24 juin 2023

Nombre de déclenchements et durée de vie d’un appareil photo (Canon, Nikon, Sony, Pentax, Olympus)

Par Gaëtan Berthouly

24 juin 2023


Au moment où j’écris cet article, je suis à la recherche d’un nouveau boîtier photo. Pour tout vous dire je lorgne sur un Canon 5D Mark III ou IV.

Mon cerveau dit oui.

Mon cœur dit oui.

Mon portefeuille dit non.

Du coup, je me tourne vers le marché de l’occasion, notamment le site mpb très réputé et j’ai déjà pu tester moi-même. Ce qui est bien sur ce site c’est qu’on a pas mal d’informations, comme l’état du matériel, ce qui est inclus, et le nombre de déclenchements.

« Mais les déclenchements de quoi ?« 

De l’obturateur ! C’est le petit système dans le boîtier qui s’active quand on prend une photo. Et cet obturateur à une certaine durée de vie, qui varie d’un boîtier à l’autre.

Dans cet article on va voir ce qu’est un obturateur et pourquoi il s’use, la durée de vie de divers boîtiers (avec une base de donnée), comment calculer la durée de vie d’un obturateur, comment vérifier le nombre de déclenchements effectués par notre appareil photo, et on va parler aussi de plein d’autres choses.

Allez en avant Guingamp !

Les bases de la photographie vous intéressent ?

Qu’est-ce que l’obturateur mécanique et pourquoi il s’use ?

Tout à une fin. Et l’obturateur mécanique ne coupe pas à cette règle : un jour ou l’autre il cessera de fonctionner.

« Mais, dis-moi Jamy, c’est quoi un obturateur mécanique ?« 

L’obturateur permet à la lumière de passer pendant une période déterminée sur le capteur qui capture la photo. Ce lapse de temps, c’est le temps de pose. Si vous réglez le temps de pose sur 1 s, l’obturateur laissera passé la lumière pendant 1s.

Les obturateurs sont des dispositifs complexes composés de 2 volets qui doivent fonctionner dans des conditions difficiles : les rideaux doivent se déplacer avec une précision de l’ordre du micron tout en couvrant une distance allant jusqu’à 24 mm (pour un capteur 24×36) en moins de trois millisecondes (soit un peu moins de 30 km/h en moyenne), avec des points de départ et d’arrêt instantanés.

Les 2 volets d’un obturateur mécanique montrés par les flèches vertes
Source : chaîne YouTube cameratest

Pour ceux qui ne savent pas exactement à quoi ressemble l’obturateur d’un boîtier photo, cette vidéo fascinante vous aidera à comprendre.

Source : chaîne YouTube cameratest

Certains appareils photo haut de gamme permettent d’ouvrir et de fermer le système d’obturation en seulement 1/8000 s. Cela nécessite une ouverture et une fermeture ultra-rapides, et l’obturateur doit être capable d’effectuer ces actions de manière fiable et répétée, voire en succession rapide lors de la prise de vue en mode rafale.

Dans de telles conditions, il est inévitable que l’obturateur mécanique d’un appareil photo finisse par s’user, atteigne un point où il ne fonctionnera plus correctement et ne soit plus fiable, et finalement, tombe en panne.

Dans un reflex numérique, une autre pièce mobile essentielle est le miroir (d’où le mot « reflex »). Il se relève lorsque vous appuyez sur le bouton de l’obturateur (donc que l’obturateur se déclenche) ou que le mode Live View est sélectionné. Lui aussi s’use et peut tomber en panne.

Miroir devant l’obturateur qui se relève au déclenchement, montré par la flèche verte
Source : chaîne YouTube cameratest
https://unsplash.com/fr/photos/sH-fbtN6YzE

Quelle est la durée de vie d’un obturateur ?

Toutes les pièces mobiles cessent de fonctionner un jour ou l’autre, et l’obturateur ne fait certainement pas exception à la règle. La durée de vie de l’obturateur c’est donc : au bout de combien de déclenchements l’obturateur cesse de fonctionner.

Et comme l’obturateur est une pièce centrale, quand il cesse de fonctionner votre boitier est hors d’usage. Donc la durée de vie de l’obturateur est directement liée à la durée de vie du boîtier photo (même si c’est réparable, j’y reviendrai).

Chaque marque d’appareil photo et chaque boîtier ont leurs propres chiffres concernant la durée de vie de l’obturateur.

Mais globalement, plus le boîtier est haut de gamme (et cher) plus cette durée de vie est élevée. Les appareils photo haut de gamme sont aussi plus susceptibles d’être échangés et/ou vendus d’occasion.

  • Reflex numérique d’entrée de gamme : au moins de 50 000 déclenchements ;
  • reflex numérique milieu de gamme : un peu plus de 100 000 déclenchement ;
  • reflex numérique expert : entre 150 000 et 250 000 déclenchements ;
  • reflex numérique professionnel : entre 300 000 et 500 000 déclenchements.

Mais ce ne sont que des moyennes, et comme disait mon prof d’histoire-géographie de seconde « les moyennes cachent de grandes inégalités« . Et ici c’est le cas ! Certains photographes peuvent être malchanceux et se retrouver dans la moyenne basse par exemple l’obturateur d’un 5D Mark III peut mourir après seulement 100 000 déclenchements (contre 150 000 affichés), tandis que d’autres peuvent constater que leur appareil photo fonctionne toujours aussi bien après 250 000 prises de vue. Donc, ces durées de vie sont indicatives, ça donne un ordre d’idée.

