fbpx

novembre 2

0 comments

Comment prendre une voiture en photo ?

Par Gaëtan Berthouly

novembre 2, 2021


Vroum vroum ?

Pour la majorité d’entre nous : un voiture c’est pratique. Ça nous sert à aller d’une point A à un point B et éventuellement C pour les plus fifous d’entre vous.

Mais saviez-vous que les voitures peuvent être de véritables sujets photographiques ? Qui n’ont d’ailleurs rien à envier aux mannequins !

Alors quel matériel ? Quel impact de la longueur focale ? Comment éviter les reflets ? Quel angle choisir ? Moultes questions doivent s’entrechoquer dans votre tête alors je vais y répondre bien gentiment (je suis un gars sympa).

En avant Guingamp !

Version vidéo ici :

Astuce

L’article est assez long alors pour vous repérez : lisez les grands titres et picorez ce qui vous intéresse !

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photo-de-voiture-rouge-garee-3729464/

Quel matériel pour la photo automobile ?

Globalement rien de spécial :

Trépied (conseillé) : un trépied pour prendre des photos stables est toujours un outil précieux, surtout pour les photos de nuit.

Réflecteurs (facultatif): pour manipuler la lumière du soleil. Mieux mais pas obligatoire.

Flashs (facultatif) : en extérieur la lumière du jour et un réflecteur peuvent suffire. Mais pour l’intérieur de la voiture : un flash (et une barre lumineuse) peuvent vous être utile. Veillez à utiliser un flash diffusé pour obtenir un bon éclairage sans ombres dures. Un flash trop puissant, créerez des lignes blanches sur tout le cuir (c’est moche, on ne voit plus la texture).

Filtres (mieux) : la plupart des peintures automobiles captent et reflètent la lumière, ce qui peut poser problème sans le bon équipement. Un filtre à densité neutre limite la lumière. Vous pouvez également utiliser un filtre polarisant circulaire « spécialisé » dans la réduction des reflets. Sans ça vous risquez d’avoir un tas de reflets sur le pare-brise et le côté de la voiture.

Outils de nettoyage (conseillé) : à moins que vous ne preniez des photos d’un véhicule tout-terrain, la saleté et les taches sont à éviter. Assurez-vous d’apporter des chiffons de polissage et un spray de nettoyage. Parfois un simple changement d’angle ou de lumière fait apparaître la saleté au grand jour.

Boîtier :

Les appareils photo dotés d’un nombre élevé de mégapixels sont utiles pour capturer tous les détails de la voiture, avec un autofocus et une fréquence d’images rapide est utile si la voiture est en mouvement.

Les appareils photo 24×36 sont recommandés, moyen format (donc encoreplus grand) si vous pouvez vous le permettre !

Si vous comptez prendre des voitures en mouvement, alors un boîtier avec une fréquence d’images par seconde élevées vous sera utile !

Objectifs :

Le choix du bon objectif dépend du type de photo que vous souhaitez réaliser. Ce n’est pas pareil de photographier une voiture pendant une course que garée dans un studio.

De nombreux photographes commencent avec des objectifs grand angle, le plus souvent un zoom 24-70 mm. C’est un excellent objectif quand on débute. Il offre beaucoup de flexibilité.

« Mais ?« 

Mais vous pouvez mieux remplir votre cadre avec un téléobjectif. Un zoom 70-200 mm vous permet de composer des photos beaucoup plus serrées, avec des objets éloignés en arrière-plan joliment agrandis.

Remarque

Vous devrez peut-être vous éloigner d’une cinquantaine de mètres de la voiture pour l’obtenir, mais les résultats peuvent être fantastiques.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photo-de-white-rolls-royce-ghost-garee-dans-une-ruelle-3764984/

Longueur focale et impact

Les voitures ont des personnalités photographiques.

« Comme les personnes ?« 

Oui exactement !

Comme pour les humanoïdes : certaines voiture seront mieux photographiées de loin avec un téléobjectif et d’autres de près avec un grand-angle (bon c’est plus rare chez les humains j’avoue).

