lumineuse près du sujet est d’obtenir un clair-obscur en utilisant la loi du carré inversé (J’en parle plus dans cet article mais en gros : la lumière s’estompe très vite avec la distance).
  4. Utilisez bien UNE SEULE LUMIÈRE. Pour avoir bien toutes les ombres. Et bien sûr pas une seule autre lumière ne doit être allumée. Donc on éteint tout !
  5. Utiliser un réflecteur (optionnel) que vous pouvez mettre à l’opposé de votre lumière et un peu derrière votre sujet
  6. Réglages : ISO 100. Temps de pose : 1/160 s – 1/250 s. Ouverture : f/8-f/11. Mesure d’exposition : spot. Balance des blancs : automatique ou lumière du jour. Format : RAW.
  7. Ici on est pas dans un cas particulier précis comme avec l’éclairage Rembrandt. Alors bougez le sujets et la lumière pour tester différents rendus.

Remarque

Je vous ai dit d’incliner la lumière mais vous pouvez aussi éclairez votre sujet horizontalement. Cela vous permettra de travailler avec différents dégradés d’ombres et de lumière.

Ce qui est plus difficile à faire si vous éclairez votre modèle directement.

Remarque

Comme votre objectif est de produire une photo aux tons très sombres : l’environnement doit être bien contrôlé.

Si vous n’avez pas de fond noir. Choisissez une pièce aux murs sombres et évitez de photographier autour d’objets susceptibles de refléter de la lumière indésirable (miroirs, peintures de couleur vive, métal…)

Vous pouvez décider de faire rentrer quelques objets dans le cadre qui font écho à la personne. Mais en général on ne met rien.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/noir-et-blanc-personne-mains-femme-7384658/

Lumière naturelle et lumière artificielle

La lumière naturelle est bien plus difficile à gérer. Notamment si vous essayez de faire un clair-obscur en photo de paysage ou de rue. Principalement car elle peut faire ressortir certains éléments en l’arrière-plan. Et non ce qu’on veut c’est un arrière-plan sombre. Épurée. Sans distractions.

Pour les plus doués d’entre vous. Vous pouvez facilement cachez ces éléments dans Photoshop ou Lightroom pour nettoyer votre arrière-plan.

Pour une lumière naturelle mais plus facilement contrôlable vous avez aussi la lumière d’une bonne vieille fenêtre. Elle fonctionne très bien pour les portraits en clair-obscur. Avec une bonne mesure d’exposition en mode spot : vous serez en mesure d’assombrir toutes les distractions en arrière-plan. Et à mettre l’accent sur votre modèle.

Attention

Assurez-vous de prendre des photos dans une pièce où la fenêtre est la seule source de lumière. Cela vous aidera à créer des contrastes élevés.

Au niveau des sources artificielles on pense souvent à des flashs ou des lumière continue à ampoule.

Mais est-ce que ce sont vraiment les seules sources de lumière possible ?

Non ! Un peu d’imagination !

Vous pouvez également utiliser de petites sources de lumière dans l’obscurité. Par exemple vous pouvez prendre des photos votre modèle dans la nuit tenant :

  • une bougie
  • un briquet
  • une allumette (ça me fait penser à « La petit fille aux allumettes »)
  • Une lampe-torche

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/personne-femme-chapeau-fenetre-8001316/

Faites des autoportraits pour vous entraîner

L’éclairage clair-obscur est parfait pour l’autoportrait.

« Pourquoi ?« 

Tout simplement car il est simple à mettre en place. Puis ça vous permet de vous entraîner que vous passerez à d’autres sujets que vous (qui peuvent être potentiellement des clients.)

Les autoportraits en noir et blanc sont particulièrement réussi, on accentue encore plus l’effet clair-obscur en supprimant la couleur (j’en parle plus en-dessous).

Il est parfois difficile de rendre les autoportraits à la fois naturels et originaux. Grâce à la simplicité de l’éclairage en clair-obscur, vous pouvez prendre des photos fantastiques de vous-même sans vous fatiguer. Il vous suffit d’installer votre éclairage et de poser devant votre toile de fond noire TOUT SIMPLEMENT !