Remarque

Un appareil photo n’est pas « mort » quand il a atteint le nombre d’obturateurs maximum prévu (comme une voiture ne tombe pas nécessairement en panne une fois que vous avez atteint un certain kilométrage), mais l’appareil photo peut cesser de fonctionner correctement, avoir une plus forte probabilité de tomber en panne et aura peut-être besoin d’un changement de l’obturateur.

Remarque

Une défaillance peut survenir lorsque l’obturateur est relativement neuf, généralement en raison d’un défaut de fabrication. Dans ce type de cas, la garantie vous permettra une réparation ou un échange gratuit.

Si ça peut vous rassurer, les obturateurs durent souvent plus longtemps que les chiffres officiels. Par exemple : la capacité d’obturation d’un Canon 5D Mark III est de 150 000 déclenchements, mais comme on peut le voir une bonne partie des utilisateurs sont allés jusqu’à 200 000 déclenchements.

Durée de vie obturateur Canon EOS 5D Mark III
Source : https://olegkikin.com/

D’ailleurs Sony et Pentax seraient des marques reconnues pour avoir des obturateurs avec de longues durées de vie.

Enfin de compte, au-delà l’usure par déclenchement, la durabilité réelle de l’obturateur est influencée par d’autres facteurs tels que la fréquence d’utilisation de l’appareil photo et les conditions dans lesquelles il est utilisé (j’y reviendrai). En prenant soin de votre équipement (j’y reviendrai), vous favorisez la durabilité de votre obturateur.

https://unsplash.com/fr/photos/3QbOHeqZnE4

Problèmes liés à l’obturateur électronique

Les appareils photo sans miroir dotés d’un obturateur mécanique et d’un obturateur électronique ont tendance à laisser l’obturateur mécanique fermé lorsque l’appareil est éteint.

Pour utiliser l’obturateur électronique, l’obturateur mécanique doit être ouvert au début de la « session » et fermé à la fin, ce qui représente un cycle complet (ouvert/fermé). C’est le cas lorsque vous enregistrez des vidéos ou que vous utilisez le réglage « obturateur silencieux ».

Lorsque l’obturateur reste ouvert pendant de longues périodes, le capteur d’image s’échauffe souvent. Cela augmente le bruit dans les images obtenues et, en cas d’expositions prolongées et répétées à la lumière, le capteur peut développer des pixels chauds.

Bien que les appareils photo les plus récents soient conçus pour réduire l’accumulation de chaleur, ils ne peuvent pas l’éliminer complètement. De nombreux appareils photo restent chauds au toucher après quelques minutes d’enregistrement vidéo.

Remarque

L’utilisation de la fonction d’obturation électronique n’affecte pas le nombre d’obturation mécanique de votre appareil photo. En effet, l’obturateur électronique n’active pas l’obturateur physique de l’appareil photo. C’est également la raison pour laquelle le nombre de photos prises par votre appareil photo peut être supérieur au nombre d’obturateurs mécaniques.

Mais l’utilisation prolongée de l’obturateur électronique réduira considérablement la durée de vie du capteur, par rapport à l’utilisation de l’obturateur mécanique la plupart du temps et donc à l’exposition du capteur à la lumière uniquement lors de l’enregistrement d’une image.

Durée de vie d’un boîtier hybride

Les appareils photo sans miroir à obturateur électronique ont une durée de vie généralement plus longue. Cela est dû au fait qu’ils ont moins de pièces mobiles susceptibles de se casser ou de s’user au fil du temps, ce qui les rend plus fiables.
https://unsplash.com/fr/photos/hfk6xOjQlFk

Durée de vie d’un obturateur en temps

« C’est marrant, on parle durée de vie en nombre de déclenchements, mais en terme de temps, ça représente quoi ?« 

C’est une question logique, mais il n’existe pas de réponse précise à cette interrogation. Selon les avis des utilisateurs, un appareil photo peut durer :

  • au moins 5 à 10 ans (voire plus si vous êtes un photographe amateur occasionnel),
  • et dans quelques cas, il dure 3 à 5 ans (notamment si vous êtes professionnel et que vous l’utilisez intensivement, les photographes de mariage et commerciaux peuvent facilement prendre 2 000 photos par semaine, faisant en moyenne un peu plus de 100 000 déclenchements par an !).

Généralement, la plupart des photographes n’utilisent pas un appareil photo assez longtemps pour user un obturateur. Par exemple, l’obturateur de la plupart des reflex numériques de milieu de gamme durera au moins 5 ans au rythme de 30 000 photos par an. Et la plupart du temps il durera probablement plus longtemps que cela. Dans ce laps de temps, il peut se passer beaucoup de choses qui influencent la décision d’acheter un nouvel appareil photo.