Imaginez que la voiture soit une personne : voudriez-vous exagérer les caractéristiques physiques de son visage ou les atténuer ?

Les grands angles exagèrent les caractéristiques d’une voiture. La voiture a-t-elle l’air dure et brutale comme un boxeur ? Alors zoomez en arrière et rapprochez-vous du véhicule. Cela va exagérer la perspective.

« Oui mais ça représente quelle longueur focale exactement ?« 

N’optez pour un angle trop large que si vous savez ce que vous faites. Une longueur focale équivalente à 28 mm en 24 x36 est LARGEMENT suffisante. Cela fonctionne bien pour les « grosses voitures ».

« Et les autres longueurs focales ?« 

Une longueur focale normale à plus longue fera l’inverse : elle donnera un aspect plus plat et plus élégant au véhicule. C’est souvent préférable pour les voitures plus simples.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photo-sepia-du-vehicule-35624/

Les meilleurs réglages pour la photographie automobile

Les réglages de l’appareil photo que vous utiliserez pour la photographie automobile dépendent en grande partie du type de photos que vous souhaitez prendre (hihi).

« Merci pour cette réponse inutile Gaëtan« 

Bon.

Donc, par exemple, vous voulez photographier votre voiture en position statique sur un arrière-plan intéressant vous pouvez essayer ces réglages :

  • Priorité à l’ouverture (pour gérer la profondeur de champ)
  • ISO : le plus bas possible
  • Ouverture : f/8-f11
  • Temps de pose : celui indiqué par l’appareil. Attention plus long que 1/60 s vous risquez d’avoir du flou de bougé à main levé

Vous souhaiterez peut-être aussi photographier certains détails de votre voiture. Dans ce cas :

  • Mode priorité à l’ouverture
  • Choisissez une grande ouverture f/4 ou plus pour isoler le sujet
  • ISO : le plus bas possible, en intérieur augmentez si nécessaires ou mettez vous sur un petit trépied type Gorilla
  • Temps de pose : celui indiqué par l’appareil. Attention plus long que 1/60 s vous risquez d’avoir du flou de bougé à main levé

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/bmw-berline-blanche-pres-de-l-arbre-100650/

Attention aux reflets

La plupart des voitures ont une finition brillante qui les rend très réfléchissantes. Non pas qu’elles pensent à quelque chose mais qu’elle projette des éclats delumière.

Et c’est pareil pour toutes les fenêtres et le pare-brise.

DONC : vous devez donc faire très attention à l’environnement de la voiture pour éviter les reflets gênants.

Une des choses les plus importantes que vous voulez montrer dans vos photos de voiture, ce sont les lignes du design, or les reflets peuvent gâcher ces lignes très rapidement.

« Mais comment les limiter ?« 

L’utilisation d’un filtre polarisant peut être d’une grande aide.

« Et si j’ai encore des reflets ?« 

Dans ce cas essayez de prendre différentes photos en tournant le filtre polarisant sans bouger votre appareil photo. Vous pourrez ensuite empiler (stacker) les photos en post-production pour ne garder que les zones sans reflets.

Et aussi : si vous prenez des photos avec des bâtiments ou des arbres devant la voiture, ils se refléteront sur sa surface et apparaîtront sur vos photos. Essayez plutôt d’avoir un espace ouvert derrière vous, comme un champ ou un océan.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/personne-allongee-devant-la-berline-argentee-1075947/

Plein phares !

Petit conseil mais grand impact.

N’oubliez pas d’allumer les phares pendant la prise de vue, car cela donne généralement une image plus forte.

« Et si il fait jour ?« 

Pareil : plein phare !

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/gris-mercedez-benz-amg-112460/

Utilisez une lumière douce

Les voitures étant très réfléchissantes comme on l’a vu juste avant : vous devez éviter d’utiliser une lumière dure qui pourrait créer des points chauds sur vos photos.