Utilisez :

  • un trépied : il faut bien que quelqu’un ou quelque chose tienne l’appareil photo pour vous !
  • une télécommande : pour prendre des photos à distance.
  • et un tabouret : pour être à l’aise pendant que vous posez.

https://unsplash.com/photos/vXgHqO14tfE

Travailler avec des angles inhabituels

Lorsque vous prenez des photos de portraits d’humanoïdes : vous pouvez être tenté de faire le classique :

  • Pose de 3/4 ou légèrement de côté
  • Menton légèrement en avant
  • Les yeux sur la ligne de tiers du haut ou de le tiers du haut
  • Cadré poitrine
  • Une orientation portrait

Certes. Avec ces techniques de base vous ne prenez pas de risque. Et c’est bien pour sécuriser quelques premières photos. Mais vous obtiendrez des portraits (un peu trop) « classiques ».

Si vous voulez expérimenter avec des silhouettes et des atmosphères mystérieuses : brisez les règles.

Concentrez-vous sur d’autres parties du visage de votre modèle.

Par exemple, vous pouvez demander à votre modèle de détourner son visage de votre source de lumière afin que seuls ses cheveux soient visibles.

https://pixabay.com/fr/photos/gronder-halloween-craindre-4587020/

Expérimentez avec les expressions

L’éclairage clair-obscur est idéal pour les portraits expressifs. Quand votre modèle est en confiance essayez de faire en sorte qu’il ne pose pas ou ne s’exprime pas toujours de la même manière.

De nombreux portraits en clair-obscur sont sérieux. Même très sérieux. Mais n’ayez pas peur de faire rire votre modèle devant l’appareil photo (pour changer).

Sans forcément faire rire vous pouvez aussi expérimenter des émotions plus joyeuses toujours en clair-obscur. (Le monsieur au-dessus souri, donc il est joyeux ?)

Remarque

Je parle d’humanoïdes depuis le début. Mais le clair-obscur est aussi à tester avec les animaux (notamment chats et chiens).

https://unsplash.com/photos/OysGYJIW7BE

Photographiez en RAW pour tirer le meilleur parti de vos hautes lumières

Bon. Vous me connaissez. À chaque fois je vous conseille fortement de prendre vos photos au format brut (RAW). Les photos très contrastées (et donc les photos de portrait en clair-obscur) sont vraiment des photos à prendre en format brut.

« Pourquoi ?« 

Tout simplement pour 2 raisons :

  1. Ces photos sont difficilement interprétable par votre posemètre et sont potentiellement mal exposée (surtout si vous n’avez pas de mode de mesure spot)
  2. Ces photos ont une large plage dynamique et vous risquez de perdre pas mal d’informations dans les zones extrêmes (très sombres et très claires).

Le RAW ne permet pas de corriger l’exposition (c’est uniquement à la prise de vue). Mais vous donne le maximum de cartes à jouer. Et vous permet de développer le plein potentiel de votre photo.

Photoshop, Lightroom et d’autres applications de manipulation de photos disposent de nombreux outils que vous pouvez utiliser pour augmenter le contraste, la texture ou travailler les ombres et les lumières (j’en parle un peu plus en-dessous).

Vous vous donnez également la possibilité de « récupérer » les détails dans les hautes lumières. Et c’est très important si vous cherchez à ajouter un peu de subtilité à votre photos très contrastée en incluant plus de détails dans les hautes lumières.

https://pixabay.com/fr/photos/clair-obscur-portrait-mademoiselle-94797/

Choisir (et fabriquer) les bons fonds de scène

La plupart des portraits en clair-obscur ont des fonds noirs ou sombres. Mais il n’est pas nécessaire que ces fonds soient professionnels ou coûteux.

Si vous avez un budget limité : vous pouvez acheter un petit fond noir pour seulement 10 €. Assurez-vous que votre modèle peut se déplacer librement devant ce fond.

« Et si il est trop petit ?« 

Tant que le modèle tient dedans c’est ok. Pour remplir les espaces vides sur les côtés ou le haut vous pouvez utilisez l’outil pinceau dans Photoshop.

Si vous faîtes partie de la « team DIY » (très en vogue depuis quelques années). Vous pouvez créer votre propre fond à l’aide de peinture noire et d’un morceau de carton.