Une fois de plus, la durée de vie dépend de fréquence d’utilisation, des conditions d’utilisation, et du soin apporté à votre équipement. Ainsi, au lieu de chercher à connaître la durée de vie d’un appareil photo, vous feriez mieux de prendre soin de votre appareil, et de le mettre à niveau s’il est beaucoup plus ancien et/ou que vous pensez qu’il vous limite techniquement.

https://unsplash.com/fr/photos/ToUPBCO62Lw

Calculer la durée de vie d’un obturateur en temps

Pour savoir combien de temps va durer votre appareil photo, vous pouvez vous lancer dans un petit calcul (ne vous inquiétez pas, je vous ai fait une calculatrice automatique). Il vous faut 3 informations :

  1. le nombre de déclenchements actuel du boîtier (voir la partie « Déterminer le nombre de déclenchement de votre appareil photo ») ;
  2. la durée de vie du boîtier (voir la partie « Liste des durées de vie des boîtiers en nombre de déclenchements « ) ;
  3. le nombre de photos que vous prenez par an en moyenne.

Pour la première et deuxième information, j’aborde comment les obtenir plus en-dessous.

Pour la 3ème information, c’est ici. Pour savoir combien de photos vous prenez par an, si vous êtes organisé(e) comme moi, ça ne devrait pas être compliqué. J’importe toutes les photos que je prends sur mon ordinateur et je les organise par année et par mois.

Photos triées par années et mois, réparties dans des dossiers

Vous avez juste à cliquer sur chaque dossier, et à regarder le nombre affiché en bas à gauche. Par exemple si je clique sur le dossier « 1-Janvier », j’ai 242 éléments. Donc 242 photos. Mais en fait elles sont prises en double car je photographie à la fois en JPEG et en RAW. En réalité j’ai pris 242/2 = 121 photos ce mois-ci.

242 éléments dans le dossier « 1-Janvier » et donc 121 photos prises

Je vais faire ça pour chaque dossier, et additionner le nombre de photos pour chaque dossier pour obtenir le nombre de photos prises par an (et donc le nombre de déclenchement). Dans mon cas j’arrive à 121 + 160 + 242 + 82 + 932 + 1933 + 141 + 338 + 152 + 906 = 5007 photos par an.

« Et si je suis du genre chaotique ? »

Si vous n’êtes pas organisé(e), dans ce cas il va falloir choisir un nombre arbitraire. Si vous n’êtes pas professionnel, et que vous avez une vie « normale » (travail, famille, vie sociale etc), vous pouvez pouvez vous dire que vous prenez entre 5000 et 15 000 photos par an. Si vous êtes un professionnel, vous pouvez facilement arriver à 100 000 déclenchements par an.

Au niveau du calcul on va faire :

Formule de la durée de vie d’un boîtier photo : (durée de vie de l’appareil photo – nombre de photos prises) / nombre de photos prises par an

Si on prend mon cas :

  • j’ai un Canon 70D (100 000 déclenchement en durée de vie) ;
  • mon appareil photo en est à 30 234 photos prises au moment où j’écris ces lignes ;
  • et je prends environ 5000 photos par an.

Ce qui nous donne (100 000 – 30 234) / 5000 = 13.9532 années. Donc au rythme de 5000 photos par an, mon appareil pourrait durer quasiment 14 ans.

Pour vous faciliter la vie, je vous mets un petit calculateur ci-dessous. Si l’appareil photo est neuf mettez « 0 » pour le nombre de déclenchements effectués avec l’appareil photo (2ème champ).

https://unsplash.com/fr/photos/jvPTh8YAgYM

Pourquoi le nombre de déclenchements c’est important ?

  • Pour savoir combien de photos ou de temps il vous reste environ (comme on l’a vu juste avant), il est bien d’avoir en tête le nombre de déclenchements que votre boîtier a au compteur et de connaître son nombre de déclenchement maximum théorique.
  • Lorsque vous cherchez à acheter un appareil photo d’occasion. C’est le meilleur indicateur du degré d’utilisation de l’appareil photo : vous ne feriez pas l’achat d’un véhicule sans vérifier son kilométrage comme vous ne feriez pas l’acquisition d’un boîtier sans connaître son nombre de déclenchements. Si le boîtier d’occasion que vous trouvez a déjà pris beaucoup de photos, il ne sera pas une aussi bonne affaire que vous le pensiez au départ, et ça explique parfois un prix très bas. C’est bien beau de trouver un boîtier haut de gamme à 500 euros, mais si il a plus de 500 000 déclenchement au compteur et claque dans 3 mois, l’intérêt est moindre ! Le nombre de déclenchements de l’obturateur vous donne un aperçu de la vie de l’appareil et vous aide à déterminer si le prix est justifié ou s’il y a une marge de négociation ! .
  • La durée de vie restante vous permet aussi remettre en perspective votre investissement. Sur combien d’années allez vous amortir votre achat ? Même l’achat d’un appareil photo d’entrée de gamme demande à débourser une somme assez importante. Acheter un appareil photo sans connaître sa durée de vie n’est donc pas une bonne idée.
  • Si vous souhaitez vendre votre appareil photo. Bien que de nombreuses variables entrent en jeu lors de la fixation du prix d’un appareil photo (âge, dommages physiques, année de sortie etc.), le nombre d’obturations est sans doute l’un des critères les plus importants. Et cela permet à un acheteur de déterminer dans quelle mesure l’appareil a été utilisé.
  • Le nombre d’obturation permet aussi d’anticiper un remplacement de l’obturateur avant qu’il ne tombe en panne.