Si vous prenez des photos en extérieur, vous pouvez contrôler ce phénomène en choisissant le bon moment de la journée. Le début de matinée et la fin d’après-midi sont les meilleurs (en visant l’heure dorée et l’heure bleue).

Si vous ne pouvez pas choisir l’horaire, essayez de photographier la voiture dans un endroit ombragé.

Et si vous utilisez des flashs veillez à utiliser des modeleurs.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photographie-de-voiture-rouge-sur-route-1172105/

Attention à la balance des blancs

Si vous prenez des photos pour le site d’un concessionnaire ou si vous vendez des voitures d’occasion, votre photo doit représenter FIDÈLEMENT la voiture.

Et notamment SA COULEUR ! (Intérieur comme extérieur d’ailleurs !)

Une mauvaise balance des blancs peut donner l’impression que la voiture est d’une autre couleur ! Ce qui peut énerver des (potentiels) acheteurs !

2 solutions :

Attention

Tenez également compte de la teinte du pare-brise lorsque vous photographiez de l’intérieur vers l’extérieur.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photo-de-camionnette-jaune-pendant-la-journee-2832251/

Composer

Lorsque le sujet est déjà accrocheur ou harmonieux (comme le sont les voitures par leur design), il peut être facile d’oublier quelque chose d’aussi fondamental que la composition.

Toutes les photographies ont besoin d’une bonne composition et la photographie automobile ne fait pas exception.

Pour commencer, vous pouvez suivre la règle des tiers (indiquée sur la grille de tous les appareils photo). Imaginez que votre cadre est divisé en trois parties horizontales et en trois parties verticales. Composez de manière à ce que la voiture se trouve à l’endroit où les lignes se rejoignent (points de forces) pour obtenir les meilleurs résultats.

Vous pouvez essayer d’utiliser des lignes directrices pour diriger l’œil du spectateur vers le véhicule. Par exemple : placez la voiture dans le point de fuite où la route et les lignes électriques convergent.

Une fois que vous avez essayé tout ça : sortez des sentiers battus. Placez la voiture au milieu du cadre et oubliez complètement les règles.

Voir mes articles sur : les grilles de composition, l’équilibre et le ratio d’aspect.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photo-de-voiture-de-sport-rouge-2684218/

Maîtrisez la profondeur de champ

Désolé de vous saper le moral mais : les photos de voiture ont rarement une mise au point parfaite.

Souvent vous aurez :

  • Soit une voiture nette devant un arrière-plan flou,
  • Soit la mise en valeur d’un détail spécifique en rendant le reste de la voiture flou.

Donc il est PRIMORDIAL de savoir comment contrôler la PROFONDEUR DE CHAMP (j’en parle notamment dans ma formation gratuite).

« Oui mais comment ?« 

En équilibrant trois facteurs :

  1. L’ouverture : les petits nombres f/ représentent une grande ouverture, ce qui vous donnera une profondeur de champ étroite. Un grand nombre vous donnera plus de profondeur de champ.
  2. La distance focale : les longues focales, comme les téléobjectifs, sont meilleurs pour isoler des détails
  3. La distance entre la voiture et l’appareil photo : lorsque vous vous éloignez du sujet, vous augmentez la profondeur de champ. Plus proche vous obtenez une profondeur de champ moins importante.

Pour obtenir un résultat plus précis, vous pouvez utiliser des calculateurs de profondeur de champ.

Rappel

La profondeur de champ agit sur la « netteté acceptable » donc la zone qui paraît nette. Seule la zone mise au point sera nette.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/coupe-sport-blanc-733745/

Essayez le light painting

Pour les plus originaux et audacieux d’entre vous (je sais qu’il y en a) : prenez des photos de votre voiture de nuit. Vous allez notamment pouvoir faire un peu de light painting.

Placez votre appareil photo sur un trépied et composez votre phoyo. Ensuite, réglez la vitesse d’obturation sur Bulb, et les autres paramètres sur f/8 et ISO 100.

