fbpx

mai 5

0 comments

Comment photographier un levé ou couché de soleil ?

Par Gaëtan Berthouly

mai 5, 2021


Se coucher c’est bien. Se coucher de soleil c’est mieux !

J’ai déjà dû perdre pas mal de gens avec cette blague, mais tant pis !

Aujourd’hui, on va aborder un type spécifique de photo : les couchés de soleil. Et vous avez de la chance car tous les jours le soleil se lève et se couche : c’est un phénomène très beau mais fréquent ! Bon sauf quand il y a des nuages, mais encore on peut prendre des photos (je vous en parle après).

Préparation, matériel, composition, réglages : vous saurez tout sur le sujet !

Quino Al @quinoal

Préparation

En photo de paysage, si vous pouvez préparer et repérer en amont un lieu, c’est mieux ! Lorsque vous décidez de l’endroit où vous allez photographier, faites des recherches et regardez d’autres photos de couchers de soleil de cet endroit sur Google ou Instgram (avec les hashtag) pour vous inspirer.

Mais pour la photo de coucher de soleil un élément peut venir complètement foutre vos plans en l’air : LA MÉTÉO, et notamment : LES NUAGES.

Mais RASSUREZ-VOUS : les nuages ne sont pas forcément mauvais. L’utilisation des formes et des textures des nuages peut rendre une photo de coucher de soleil incroyable.

Mais c’est comme la cocaïne : avec modération (ne vous droguez pas svp ou je vais avoir des problèmes). Trop de nuages peuvent également bloquer la lumière et les couleurs de la boule de feu. Alors pensez à vérifier la météo !

Ce qui est bien c’est que la plupart des applications météo indiquent également l’heure du coucher du soleil. Ce qui est utile pour arriver un peu en avance et préparer votre photo.

Un autre outil que vous pouvez utiliser est l’application Photopills qui vous permet de suivre le mouvement du soleil à votre emplacement. Il existe aussi LightTrac, l’application vous indiquera l’heure précise à laquelle le soleil se couchera, ainsi que son angle, pour n’importe quel lieu et date.

N’oubliez pas non plus de vérifier l’absence de tout danger (naturel ou autre) dans la zone que vous allez photographier, comme par exemple un ours qui dormirait pas loin ou des déchets nucléaires déposés par mégarde.

Pensez évidemment à amener votre matériel photo MAIS PAS QUE ! Si nécessaire emmenez aussi veste, les manteau et chapeau. Tout ce qui vous permettra d’être à l’aise pour la séance. Selon la période de l’année, il peut faire froid, puisque vous photographiez pendant et après le coucher du soleil. D’ailleurs si vous avez un déclencheur à distance, invitez-le aussi à vous rejoindre !

Il faudra également penser à prendre des photos dans un endroit orienté vers l’ouest c’est là qu’il se couche. cOUcher => OUest, lÈve => E(È)st. Bon c’est pas le top mais pour coucher et ouest ça marche pas mal.

L’automne produit les meilleurs couchers de soleil. Cela est dû à l’angle du soleil et à l’air froid et sec de cette saison. L’avantage en automne c’est que le soleil se couche plus tôt qu’en été, et donc de rentrer plutôt, vous évitant ainsi de vous faire engueuler par votre moitié et accusé de tromperie (alors que c’est ridicule car vous ne la/le trompé(e) que le matin).

Si je résume une bonne préparation:

  • Repérer le lieu (c’est mieux) et regarder les photos du lieu sur Google (pourquoi pas), anticiper d’éventuel dangers.
  • Vérifier le temps (pas trop trop trop de nuages sinon c’est mort).
  • Vérifier l’heure de coucher et arriver un peu avant (1h c’est bien).
  • Amener l’équipement nécessaire (et pas forcément que photo).
  • Vous diriger vers l’ouest (sinon ba vous ne verrez pas le soleil)
  • L’automne est généralement la meilleure période pour ce type de photo (et le soleil se couche plus tôt)
Johannes Plenio@jplenio

Arrivez tôt et examinez votre environnement

Une erreur que commettent de nombreux photographes inexpérimentés (aha vous êtes inexpérimenté aha) est d’arriver trop tard sur les lieux. Alors que vous avez besoin DE TEMPS.