Anticiper la panne

Si vous n’êtes qu’un photographe occasionnel qui réalise 5 000 photos par an, votre appareil photo a probablement encore des années de vie devant lui.

En revanche, si vous avez acheté un appareil photo d’occasion avec un nombre d’obturation à six chiffres ou si vous êtes un photographe commercial qui réalise plus de 100 000 photos par an, vous devez surveiller de plus près le nombre de déclenchements.

La dernière chose qu’un photographe professionnel souhaite, c’est de voir son obturateur tomber en panne en plein milieu d’une séance, et de ne pas pouvoir l’honorer. Ça ne fait pas sérieux du tout, vous perdrez le client et votre réputation en prendra un coup.

Peu importe les calculs, et les durée de vies affichées, un photographe professionnel doit toujours avoir au moins 1 boîtier de secours avec lui en pleine séance.

« Du coup, c’est quoi un nombre de déclenchements élevés ?« 

Un nombre élevé d’obturateurs fait référence à un appareil photo qui a pris tellement de photos qu’il approche de la fin de son espérance de vie, disons le dernier quart de l’espérance de vie. Par exemple, si votre appareil photo a une espérance de 100 000 prise de vue alors 75 000 est un nombre élevé.

Mais c’est aussi à recontextualiser en fonction de votre cadence de prise de vue. Si vous êtes à 75 000 prises de vue pour une espérance de 100 000 et que vous prenez 5000 photos par an, le boîtier pourrait théoriquement durer 5 ans, ce qui est pas mal du tout !

Quand on cherche un boîtier d’occasion, on vise généralement entre la moitié et les 3/4 d’espérance de vie passée, si on prend quelques milliers de photos par an, ça sera intéressant.

« Et c’est quoi un bon nombre d’obturations ?« 

Techniquement, il n’y a pas vraiment de « bon » nombre d’obturation, plus le nombre d’obturateurs est faible, plus la valeur de l’appareil photo est élevée. Ce principe s’applique à l’achat comme à la vente de matériel d’occasion.

https://unsplash.com/fr/photos/1VITTbcxm20

Recontextualiser le nombre de déclenchement : de quoi devriez-vous aussi vous préoccuper ?

L’obturateur étant un élément important du fonctionnement interne d’un reflex numérique, on l’utilise souvent comme un indicateur de l’état de l’appareil photo. Au-delà du nombre d’obturation, et d’une possible panne de l’obturateur (qui arrive rarement quand on fait quelques milliers de photos par an), d’autres problèmes liés à l’utilisateur indicants le type de traitement subi par un appareil photo peuvent survenir.

Les dommages externes

Il peut arriver qu’un appareil photo subisse des dommages graves, tels que des dommages au capteur, des dommages chimiques, de la poussière, du sable ou de la saleté, des chocs. Ces dégâts seront identifiables grâce aux bosses, égratignures et éclats visibles sur la surface du boîtier ou encore en prenant une photo test.

On endommage souvent son appareil photo quand on l’utilise sur un trépied par temps venteux. Une rafale de vent au mauvais moment peut faire basculer le trépied et le faire craquer lorsqu’il heurte le sol. L’appareil photo peut s’en sortir sans une égratignure ou être envoyé chez le fabricant pour des réparations coûteuses.

Si l’objectifs a souvent été changé, on peut aussi constater une usure excessive de la monture.

D’ailleurs, tous les appareils ne sont pas égaux face aux coups. Par exemple, si vous laissez tomber un appareil photo Pentax parterre il sera sans doute indemne, alors qu’un appareil Sony aura tendance à cesser de fonctionner.

Les chocs électriques

Bien que la proportion soit très faible, il arrive qu’un appareil photo soit endommagé pendant le chargement ou à cause d’une batterie endommagée. Pour éviter ce type d’incidents, utilisez un câble de raccordement USB de qualité, ou réalisez vos transferts via la carte SD directement, utilisez un chargeur et une batterie de haute qualité.

L’entretien et la maintenance

Plus un appareil est entretenu (nettoyage du capteur, essuyé quand il est mouillé etc) plus ce la augmentera sa durée de vie.

Les conditions environnementales

Ce sont les conditions dans lesquelles l’appareil photo a été utilisé. Par exemple, une température trop chaude ou trop froide peut également endommager l’appareil photo.

Même si votre appareil photo est résistant aux intempéries, rappelez-vous qu’il n’est pas imperméable. Alors, ne trempez pas le boîtier de votre appareil photo dans l’eau. C’est la plus pire erreur que l’on puisse faire. Parfois, on ne le fait pas exprès, et notre appareil photo tombe dans un ruisseau lors d’une longue pose ou dans un lac pour une photo de réflexion. L’eau peut endommager le mécanisme interne de l’appareil photo. Même la pluie, l’humidité et la condensation peuvent endommager un appareil photo.

Si l’appareil photo est mouillé et s’éteint, laissez-le tranquille et attendez qu’il soit sec, vous pouvez le faire sécher dans du riz non cuit ou dans un sachet plastique avec des sachets de silice. Ensuite, pour plus de sécurité, retirez la carte SD et la batterie. Évitez d’utiliser de l’air comprimé, car l’eau pourrait alors pénétrer davantage dans l’appareil.