Appuyez sur le déclencheur et « peignez  » votre voiture avec une lampe de poche ou un bâton lumineux ou votre smartphone ou ce que vous voulez qui fait de la lumière.

Une fois que vous avez terminé, relâchez le déclencheur. Un déclencheur à distance est très pratique pour éviter les vibrations de l’appareil.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/berline-noire-2710043/

Place à l’action et au contexte

Si vous figez une voiture en mouvement avec un temps de pose court, elle aura sensiblement le même aspect que si elle était à l’arrêt. Cela peut être une très bonne photo, mais ce n’est pas la meilleure façon de montrer DE L’ACTION !

Vous pouvez ajouter un sentiment de vitesse en capturant l’action autour du véhicule. Par exemple, l’eau qui éclabousse sous les roues ou la poussière d’un chemin de terre dans les virages. Utilisez l’environnement !

D’ailleurs rajouter l’environnement permet aussi de donner du CONTEXTE et faire un peu de STORYTELLING (mais j’en reparle plus après).

Si vous n’êtes pas très à l’aise avec les réglages manuels de l’appareil photo, vous pouvez essayer d’utiliser le mode priorité à la vitesse. De cette façon, vous pouvez décider du temps de pose et l’appareil photo compensera avec l’ouverture pour obtenir l’exposition correcte.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/coupe-gris-sur-route-3136673/

Expérimentez le flou de mouvement

Une autre façon d’ajouter de l’action à vos photos de voitures est d’utiliser le flou de mouvement.

« Mais ça veut dire quoi ?« 

Cela signifie que vous utilisez un temps de pose plus long afin que tout ce qui bouge laisse une trace.

Il y a deux façons de procéder :

  1. soit la voiture est nette et l’arrière-plan est flou (en faisant un panoramique)
  2. soit l’arrière-plan est fixe et la voiture est floue.

Le panoramique brièvement : vous devez suivre le mouvement de la voiture pendant la prise de vue. Choisissez un temps de pose entre 1/30 s et 1/60 s et déplacer votre appareil photo à la même vitesse par que la voiture. Ce n’est pas simple à maîtriser. L’utilisation d’un monopied peut vous faciliter la tâche.

« Il y a un autre moyen de faire ça ?« 

Oui.

Une autre technique est de prendre des photos depuis une autre voiture. Faites attention cependant à ne pas jouer au cascadeur et mourir (ou tuer quelqu’un d’autre). Veillez à trouver une rue vide et à ne pas distraire les conducteurs.

« Et coup pour avoir l’arrière-plan net et la voiture flou ?« 

Si vous voulez montrer le mouvement de la voiture, vous devez laisser l’appareil photo immobile.

Vous devrez ajuster le temps de pose en fonction de la quantité de flou de mouvement que vous souhaitez et de la vitesse à laquelle la voiture roule.

Expérimentez à partir de 1/60 s – 1/30 s.

Attention

N’oubliez pas d’utiliser un trépied, pour éviter de capturer les éventuels tremblements de l’appareil.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/voiture-noire-305070/

N’oubliez pas les détails

Lorsque vous photographiez des voitures, les photos de détails peuvent être essentielles. Une petite caractéristique peut permettre de distinguer différents modèles de voitures ou l’année de production (Je vous fais confiance, perso j’y connais rien).

Parfois, le seul changement visible est la forme des phares ou d’une écope de capot, et vous devez donc vous assurer de les capturer.

Pour ça, pas de secret : il faut aller à la pêche aux infos !

Vous pouvez demander à votre client ou faire vos petites recherches de votre côté avec ce formidable outil qu’est l’internet mondial !

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/voiture-rouge-en-bus-326259/

L’intérieur est également important

L’intérieur de la voiture est une grande partie du design et a un impact important sur la convivialité, l’attractivité le confort, bref pleins de choses auxquelles un potentiel acheteur peut être sensible.

Vous voulez donc le mettre en valeur dans vos photos.