  • Pour repérer les lieux (même si vous y êtes déjà allé).
  • Pour vous installer (accessoires, objectifs, réglages).
  • En cas d’imprévu comme d’éventuels problèmes d’équipement.

Il faut également tenir compte du fait que le moment magique peut se produire avant que vous ne vous y attendiez. Le soleil peut se coucher derrière un nuage pendant un moment, créant des faisceaux de lumière imprévus mais BEAU. Ou certaines ombres au sol peuvent être parfaites 20 minutes avant le coucher de soleil.

Pour ces raisons, je recommande vivement d’arriver sur les lieu au moins UNE HEURE (ou 60 minutes) avant le moment où vous pensez obtenir la bonne photo.

Vous vous démarquerez ainsi des amateurs qui risquent de passer à côté d’opportunités fantastiques (aha les amateurs trop nuls et vous non aha).

Recal Media@recalmedia

Les étapes à suivre pour prendre un coucher de soleil en photo

Étape 1 : Nettoyez votre objectif

Habituellement ce n’est pas si grave d’avoir un objectif un peu sale ou avec quelques poussières MAIS quand on se retrouve face au soleil les plus petits grains de poussière seront accentués sur vos photos. Bien sûr, les taches de poussière peuvent être éliminées en post-traitement, mais un nettoyage rapide avant la prise de vue peut vous faire gagner BEAUCOUP DE TEMPS et les éliminer sur ordinateur peut-être laborieux (on n’a pas que ça à foutre).

C’est pourquoi avoir quelques accessoires de nettoyage dans son sac peut vous sauver la vie (enfin surtout vos photos, n’exagérons rien) : chiffons microfibres, lingettes, pinceau à objectif et souffleuse. Pas obligé de TOUT AVOIR, au moins le chiffon.

Étape 2 : Utilisez un trépied

Ce n’est pas nécessairement obligatoire mais avoir un trépied (mais surtout l’utiliser) a plusieurs avantages :

  • Lorsqu’on utilise un trépied, on EST OBLIGÉ de se concentrer sur la composition : et oui on peut pas changer aussi rapidement qu’à main levée. Donc la composition doit être NICKEL !
  • Une fois la composition ok, ça fait une charge mentale en moins : vous pouvez diriger toute votre attention sur l’obtention d’une exposition correcte.
  • Le principe d’un coucher de soleil… c’est qu’on a de moins en moins de lumière. Peu de lumière donc temps de pose plus long et donc risque de flou de bougé sur vos photos. Avec un trépied, on stabilise l’ensemble et on évite le flou dû à des vibrations. Si le temps de pose est long, des éléments peuvent tout de même devenir flous et faire un effet de filé (eau ou nuages par exemple). Et un déclencheur à distance ça aide.

Essayez d’autres point de vues c’est bien : appareil en hauteur ou au ras du sol, ça vous évitera de rentrer avec 150 fois la même photo (ce qui est con mais on le fait tous).

Vous n’avez pas de trépied ? Le ManFrotto Befree est excellent : ici (lien affilié = moi milliardaire, merci). Un peu cher oui, mais c’est un excellent investissement. Bien meilleur que votre voiture. Ou que cette cryptomonnaise random que vous avez ahceté. (aha)

Si vous aimez les accessoires je vous conseille de lire cet article où je liste pas moins (mais pas plus non plus) de 63 accessoires.

Étape 3 : objectif et angle de prise de vue

Il n’y pas spécialement de règle sur le choix de la largeur de l’angle, cela dépend de ce que vous voulez photographier. Vous pouvez commencer avec une focale courte (entre 14 mm et 24 mm) pour avoir un grand angle de prise de vue : ce qui est un angle « classique » pour les coucher des soleils qui sont généralement des paysages. Une prise de vue avec un angle plus large accentuera également l’effet d’étoile du soleil (pour l’obtenir, le soleil doit se rapprocher d’un bord).

Puis vous pouvez rétrécir votre angle, pour des photos plus créatives, abstraites, moins classiques et plus « risquées ». Essayez différentes longueurs focales.