L’intensité d’utilisation

60 000 déclenchements en 1 an indique une utilisation intensive qui peut entamer bien plus l’appareil photo comparée à 60 000 sur 5 ans par exemple. Une rythme élevé de prise de vues peut aussi indiquer que l’appareil photo appartenait à un professionnel, qui ne sont pas toujours soigneux avec leur matériel.

Ce sont autant d’indications qu’un appareil photo a eu une vie difficile et n’a peut-être pas reçu les soins les plus attentifs, elles peuvent être plus importantes que le nombre d’obturateurs.

Si on continue notre métaphore automobile : une voiture qui a parcouru une longue distance avec un propriétaire prudent et qui a bénéficié d’un entretien régulier sera un meilleur pari qu’une voiture qui a parcouru une courte distance avec un propriétaire négligent, qui a rebondi sur chaque bosse et qui n’a jamais été huilée.

https://unsplash.com/fr/photos/Itjeqpuzh94

Comment augmenter la durée de vie d’un boîtier photo

Vous ne pouvez rien faire en ce qui concerne le nombre de déclenchements (vous n’allez pas vous retenir de faire des photos quand même !), mais vous pouvez prendre des précautions pour que la durée de vie de votre appareil photo soit la plus longue possible.

Protéger et entretenir

Protégez votre appareil photo de potentiels impacts en utilisant un trépied et un sac photo bien rembourré. Pour les longs transports, vous pouvez protéger l’appareil photo en l’enroulant dans une serviette par exemple. Avant d’utiliser le trépied, vérifiez ses pieds, si il y a trop de vent lestez-le. Vous devez toujours avoir un pied devant l’appareil photo et 2 vers vous pour plus de stabilité.

Protégez l’appareil photo de la pluie à l’aide d’une housse imperméable ou un sac plastique. Si votre appareil est trempé, éteignez-le, séchez-le avec une serviette, mettez-le dans votre sac photo. Une fois chez vous ne le sortez pas tout de suite, attendez quelques heures pour qu’il s’acclimate à la température et éviter toute condensation.

Bien stocker

Le plus clair de son temps votre appareil photo sera sans doute inutilisé, il sera donc stocké dans un coin. Mais ne le stockez pas n’importe comment : gardez l’appareil photo à l’abri de la poussière, de l’humidité et des températures extrêmes.

Remplacer l’obturateur

Lorsque l’obturateur tombe en panne vous pouvez le remplacer. Le coût du remplacement du mécanisme varie en fonction du modèle de l’appareil photo et est généralement plus élevé pour les appareils haut de gamme. Le remplacement de l’obturateur coûte entre 300 et 600 euros, mais peut être plus cher selon le modèle.

Il est probablement judicieux de se renseigner sur le coût de réparation de votre appareil photo afin de pouvoir établir un budget en conséquence. C’est à vous de décider si le coût en vaut la peine. Dans certains cas, le coût de la réparation n’en vaut pas la peine et un appareil photo de remplacement devra être acheté. Il faut tenir compte de l’âge de l’appareil : si l’appareil a 5 ans ou plus, il est peut-être temps de passer à un boîtier plus récent.

Remarque

Si vous êtes professionnel, vous devez prévoir un temps d’arrêt éventuel pendant la réparation de l’obturateur, car le délai d’exécution d’une telle opération est généralement de plusieurs jours.

Dans tous les cas, je vous conseille de toujours avoir un boîtier de rechange.

Pour ceux qui sont à la fois économes et habiles avec un tournevis, vous pouvez essayer de remplacer l’obturateur vous-même, mais c’est une tâche qui n’est pas à la portée de tous (ne le faîtes surtout pas si le boîtier est toujours sous garantie).

Vous pouvez aussi anticiper le changement de l’obturateur en connaissant le nombre de déclenchements actuels par rapport à sa durée de vie officielle. Vous pourrez ainsi prévoir un budget suffisant pour le changement et ne pas risquer de vous retrouver avec un appareil photo hors d’usage au milieu d’une séance photo importante !

Finalement, vous ne devriez pas vous préoccuper uniquement du nombre de déclenchements, en priorité, prenez soin de votre appareil photo.

https://unsplash.com/fr/photos/qWYvQMIJyfE

Liste des durées de vie des boîtiers en nombre de déclenchements

Lorsque vous achetez un nouveau boîtier photo, il se peut que vous tombiez sur le nombre de déclenchements maximum pour lequel le mécanisme de l’obturateur de l’appareil photo a été testé. On peut aussi parler d’indice d’obturation. Vous pouvez lire quelque chose comme « testé pour x cycles », cette formulation est utilisée depuis l’époque des reflex argentiques et les principaux fabricants ont tendance à utiliser la même formulation. Un « cycle » s’étend du moment où le rideau de l’obturateur s’ouvre jusqu’à ce qu’il revienne en position fermée (donc un cycle = 1 déclenchement = 1 photo prise).

Ce nombre correspond au nombre de fois théorique qu’un obturateur a été actionné avant de tomber en panne ou avant que la probabilité d’avoir une panne augmente fortement. Ce nombre est souvent très arrondi et est plus un message marketing, mais disons qu’il donne un ordre d’idée.

