fbpx

mai 24

0 comments

Comment faire un effet de flou en portrait avec l’exposition longue et des LED ?

Par Gaëtan Berthouly

mai 24, 2021


Vous êtes coincé chez-vous (ou chez quelqu’un d’autre) ? Flemme de sortir. Ou il est 3h du matin et vous avez une insomnie. Ou vous vous ennuyez et voulez remplir votre existence ?

Ça tombe bien ! Car aujourd’hui on va voir comment faire une photo de portrait plutôt créative (bon calmez-vous quand même car plein de gens l’ont fait avant vous). On va voir comment faire des portraits en longue exposition et avec un éclairage LED.

Les LED nous entourent de plus en plus (et je ne ferai pas de blagues sur les LAIDES). Bref donc assez peu de matériel sera nécessaire (mais un peu quand même).

C’est quoi une longue exposition (en portrait) ?

L’exposition c’est le fait de capturer la lumière avec votre appareil photo. Longue ça veut dire… LONGTEMPS. Jusque là on est bon.

Et pour exposer vous pouvez jouer sur 3 paramètres : ouverture (de l’objectif), vitesse d’obturation (mais c’est un TEMPS de pose) et les ISO. Ici on joue sur la longueur donc sur le temps, et lequel de ces paramètres a le mot temps ? Le TEMPS DE POSE OUI.

Donc une exposition longue pour la faire courte c’est quand vous prenez une photo, mais avec un temps de pose considéré comme long.

« Oui mais à partir de combien de temps c’est considéré comme une LOOONGUE exposition ? »

Je vois que vous êtes d’humeur bien philosophique aujourd’hui. J’aime ça.

C’est une question très intéressante. Vous aimez les lois ? Et bien je vais vous parler de « la loi de réciprocité », je vais la faire courte mais elle dit qu’il ne faut pas dépasser un temps de pose qui est égal à 1/[la longueur focale de votre objectif] quand on est à main levé pour éviter TOUT FLOU DE BOUGER.

Donc par exemple, vous photographiez vos voisins sans trépied (grave erreur), vous avez un objectif 50 mm, et bien n’aller pas sur un temps de pose plus long que 1/50ème de seconde. Au-delà donc de ce temps, la photo devient fou, et on peut donc considéré que c’est une « pose longue ».

Tout ça est assez approximatif, et couramment on parle de pose longue quand cela dure plusieurs secondes ou minutes.

« Et donc c’est quoi une exposition longue en portrait ? »

C’est le fait de prendre un humain (de préférence vivant car il doit bouger), avec une exposition de plus d’une seconde, afin qu’il laisse des sortes de traces un peu fantomatique. La technique parfaite à utiliser si vous voulez créer des effets surréalistes pour vos portraits.

Sympa. Assez facile. Et « so cool ». Rajoutez des petites LED et ça pourrait faire une parfaite pochette d’album de groupes de musiques qui plaisent aux jeunes.

Le matériel nécessaire

Et oui, la photographie c’est très matérialiste. J’espère que vous êtes riche.

LED : bon logique, c’est un choix arbitraire, en général ça peut donner un effet un peu rétro et « GRUNGE », mais vous pouvez choisir d’autres sources de lumières (ampoules et stroboscopes). Une bonne source de lumière est essentielle pour réaliser des portraits à longue exposition. Ne vous inquiétez pas si vous n’avez pas de matériel d’éclairage professionnel. Même un écran de téléphone ou une lampe de bureau feront l’affaire (attention à la balance des blancs cependant).

Trépied : donc la pose est longue, mais nous on ne veut que ça soit que notre humanoïde qui ait un flou de bougé, PAS TOUTES la photo. Bien que ça soit un choix possible aussi. Donc pour que le sujet soit dans le flou mais pas le reste il vous faut stabiliser votre appareil. Le mieux c’est un trépied, sinon posez le sur quelque chose (pile de livre, meuble, tabouret…).

Utilisez un déclencheur à distance ou retardateur : pour renforcer la stabilité offerte par le trépied. Quand on déclenche avec son doigt l’appareil, on émet toujours une petite vibration.