À quoi ressemble la voiture à l’intérieur ? Vous pouvez vous concentrer sur :

  • Les fonctionnalités
  • Les boutons
  • Les interrupteur spécifiques
  • La texture du tissu du siège
  • Le volant
  • Les surpiqûres des sièges

Bref tout ce qui le rend spécial.

N’oubliez pas non plus de prendre des photos de ce qui se trouve sous le capot. Les amateurs de voitures adorent les photos de détails élégants, mais les images de l’ingénierie qui fait fonctionner les voitures sont également essentielles.

Vous pouvez aussi capturez la vue depuis l’intérieur. Photographier le paysage à travers le pare-brise avec le volant pour placer le spectateur dans le siège du conducteur (ça marche bien !).

À l’inverse vous pouvez également essayer de prendre des photos d’intérieur depuis l’extérieur : baissez les fenêtres ou ouvrez la porte, et prenez la photo à travers la fenêtre.

Remarque

Pour exposer correctement l’intérieur et l’extérieur, il faut utiliser une configuration d’éclairage particulière ou des techniques de montage telles comme le HDR ou l’empilement d’images (« stacking »). Un flash ou une lumière douce peut être utile. N’hésitez pas non plus à ouvrir les portes et les fenêtres pour laisser entrer plus de lumière. Et n’ayez pas peur d’augmente vos ISO si nécessaire (connaissez les limites de votre appareil).

Pour les photos d’intérieur, la plupart du temps, vous avez besoin d’un temps de pose plus lent car il fait plus sombre. Si vous n’avez pas de trépied, il va falloir veiller à bien être stable !

Les photos d’intérieur peuvent être plus faciles avec les voitures qui ont une banquette arrière, mais pour les véhicules à deux places, vous devrez peut-être faire preuve de doigté pour placer votre appareil photo afin d’obtenir le positionnement que vous souhaitez. Ou utiliser un petit trépied comme un Gorilla pod.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/gros-plan-de-voiture-ancienne-248370/

Essayez différents angles

Assurez-vous d’obtenir les « poses » classiques de la voiture avant de faire preuve de créativité.

Photographiez la voiture :

  • de face
  • à hauteur des yeux
  • de côté
  • de 3/4 de chaque coin de la voiture.

Généralement, chaque voiture à son « meilleur angle » à vous de le trouver.

Ensuite vous pouvez passer aux photos de détails.

Vous pouvez photographier le côté de la voiture depuis un angle bas qui commence à la roue avant, par exemple. Faire des gros plans des phares, du logo avant, des éléments de la flèche, de la jupe latérale et des rétroviseurs, afin de saisir tous les détails qui rendent la voiture unique.

Essayez des angles différents :

  • La prise de vue d’un point de vue très bas peut donner un aspect dramatique, qui convient particulièrement aux voitures puissantes ou particulièrement grandes. Si vous disposez d’un appareil photo doté d’un écran articulé ou inclinable, utilisez-le pour composer à partir d’un point de vue aussi bas que possible.
  • Agenouillez-vous devant la voiture. Cela lui donnera un aspect agressif, « qui vient vers vous ».
  • Prenez les choses de haut. Essayez de prendre une photo de haut, ou même de tenir l’appareil photo au-dessus de votre tête. Vous obtiendrez ainsi un angle unique et intéressant, et la photo pourra être prise sous plusieurs angles de la voiture (côté, avant, dessus).
  • N’ayez pas peur de vous salir : descendez au ras du sol ou grimpez à un arbre par exemple.
  • Vous pouvez même essayer la photographie par drone : certaines routes magnifiques peuvent servir pour votre projet de photographie de voiture, mais vous devrez vous souvenir d’éliminer les ombres ou les reflets causés par le drone.
https://www.pexels.com/fr-fr/photo/personne-conduit-une-voiture-de-luxe-804130/

Prenez des photos verticales

Les images verticales ressortent mieux sur les smartphones. Si vos photos sont pour des clients et qu’ils comptent les diffuser sur les réseaux : n’oubliez pas d’en intégrer dans vos prises de vue.