Cette information n’est pas toujours facilement trouvable, elle figure presque toujours dans les brochures commerciales (mais pas nécessairement dans la liste des spécifications techniques).

Le tableau ci-dessous indique les caractéristiques d’obturation de quelques reflex numériques courants sur le marché.

Appareil photoIndice d’obturation
Canon EOS 60D / 70D / 80D100 000
Canon EOS 750D / 400D100 000
Canon T5i / T6i100 000
Canon EOS RP100 000
Canon EOS 6D II100 000
Canon 7D150 000
Canon 5D Mark II / III / IV150 000
Canon 7D Mark II200 000
Canon 1DX400 000
Canon 1DX Mark II500 000
Tableau des durées de vie en nombre de déclenchements d’appareils photo Canon
Appareil photoIndice d’obturation
Nikon D5600 / D3500100 000
Nikon D7100 / 7200 / D7500150 000
Nikon D600 / D610 / D750150 000
Nikon D800 / D810 / D850200 000
Nikon Z6 / Z7200 000
Nikon D500200 000
Nikon D4 / D5400 000
Tableau des durées de vie en nombre de déclenchements d’appareils photo Nikon
Appareil photoIndice d’obturation
Sony a6500 / a6400 / a6100200 000
Sony α7R II / α7R III / α9500 000
Tableau des durées de vie en nombre de déclenchements d’appareils photo Sony
Appareil photoIndice d’obturation
Olympus OM-D E-M1150 000
Olympus OM-D E-M1 Mark II200 000
Olympus OM-D E-M1X 400 000
Panasonic S1 / S1R400 000
Tableau des durées de vie en nombre de déclenchements d’appareils photo Olympus et Panasonic
Appareil photoIndice d’obturation
Pentax K-5 / K-7100 000
Pentax K-3200 000
Pentax K-1300 000
Tableau des durées de vie en nombre de déclenchements d’appareils photo Pentax

« Je ne vois pas mon appareil photo dans la liste, comment je fais ?« 

Même si le site date un peu, la base de données de https://www.olegkikin.com/shutterlife/ sur la durée de vie des obturateurs d’appareils photo est une excellente source d’informations.

Cette base de données n’est pas parfaite, elle n’inclut pas les appareils photo sortis ces dernières années et ne couvre que très peu de marques. Toutefois, elle peut être utile pour déterminer la durée de vie moyenne du mécanisme d’obturation de pas mal d’appareils photo. Si vous possédez le même appareil photo depuis plusieurs années ou si vous envisagez d’acheter un appareil d’occasion, ce site web peut rapidement vous donner un chiffre approximatif.

Par exemple si vous cherchez pour le Canon 7D, vous tapez 7D et vous cliquez dessus dans le menu déroulant.

Recherche pour le Canon EOS 7D

Vous arrivez alors sur la fiche du canon EOS 7D :

  • sur la première ligne il est écrit « Nombre moyen d’obturation après lequel l’obturateur est toujours en vie : 103 531,9 » ;
  • et sur la seconde ligne : « Nombre moyen d’obturation après lequel l’obturateur est mort : 156 211,1 ».

Donc ce qu’il faut regarder c’est le nombre de la 2ème ligne.

Fiche du Canon EOS 7D

Remarque

Vous pouvez aussi cliquer sur le sitemap pour avoir la liste de tous les modèles répertoriés.

« Je ne trouve pas mon appareil photo dans la base de donnée, comment je fais ?« 

Dans ce cas, une recherche rapide sur Google vous permettra de connaître la durée de vie typique d’un obturateur d’appareil photo pour votre boîtier. En anglais vous aurez plus de résultats, cherchez « [modèle d’appareil photo] shutter life expectancy ». Par exemple si vous cherchez la durée de vie d’un Canon ESO 5D Mark IV vous tapez « canon 5d mark iv shutter life expectancy ». On peut voir que l’indice d’obturation est de 150 000 pour ce modèle.

Exemple de recherche Google pour la durée de vie d’un Canon EOS 5D Mark IV

« Je ne trouve toujours pas…« 

Si vous ne trouvez toujours pas l’information, vous pouvez envoyer un message au service après-vente du fabricant de votre appareil photo pour obtenir une réponse officielle sur la durée de vie d’un obturateur. D’ailleurs, dans certains cas, le fabricant remplace l’obturateur s’il tombe en panne avant ce chiffre précis.

Remarque

Toute information publiée au sujet des boîtiers photo sans miroir s’appliquera à leurs obturateurs mécaniques, car sans composants mobiles, les obturateurs électroniques ne sont pas vraiment sujets à l’usure (bien que leurs obturateurs soient associés à d’autres problèmes comme l’effet rolling shutter).
https://unsplash.com/fr/photos/p8kaVRe4edM

Déterminer le nombre de déclenchement de votre appareil photo

Remarque

Le nombre figurant dans le nom de fichier de chaque photo comme « IMG_9542.CR2 » n’indique pas le nombre d’obturateurs.

La partie du dessus vous permet d’avoir une idée approximative de la durée de vie de votre appareil photo. Il est donc temps de déterminer le nombre de déclenchements que vous avez déjà effectuées. Comme on l’a déjà vu, connaître le nombre d’obturations, c’est comme savoir combien de kilomètres une voiture a parcourus, ça peut être particulièrement utile lors de l’achat d’appareils photo d’occasion.