Personne Portant Une Chemise à Col En V Rouge Et Noire
Photo de Manav Sharma

Choisissez un endroit sombre

En longue exposition, trop de lumière peut être néfaste. Comme votre ouverture reste ouverte longtemps, vous risquez de vous retrouver avec des images surexposées si vous ne contrôlez pas l’intensité de votre source lumineuse. Donc évitez de mettre des sources lumineuses VIVES dans votre cadre (ou ça fera des points cramés).

Une bonne solution consiste à trouver un endroit complètement sombre. Comme votre chambre le soir. Comme ça vous n’aurez pas à vous soucier des traînées lumineuses aléatoires qui peuvent apparaître sur vos photos.

Si vous avez une fenêtre faîtes en sorte qu’aucune lumière ne passe.

Photo de Renzy Atibagos

Réglages

Mettez-vous en mode manuel (M) ou priorité à la vitesse (S ou Tv) : on veut une exposotion longue. Donc on doit ralentir le temps de pose (vitesse d’obturation). Vous pouvez commencer par 4 secondes et aller plus vite ou plus lentement en fonction de la quantité de lumière captée par votre appareil photo.

Plus vous allez choisir un temps de pose long, plus vous aurez de traces (traînées) de votre humain qui seront longue mais moins elles seront marquée (moins on les verra). Et plus le temps de pose est court, plus les traînées seront courte mais bien visibles.

Les ISO : vous pouvez les mettre au plus bas (comme à 100 par exemple) si vous voulez un minimum de bruit. Vous pouvez tenter 800- 1600 ISO avec un aps-c ou 1600-3200 avec un 24×32 (full frame). Si vous voulez un « effet grain » vous pouvez les augmenter. Mais rappelez vous que rigoureusement ce n’est pas du grain mais des parasites. (Ne vendez pas du bruit comme étant du grain si vous êtes professionnel).

Ouverture : si vous êtes en manuel sélectionnez le diaphragme le plus large sur votre objectif afin que votre appareil photo puisse recueillir beaucoup de lumière, même dans une pièce sombre.

Mise au point manuelle : votre objectif aura probablement du mal à effectuer une mise au point automatique dans l’obscurité. Pour vous assurer que votre sujet reste net (bon il sera flou mais il faut qu’il soit flou net), passez en mise au point manuelle et réglez vous-même la bague de mise au point de votre objectif. Sinon vous pouvez essayer l’auto focus et vous mettre en AI servo pour suivre le sujet en mouvement.

RAW : choisir ce type de fichier, de préférence, c’est bien.

Exposition : pensez à sélectionner l’ouverture et l’ISO de manière à ce que le sujet soit correctement exposé. Vérifier votre posemètre pour ça.

Gestion des LED et luminosité

Si vous photographiez uniquement avec des LED décoratives, il est possible que la luminosité soit assez faible. La bonne nouvelle c’est que votre exposition est assez longue, donc que vous allez capter beaucoup de lumière.

Si vous vous retrouvez avec de forts contrastes sur votre photo (de grands écarts entre les zones claires et sombres), dans ce cas passer en mode de mesure spot pour exposer par rapport à votre sujet. Ou même en mesure sélective. Le but étant de demander à l’appareil de mesurer sur la zone où est votre sujet.

N’hésitez pas aussi à vous rapprocher des LED si besoin.

Où se positionner et comment cadrer ?

On reste tout de même sur de la photo de portrait donc le mieux est de se positionner au niveau des yeux (même si l’ensemble sera flou oui).

Au niveau de la composition, il n’y aura normalement pas grand chose d’intéressant autour de vous, vous pouvez donc cadrer ASSEZ serré. Laissez un léger espace au-dessus de votre sujet. N’oubliez pas non plus qu’il sera en mouvement donc ne cadrez pas TROP SERRÉ non plus. Nous sommes en portrait alors… Orientés votre appareil photo en portrait si possible (mais bon sur trépied pas évident).