Le défi consiste à créer une composition verticale satisfaisante à partir de sujets horizontaux.

« Mais comment faire ça ?« 

Ne photographiez pas la voiture de côté. Il faudra aussi trouver des stratégies bien équilibrées pour remplir le cadre. Comme utiliser un segment de la voiture ou d’avoir des objets saillants au premier ou à l’arrière-plan.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/camionnette-a-cabine-multiplace-argent-1149140/

Utilisez le contre-jour

Photographier avec le soleil en arrière-plan permet de faire ressortir les courbes de votre bolide. Tout en profitant d’un magnifique arrière-plan. Pourquoi pas un coucher de soleil ?

« Oui mais comment je fais ça ?« 

  1. Déjà il faut que la lumière soit face à vous et derrière votre sujet.
  2. Ensuite vous allez vous mettre en me sure spot, vous allez mesurer l’exposition à côté du soleil.
  3. Bloquez l’exposition.
  4. Recadrez.
  5. Déclenchez.

Il est possible que vous soyez obligé de faire un peu de post-traitement pour donner un petit coup de pouce à votre effet en augmentant les ombres et en diminuant les hautes lumières.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/couple-pres-de-blanc-coupe-chevrolet-1131575/

Vérifier l’arrière-plan

Il est toujours important de tenir compte de l’arrière-plan lorsque vous photographiez des voitures. Le véhicule est votre sujet. L’arrière-plan ne doit donc pas détourner l’attention du spectateur.

La couleur de la voiture aidera également à déterminer le meilleur cadre pour la prise de vue. Les voitures en noir et blanc sont vraiment les seules que l’on peut emmener à peu près partout. S’il s’agit d’une couleur spéciale, c’est plus difficile.

La peinture la plus difficile sur une voiture est probablement le violet. Le violet est une couleur vraiment difficile à capturer. Vous devez trouver le bon éclairage.

Vous pouvez choisir un arrière-plan qui complète le sujet : quelque chose qui le place dans le contexte ou qui raconte une histoire. Il peut s’agir d’un paysage ou d’un lieu urbain comme un parking.

Sinon, vous pouvez choisir un arrière-plan neutre : une couleur unie qui contraste avec la couleur de la voiture ou les classiques blanc, noir ou gris. Les voitures plus foncées sont superbes sur des arrière-plans plus clairs. Les voitures plus claires (comme une voiture orange) devra être prise dans un endroit plus sombre, soit au coucher du soleil, soit là où il y a une ombre.

Conseil et exercice

C’est un peu bizarre mais efficace.

Si vous voulez vous familiariser avec l’éclairage et les couleurs des voitures, rendez-vous dans un parking à différents moments de la journée, puis faites le tour et prenez (discrètement) des photos de voitures.

Ne prenez pas de photos de voitures entières sous le regard du propriétaire, et faites attention aux voitures qui circulent et qui pourraient vous écraser accidentellement, et aux caméras…

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/volkswagen-beetle-sarcelle-631522/

Raconter une histoire

C’est loin d’être impératif comme beaucoup veulent vous le faire croire.

Mais si vous faîtes de la photo pour des clients, au niveau marketing le storytelling fonctionne TOUJOURS !

Cela permet de créer un lien émotionnel entre les potentiels clients et la voiture, de se projeter, de s’identifier (de rien pour ce micro-cours marketing).

S’agit-il d’une voiture familiale ? Qu’est-ce qui en fait une voiture familiale ? Peut-être parce qu’elle a beaucoup d’espace intérieur pour les courses quotidiennes ou parce qu’elle est sûre pour une excursion d’une journée. Montrez-le sur votre photo, choisissez les bons endroits et incluez peut-être la famille.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/voitures-a-venir-sur-route-593172/

Prendre des photos de voitures qui roulent

Photographiez une voiture depuis une autre voiture en mouvement est un peu compliqué mais peut donner un bon rendu.