Se renseigner sur le nombre de déclenchements d’un appareil photo, c’est comme se renseigner sur le kilométrage d’une voiture

Malheureusement, il n’existe pas de méthode universelle pour effectuer cette tâche, car chaque fabricant d’appareils photo a sa façon de procéder. Tous les reflex numériques n’enregistrent pas le nombre de déclenchements.

Et quand le nombre de déclenchement est renseigné, c’est rarement de manière facilement accessible :

  • souvent le nombre est enregistré dans les données EXIF (métadonnées) qui peuvent être lues par des logiciels de retouche photo comme Adobe Photoshop ;
  • pour d’autres, un logiciel spécialisé (pas toujours fiable) est nécessaire pour le lire directement à partir de la mémoire interne cachée de l’appareil photo

Certains ne l’enregistrent tout pas, ce qui signifie que le nombre d’obturateurs n’est pas toujours l’outil le plus fiable pour juger de l’état de l’appareil.

Il existe plusieurs façons de vérifier le nombre d’obturateurs d’un appareil photo, et toutes nécessitent d’avoir accès à l’appareil photo, à une image créée par l’appareil photo, ou aux deux.

Vérifier avec Photoshop

Vous pouvez commencer avec cette première méthode simple

Certains appareils photo enregistrent le nombre de déclenchements dans les données Exif de chaque photo prise. Vous pouvez afficher les informations de comptage dans Photoshop en allant dans Fichier > Informations.

Fichier > Informations

Une fois dans le menu Informations cliquez sur l’onglet « Données brutes » et utilisez le champ de recherche pour trouver votre numéro de comptage. La formulation varie en fonction du fabricant de l’appareil photo que vous utilisez. Essayez les expressions « Shutter Count« , « Image Number » ou même « Image Count » pour vous diriger vers la bonne partie du code.

Remarque

Si cette méthode ne fonctionne pas regardez ci-dessous les méthodes spécifiques par marque.

Comment vérifier le nombre de déclenchement sur les appareils photo Fujifilm

Vous pouvez trouver le nombre d’obturateurs de votre appareil photo Fujifilm sur le site www.apotelyt.com, descendez un peu sur la page et téléchargez une photo récente ici :

Comment vérifier le nombre de déclenchements sur les appareils photo Canon

À moins que vous n’utilisiez quelques modèles précis comme le 1Dx ou le nouveau Mirrorless R, Canon rend malheureusement l’affichage du décompte du nombre d’obturations un peu plus complexe que la plupart des autres marques.

Canon ne stocke pas le compteur de l’obturateur dans les métadonnées, mais au plus profond de l’appareil photo. Seule un programme spécial permet de retrouver ces informations (ou il faudra confier son boîtier à un atelier de réparation agréé par Canon).

Remarque

Vous pouvez aussi essayer de télécharger votre fichier photo sur camerashuttercount.com ou MyShutterCount.com, qui lisent normalement les photos des appareils Canon.

Mais il est tout à fait possible que certains appareils ne fonctionnent pas avec cette méthode.

Si cela ne fonctionne pas, des logiciels gratuits pour aider les utilisateurs de Canon à connaître le nombre de photos qu’ils ont prises avec leur appareil existent:

  • EOSInfo sur Windows (il fonctionne avec presque tous les reflex numériques, peut-être pas avec la série 500D, mais le site web suggère qu’il vaut la peine d’essayer)
  • 40D Shutter Count, une version plus ancienne d’EOSInfo sur Mac. Il ne fonctionne pas sur la série 1D. Il existe aussi le logiciel EOS Inspector ou free shutter count. Vous avez aussi le logiciel d’astrophoto APT (le nombre de délenchement s’affichera dans la fenêtre du bas « log », il faut parfois lancer d’abord le logiciel puis allumer l’appareil ou l’inverse).

Pour utiliser l’un ou l’autre de ces programmes, il suffit de connecter l’appareil photo via son câble USB à votre ordinateur et de lancer le programme. Il vous fournira un grand nombre d’informations, dont le nombre d’obturateurs.

Il existe aussi un programme gratuit, nommé Magic Lantern que vous pouvez installer dans votre appareil photo pour étendre les fonctions de votre boîtier. Ce logiciel s’exécute à partir de la carte mémoire SD et ajoute une multitude de nouvelles fonctionnalités aux appareils photo Canon. L’une de ses fonctions permet d’accéder au compteur d’obturations lorsque vous accédez au menu « Debug » (débogage).

Mais ces méthodes n’aboutissent pas toujours. Canon dit lui même que « La seule méthode fiable pour vérifier le nombre d’obturations est de demander à notre centre de service d’usine de le faire pour vous. Il dispose d’un logiciel et d’un matériel spécifiques qui permettent de vérifier le nombre d’obturations et qui ne sont pas accessibles au public.« . Source : Tweet du compte @CanonUSAimaging. Essayez de contacter le support de Canon.

Attention

L’installation de logiciels tiers sur votre appareil photo comporte des risques et, dans certains cas, peut annuler la garantie .

Le programme ne fonctionne pas ?

Vous devez renvoyer l’appareil photo à un centre de service Canon ou à un revendeur Canon agréé pour le faire vérifier.