Le ratio de votre photo sera sans doute 2:3 par défaut, et pourrait paraître un peu trop haute si vous photographiez en portrait. Alors vous pouvez recadrez sur votre logiciel en 4:5. Surtout que les mouvements du sujet rempliront bien la largeur de la photo.

Calme Jeune Femme Avec Fleur Dans Une Pièce Sombre
Photo de Masha Raymers

Et mon flash dans tout ça ?

Rappelez-vous bien que le flash intégré à votre appareil est généralement de la grosse merde. MAIS si vous n’avez que ça c’est ok, essayez surtout de diffuser la lumière.

Dans des situations normales, le flash fige le mouvement. Et ça même avec un temps de pose loooooong.

MAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS si vous le combinez avec une lumière ambiante (vos LED), vous obtiendrez des résultats intéressants. Vous aurez à la fois des éléments flous et des éléments nets dans votre photo.

QUAND vous êtes prêt à photographier, demandez à votre sujet de bouger et appuyez sur le déclencheur.

Les zones éclairées par votre éclairage LED seront enregistrées comme un flou de mouvement dans votre image. En revanche, les zones où le flash frappe votre sujet seront figées et plus ou moins nettes. Donc attention, si votre flash est trop puissant, la photo sera juste nette sans zone de flou. Si le flash n’est pas assez puissant : vous n’aurez pas de zone nette.

Photo de Sam Manns

Idées créatives : créer du mouvement

Maintenant que tout est installé et réglé. Il est temps de passer à l’essentiel : photographier. Le secret des superbes portraits en pose longue est LE MOUVEMENT. Oui si on reste stable, ça sert à rien.

Demandez au sujet de bouger

La façon la plus simple de capturer le mouvement est de demander à votre sujet de se déplacer. Cela peut être aussi simple que de tourner la tête une fois l’obturateur ouvert. Vous pouvez aussi lui demander de danser pour voir l’effet obtenu.

Peindre avec la lumière

Une technique suplémentaire que vous pouvez essayer est le LIGHT PAINTING. Il vous suffit d’allumer votre lampe de téléphone par exemple et de la déplacer dans l’air. Autour du sujet. Vous pouvez dessiner des motifs, des mots ou des gribouillis aléatoires. Tous les mouvements que vous effectuez seront enregistrés comme des traces de lumière dans votre photo.

Déplacez l’appareil photo

Vous pouvez simplement déplacer l’appareil photo. Sans trépied ou depuis le trépied. Depuis le trépied les traces que vous obtiendrez seront beaucoup plus nettes que si votre sujet bougeait. Vous pouvez l’incliner vers le haut, le bas ou le côté. Et si vous aimez jouer, vous pouvez même demander à votre modèle de se déplacer pendant que vous repositionnez votre appareil photo.

Zoomez / dézoomez : effet « zoom burst »

Si vous avez un objectif ZOOM, vous pourrez alors vous amuser avec de dernier. Zoomez. Dézoomer. Zoomez ET dézoomez sur le même temps de pose. Bref, amusez vous avez ça.

Mixer lumière strobosopique et LED

Cette partie s’adresse uniquement à ceux qui sont intéressés pour aller plus loin. Cela nécessite plus de matériel. Donne un look beaucoup moins « Grunge ». On n’est pas sur le même type que la photo dans sa chambre. Mais quelque chose qui s’apparente plus à ça :

https://fstoppers.com/bts/how-i-mixed-strobes-and-led-lights-fashion-photo-shoot-412639#comment-532733

Au niveau des lumières :

Au lieu des LED décoratives de votre chambre vous pouvez prendre des panneaux LED en nid d’abeille comme le Falcon Eyes (lien affilié = moi millionnaire) à gauche et à droite en arrière en backlight à environ 45°. En mettant un rouge et l’autre bleu (combinaison très utilisée et qui fonctionne bien). Réglez-les au maximum de leur luminosité.

Pour la keylight vous n’en aurez besoin que d’une (comme un stroboscope Profoto B10) que vous positionnerez légèrement en hauteur mais orienté vers le sujet. Réglé-le à sa plus faible puissance et modifié.