Une photo de voiture en mouvement est magnifique et donne une belle impression de mouvement.

Pour se faire :

  • Faites-vous accompagner par un chauffeur, afin d’être sur le siège passager et de pouvoir vous concentrer sur la séance photo.
  • Fixez votre appareil photo à l’intérieur de la voiture ou sur votre corps à l’aide d’une sangle.
  • Les deux voitures doivent rouler à la même vitesse, la vôtre étant légèrement en avance et sur la voie adjacente ; 60 km/h est un bon point de départ, car vous obtiendrez de beaux mouvements sur la route et sur les roues, mais vous n’irez pas si vite que la prise de vue devienne difficile.
  • Mettez votre appareil photo en mode de prise de vue continue et réglez le temps de pose sur 1/100 s de seconde environ (à expérimenter). Un peu de flou de mouvement est pertinent, car il communique le mouvement.
  • Prenez des photos sur des routes peu fréquentées. Vous ne voulez pas emmerder ou distraire les autres conducteurs avec votre séance photo.
  • Vous vous en doutez peut être mais je vous le dis : vous aurez de nombreuses photos ratées. Je vous conseille donc de vous mettre en mode rafale.
https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photo-de-bmw-e46-blanche-707046/

La post-production est la cerise sur le gâteau

Je sais. Je le dis à chaque fois. Mais développer vos photos, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça change vraiment votre rendu final !

Je fais d’ailleurs des tuto sur Adobe Lightroom et Adobe Photoshop.

Les post-traitement courants en photos automobile :

  • Corriger le ciel. (Parfois, lorsque vous exposez correctement le sujet, vous surexposez le ciel).
  • Pour les plus foufous de retouche : vous pouvez également remplacer complètement le ciel de vos photos à l’aide d’un logiciel d’IA tel que Luminar 4 (je ne suis pas très fan personnellement).
  • Comme déjà mentionné : les voitures sont très réfléchissantes. Zoomer et vérifier. Par exemple, vous ou votre équipement pourriez apparaître dans l’un des reflets. Si c’est le cas, utilisez les outils de clonage et de traitement pour le corriger.
  • Si l’éclairage des vitres d’une voiture les rend trop lumineuses, vous pouvez les assombrir avec un pinceau gris transparent. Cela permettra d’uniformiser la vitre sans la rendre irréaliste.
  • Vous devez également  » nettoyer  » la voiture et la route de toute saleté, tache ou autre élément peu flatteur et gênant.
  • La plupart des photographies de voitures peuvent bénéficier d’un petit renforcement de la netteté. Veillez à ne pas en faire trop.
  • Vous pouvez également faire un peu de dodge and burn pour mettre en valeur les reflets et assombrir les ombres. De cette façon, vous ferez ressortir la forme de la voiture.
https://www.pexels.com/fr-fr/photo/photographie-de-voiture-de-sport-grise-919073/

Devenir professionnel ?

Comme pour beaucoup de domaine le conseil est simple mais compliqué à la fois : constituez-vous un réseau.

Si vous voulez photographier des voitures de luxe ou des modèles anciens spéciaux, vous devez entrer en contact avec leurs propriétaires.

À moins que vous n’ayez déjà des amis qui possèdent des Ferrari, il va falloir aller chercher ces gens.

« Mais où se cachent ils ?« 

En fait c’est assez simple : là où il y a des voitures.

Allez à des salons automobiles et rencontrer d’autres passionnés de voitures, des propriétaires de voitures et des personnes du secteur, qu’il s’agisse de garagistes ou de vendeurs de produits spécialisés.

Trouvez des expositions de voitures ou des rencontres de véhicules anciens près de chez vous et apportez votre appareil photo.

« Mais comment avoir des clients ?« 

À force de brasser tout ce petit monde vous attirerez des propriétaires de voitures qui voudront travailler avec vous.