Comment vérifier le nombre de déclenchements sur les appareils photo Nikon, Pentax et Leica

Ces marques enregistrent le nombre d’obturations dans les données EXIF de la photo brute (parfois JPEG).

Normalement, vous ne pouvez pas visualiser les données EXIF spécifiques dont vous avez besoin via un ordinateur, mais heureusement, il existe de nombreux logiciels gratuits en ligne qui vous permettent de le faire sans avoir à brancher le boîtier de l’appareil sur l’ordinateur.

Tout ce que vous avez à faire est de télécharger la dernière photo que vous avez prise avec votre appareil, et toutes les informations sur le nombre d’obturateurs sont à votre disposition. Voici quelques sites Web intéressants sur lesquels vous pouvez effectuer cette opération :

Remarque

Normalement, Camera Shutter Count et MyShutterCount prennent en charge les fichiers JPEG et bruts des appareils photo Canon, Nikon, Pentax et Samsung, mais pas ceux d’Olympus ou de Panasonic (ça peut changer avec le tems).

Comment vérifier le nombre de déclenchements sur les appareils photo Sony

Sony est un peu plus proche de Canon en ce qui concerne la possibilité de vérifier le nombre d’obturateurs sans avoir à apporter l’appareil à un atelier de réparation ou à un revendeur agréé.

Pour ceux qui utilisent les Sony Alphas, vous pouvez essayer d’utiliser le site gratuit http://tools.science.si/. Il suffit de télécharger dessus votre dernière photo prise pour obtenir facilement le nombre d’obturations.

Site http://tools.science.si/ pour les appareils photos Sony et connaître son nombre de déclenchements

Comment vérifier le nombre de déclenchements sur les appareils photo Olympus et Panasonic

Les appareils Olympus et Panasonic intègrent un moyen de connaître le nombre de déclenchements de l’obturateur depuis système d’exploitation de l’appareil.

Pour accéder à ce menu secret, vous devez réaliser une série de clics de bouton. Cette suite de manipulation peut varier d’un modèle de boîtier à l’autre, il convient donc de rechercher les informations relatives à votre appareil photo, vous trouverez généralement cette information dans le manuel ou sur le site web du fabricant.

Pour les utilisateurs d’Olympus, vous pouvez essayer ces manipulations (qui ressemblent à un code de triche de jeu vidéo) :

  • allumez l’appareil photo ;
  • ouvrez la porte de la carte mémoire ;
  • appuyez simultanément sur « PLAY » + « OK » ;
  • appuyez sur la molette, dans l’ordre suivant : haut, bas, gauche, droite ;
  • appuyer à fond sur le déclencheur ;
  • appuyez sur la molette vers le haut.

La dernière solution : le SAV

Si aucune des suggestions ci-dessus ne vous convient, le centre de service après-vente du fabricant de votre appareil photo peut vous donner le nombre de déclenchement que votre obturateur a fait (pas sûr que ça soit gratuit).

https://unsplash.com/fr/photos/NWFacT2h9JA

Appareil photo obsolète ou marketing ?

Comme la plupart des appareils électroniques, les reflex numériques ont évolué très rapidement au cours des 5 à 10 dernières années. Ces progrès rapides s’accompagnent d’une mise au point plus rapide et plus précise, de meilleures capacités en basse lumière, d’un plus grand nombre de fonctionnalités et d’une meilleure qualité d’image.

Notre cerveau irrationnel nous chuchote qu’il est impossible de prendre de bonnes photos avec d’anciens appareils photo (alors que bien souvent, le même capteur est utilisé depuis plusieurs générations). Cette croyance est alimentée par les services marketing qui titille notre désir de posséder les boîtiers les plus récents et les plus performants.

Alors, il y a parfois des raisons valables de procéder à une mise à niveau de son matériel mais la plupart du temps il s’agit d’un cas de syndrome d’acquisition de matériel (SAG) : la plupart des photographes achètent un nouvel appareil photo avant que l’ancien ne soit usé ou réellement obsolète.

Une sensation ou un coup de tête ou une envie ne me semble pas être une bonne raison d’acheter un nouveau boîtier (sauf si vous n’avez pas de problème de budget, dans ce cas, faîtes-vous plaisir).

En revanche, si vous vous sentez limité par l’équipement actuel de votre appareil photo (mise au point trop lente, pas assez de pixels pour de grandes impressions, trop de bruit en basse luminosité etc), et que l’obturateur arrive en fin de vie : c’est le moment idéal pour le changer avant qu’il ne rende l’âme.

https://unsplash.com/fr/photos/H6a1mbbXFis

Conclusion

Cet article n’a pas pour but de vous effrayer et de vous inciter à prendre moins de photos par peur d’user l’obturateur, mais plutôt de vous faire prendre conscience que, comme beaucoup d’autres choses dans la vie, les appareils photo ne durent pas éternellement.

En vous préparant avec les chiffres et un petit calcul, mais surtout en prenant soin de votre appareil photo, vous pouvez éviter toute mauvaise surprise lors de la prise de vue ou de l’achat de matériel d’occasion.

Moi je vous laisse ici à vos déclenchements et je vous dis à bientôt sur les internets MONDIAUX !

J’ai aussi une chaîne YouTube !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>