Ce type d’éclairage est parfait pour la mode, car il ajoute beaucoup de contraste à votre sujet et fait ressortir les couleurs.

Au niveau des réglages :

Vous pouvez commencer à :

  • ISO (au minimum) :100 ou 32
  • Ouverture : f/2.8
  • Temps de pose : 1/2 seconde

Ce que vous pouvez faire pour bien réussir ce type de photo c’est : capturer la meilleure pose de votre modèle immédiatement avec le flash. Puis à le faire bouger rapidement pendant le reste du temps de pose.

Tant que votre flash principal est un ou deux diaphragmes plus lumineux que les lumières LED, vous obtiendrez une photo avec un modèle net et correctement exposé entouré d’un magnifique flou de mouvement.

Les autres applications de l’exposition longue

Là on est dans un cas assez spécifique, vous êtes chez vous, dans votre chambre, avec vos LED. Mais le flou avec les personnes est utilisable dans plein de situation.

Pour créer un effet mystérieux

Les lumières douces, en particulier les lumières d’une journée couverte ou les lumières douces d’intérieur, peuvent aider à créer une ambiance douce et un effet mystérieux.

Capturer des mouvements surréalistes

La plupart du temps, lorsque nous photographions des événements tels que la danse, le sport, etc., nous avons tendance à utiliser des vitesses d’obturation plus rapides pour figer le mouvement. Essayez de prolonger la vitesse d’obturation pour capturer le mouvement. Cela donnera de la vie à l’image, la rendra dynamique et aidera également à créer un effet surréaliste.

Photo par Ahmad Odeh

Montrer le mouvement

L’utilisation d’une vitesse d’obturation lente est un autre moyen de montrer le mouvement. Par exemple marcher, sauter, etc. Plutôt que de figer le mouvement (comme on veut le faire par défaut), le flou peut très bien fonctionner aussi.

Photo par Eugenia Maximova

Montrer un lieu animé

Jetez un coup d’œil aux images ci-dessous. Vous pouvez constater qu’elles nous montrent toutes à quel point ces lieux peuvent être occupés à certains moments de la journée. Elles nécessitent l’utilisation d’un trépied. Vous devez faire la mise au point sur le lieu ou sur un point central de la scène et utiliser une vitesse d’obturation suffisamment longue pour capturer le mouvement des personnes dans le cadre.

Choisissez judicieusement la vitesse d’obturation (entre 1/16 et 1 seconde selon le scénario), car les temps de pose très longs peuvent donner aux personnes un aspect flou ou des traces floues. Utilisez des valeurs iso faibles, comme 100 ou 200, si la lumière est vive. Vous pouvez parfois utiliser un filtre à densité neutre pour obtenir une exposition correcte.

Photo par Dave Michuda

Montrer la vitesse

Pour capturer des images comme celles-ci, nous arrêtons généralement l’action ou effectuons un panoramique de la scène, mais l’utilisation d’une vitesse d’obturation plus lente en gardant l’appareil photo immobile peut donner une impression de vitesse.

Dans la première image de la personne sur un vélo, le flou + le panoramique (longue vitesse d’obturation + panoramique de l’appareil photo) a été utilisé et rend l’image beaucoup plus dynamique.

Ces techniques peuvent être utilisées principalement dans les sports et la faune. Les mouvements plus rapides peuvent être floutés à une vitesse d’obturation d’environ 1/60e de seconde.

Photo par Christian Chen

Conclusion

Pour résumer : vous pouvez faire cette photo tranquillement chez vous. Et ça c’est cool.

Ce qu’il faut retenir globalement c’est que pour obtenir cet effet flou / fantomatique il faut photographier en exposition longue (au moins une seconde).

Pensez bien à stabiliser l’appareil pour n’avoir que le sujet flou (bien qu’avoir l’ensemble flou peut être ok).

Ce n’est pas une photo simple il vous faudra sans doute pas mal d’essais.

Ça reste une photo de portrait sans environnement intéressant alors : ne cadrez pas trop larges (vous n’avez rien à montrer) et mettez vous au niveau de votre sujet, en portrait pour ceux qui peuvent.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>