Les propriétaires de voitures sont généralement très fiers de leurs engins, et c’est un terrain commun sur lequel vous pouvez vous rapprocher de tout amateur de voitures. Quiconque est en mesure d’aider les propriétaires de voitures à obtenir de superbes clichés de leur bébé devrait pouvoir établir facilement des liens.

Soyez sociable. Montrez ce que vous avez fait.

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/toyota-rav4-2036544/

Que faire de ses photos de voiture ?

Si vous cherchez des moyens de gagner de l’argent avec vos photos de voitures, il existe principalement 2 possibilités en ligne

1-Mettre ses photos en vente sur des banques en lignes

Il existe de nombreux sites de banque d’images que vous pouvez utiliser pour vendre vos photos de voitures.

Pour faire votre choix prêtez attention :

  • Au taux de rémunération
  • Si il y a des droits d’exclusivité (vous ne pouvez mettre vos photos que sur ce site)
  • Du degré d’exposition (très visité ? Pas très visité ?)

L’un des avantage est la possibilité de gagner de l’argent à plusieurs reprises avec les mêmes photos, sans avoir besoin de travailler davantage.

Voici quelques-uns des sites les plus populaires dans le domaine :

  • Shutterstock est connu pour offrir des gains réguliers et des taux de rémunération à partir de 20 %.
  • iStock peut attirer beaucoup d’attention sur vos images grâce à sa clientèle de plus de 1,5 million de personnes.
  • Adobe Stock offre des taux de rémunération élevés à partir de 33 % et ne nécessite pas de céder des droits d’exclusivité.

2-Vendre depuis son propre site

Une autre option consiste à créer votre propre boutique en ligne pour vendre vos photos automobiles directement aux clients.

L’avantage par rapport aux banques d’images est que vous aurez le contrôle total pour fixer vos prix (et conserver tous les bénéfices).

Un autre avantage majeur est que vous pouvez choisir exactement comment vous voulez que vos photos soient affichées.

Et au lieu de voir vos photos affichées juste à côté de celles de vos concurrents, les visiteurs peuvent accorder toute leur attention aux vôtres !

https://www.pexels.com/fr-fr/photo/alfa-romeo-c4-rouge-sur-route-pres-des-arbres-210019/

Se faire publier dans des magazines

L’astuce pour faire publier vos photos de voitures dans des magazines consiste à rédiger des lettres de demande.

« Comment ça ?« 

Je ne suis pas un grand fan de développement personnel mais je suis plutôt d’accord avec ce principe « si vous ne demandez rien vous n’aurez rien ».

Il suffit de se rendre sur le site Web du magazine et de chercher les informations relatives aux « soumissions » ou l’adresse électronique d’un rédacteur. Ensuite, envoyez-leur un bref e-mail (3 lignes maximum) accompagné de quelques photos.

C’est une méthode un peu bourrine qui ne marche pas à chaque fois : alors soyez patient.

Quelques conseils pour améliorer vos chances :

  • Assurez-vous de bien connaître le magazine avant de faire votre proposition. Lisez quelques numéros et consultez son site Web. Cela vous aidera à adapter votre présentation et vos photos.
  • Soyez bref et concis. 3 lignes et pas plus de six photos. Vous pouvez inclure une brève présentation, vos distinctions en tant que photographe et les raisons pour lesquelles vous pensez que les photos que vous avez soumises conviennent au magazine.
  • Au lieu de vous contenter de présenter vos photos de voitures, proposez des idées d’articles potentiels, puis prenez les photos correspondantes. Ainsi, votre lettre de demande d’informations peut donner au rédacteur en chef une idée de la manière dont vos photos pourraient être utilisées.
https://www.pexels.com/fr-fr/photo/orange-lamborghini-aventador-sur-route-3972755/

Conclusion

Et voilà vous savez TOUT (oui tout) sur la photographie automobile.

J’espère que ça vous aidera pour vos futurs shooting.

J’ai une chaîne YouTube si ça vous préférez les vidéos.

Moi je vous laisse ici et je vous dis à bientôt sur les internets MONDIAUX.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>