Vous pouvez également peindre sur d’autres matériaux si vous souhaitez ajouter plus de texture à votre arrière-plan (mais la texture n’est pas ce qui est le plus utilisé pour ce type de photo).

https://unsplash.com/photos/UZDQG8H2bEY

Photographie noir et blanc en clair-obscur

Le clair-obscur fonctionne parfaitement avec le noir et blanc.

Il ajoutera encore plus de profondeur à vos portraits. Il mettra en valeur les textures du corps de votre modèle (comme les taches de rousseur, les rides des vêtements et les expressions).

En prime. Il vous sera plus facile de prendre des photos avec des arrière-plans qui ne sont d’un noir irréprochable.

Par exemple : un arrière-plan vert foncé ne rendra pas bien dans votre portrait en clair-obscur en couleur.

MAIS en le convertissant en noir et blanc dans votre logiciel de développement préféré : il paraîtra être un arrière-plan noir (ou en tout cas sombre). En noir et blanc ce n’est plus la couleur du fond qui compte mais son ton.

https://unsplash.com/photos/XlvQFk0PDzc

Conseils pour le traitement des photos en clair-obscur

Le monochrome aime le clair-obscur. Ou l’inverse. Je ne sais pas trop.

« Mais Gaëtan tu nous as parlé du noir et blanc juste avant« 

Oui mais monochrome ne signifie pas noir et blanc. Il peut s’agir d’une seule couleur présente sur la photo.

Même si on utilise habituellement de la couleur pour les portraits en clair-obscur, les photos monochromes fonctionnent souvent très bien aussi. En raison de leur contraste élevé.

Essayez d’utiliser le split toning et d’ajuster les teintes. Votre portrait en clair-obscur sera bien différent de ce que l’on peut voir habituellement dans ce domaine !

Pour les photos polychromes (un terme plus classe pour dire « avec plusieurs couleurs »), essayez de diminuer la vibrance pour atténuer légèrement les couleurs vives qui pourraient distraire le spectateur.

Ensuite le curseur ombres et contraste seront vos meilleurs amis. Réglez le contraste pour faire ressortir les… contrastes de la lumière et de l’obscurité.

Approfondissez les ombres pour que les noirs deviennent riches et profonds. Essayez de conserver les détails dans les zones claires et sombres de la photo. Sans en abuser non plus !

https://unsplash.com/photos/5t5krHi1LQ8

Problèmes et solutions en clair-obscur

« Je photographie des yeux sombres et il n’y a aucun reflet dedans« 

=>Baissez votre lumière et mettez là à la hauteur des yeux du sujet (au lieu d’être au-dessus).

« Mon modèle porte des lunettes et la lumière se reflète dedans« 

=>Évitez les éclairages courts (le côté du visage éclairé par la lumière principale est éloigné de l’appareil photo. Donc on voit moins la partie lumineuse et plus la partie ombragée).

« Mon arrière-plan reçoit trop de lumière et n’est pas assez sombre« 

=>Éloignez votre sujet de l’arrière-plan.

« Mon sujet a la peau foncée, dois-je changer quelque chose de particulier ?« 

=> Placez la lumière un peu plus près du sujet.

« Mon sujet est âgé, dois-je changer quelque chose de particulier ?« 

=>Utilisez des modeleurs plus grands pour les peaux plus âgées. Si vous n’avez pas de grand modeleur, éloignez-le de votre sujet en le tournant.

« Dois-je utiliser un éclairage large ou court ?« 

=> Utilisez un éclairage large pour élargir les visages minces et un éclairage court pour faire ressortir un aspect sculpté ou amincir. Mais on peut assez facilement enfreindre cette règle.

https://unsplash.com/photos/Ne5SFwlUEGw

Conclusion

C’est (déjà) la fin de cet article sur l’éclairage en clair-obscur en photographie de portrait.

J’espère que vous allez pouvoir faire de MAGNIFIQUES portraits contrastés et saisissant (toute en simplicité).

Pour ceux qui seraient à la recherche d’idées voici 35 exemples de clair-obscur : https://www.thephotoargus.com/35-gorgeous-examples-chiaroscuro-photography/

Pour ceux qui que ça intéresse je parle d’un éclairage particulier en clair-obscur : l’éclairage Rembrandt.

Moi je vous laisse ici et je vous dis à bientôt sur les internets MONDIAUX !

J’ai aussi une chaîne YouTube ici.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>