  • Isolez différentes parties de la scène avec le soleil dans une partie de l’image.
  • Essayez de faire une silhouette d’un arbre ou d’un autre objet avec le soleil en backlight (article sur la lumière : ici).

Les objectifs grand angle sont parfaits pour photographier des paysages au coucher du soleil. Ils permettent de capturer des éléments de grande taille (montagnes, océan ou horizons). Ils réduisent également la taille du soleil par rapport au reste du cadre, ce qui signifie que votre photo sera moins affectée par une plage dynamique étroite.

Les téléobjectifs feront l’inverse, en faisant paraître le soleil plus grand, tout en isolant une plus petite partie du paysage. Ce qui est intéressant si vous souhaitez vous concentrer sur une partie spécifique de la scène. ATTENTION : gardez à l’esprit que le téléobjectif agit COMME UNE LOUPE, ce qui rend encore plus important d’éviter de regarder directement le soleil pendant la prise de vue.

Les objectifs à focale fixe (=on ne peut pas changer la longueur focale) comme l’objectif 50 mm, permettent d’obtenir des images de meilleures qualités comparé à un objectif zoom de même gamme. Ils peuvent toutefois limiter vos compositions car vous ne pouvez pas varier votre longueur focale (mais ça vous oblige à vous déplacer et être créatif, voir mon article sur les objectifs ici).

Les objectifs zooms (=on peut changer la longueur focale) vous permettent de faire un zoom avant ou arrière pour modifier rapidement votre composition. Un zoom allant du grand angle au téléobjectif vous donnera suffisamment de polyvalence pour capturer toutes les photos que vous envisagez (mais la qualité optique sera moindre notamment sur les longueurs focales aux extrémités).

Étape 4 : Utilisez l’écran LCD pour ne pas finir aveugle

Vous allez très probablement pointer votre appareil directement vers le soleil (sinon ce n’est pas une photo de coucher de soleil DIANTRE). Vous ne DEVEZ PAS regarder dans le viseur, car vous risquez d’endommager vos yeux (vous aimez vos yeux ? Apprenez à les prendre en photo : ici).

Soyez prudent lorsque vous photographiez le soleil ! Regarder directement le soleil même à travers le viseur pendant une période prolongée peut provoquer des lésions de la rétine et, dans les cas extrêmes, peut également endommager le capteur de votre appareil photo (ce qui est encore pire que les yeux !). La solution la plus sûre est d’utiliser l’écran LCD de votre appareil photo pour composer votre photo, mais ne l’utilisez pas plus longtemps que nécessaire.

Étape 5 : Photographiez au format RAW !

La prise de vue au format RAW préserve toutes les données de l’image et offre une plus grande latitude pour le développement. Cela peut s’avérer très important, notamment lors de la prise de vue d’une scène à gamme dynamique élevée… comme un COUCHER DE SOLEIL.

La prise de vue au format RAW vous permet de conserver toutes les informations contenues dans les hautes lumières, les tons moyens et les ombres de l’image (si vous avez exposé correctement hihi), informations cruciales pour le développement .

D’ailleurs j’ai écrit un article sur le RAW et les autres types de fichier : ici

Étape 6 : mode priorité à l’ouverture ou mode manuel

Le mode Priorité à l’ouverture (« A » ou « Av ») est un bon point de départ et convient parfaitement à la photographie de couchers de soleil. Cela vous aidera (surtout si vous débutez) !

La priorité à l’ouverture signifie que vous réglez l’ouverture comme vous le souhaitez et que l’appareil photo modifie automatiquement le temps de pose pour obtenir l’exposition correcte. L’ouverture ne change pas, sauf si vous le souhaitez. L’ouverture déterminera la part de la scène qui sera d’une netteté acceptable (on n’oublie pas que la zone est parfaitement nette uniquement dans le plan du point de mise au point) et vous aidera également à obtenir l’effet « starburst », si c’est ce que vous recherchez.

Attention : une exposition semi-automatique est susceptible de surexposer votre photo en raison de la situation de faible éclairage. La solution est d’utiliser la compensation d’exposition de moins un diaphragme.

Pour ceux qui veulent passer en mode manuel vous pouvez partir sur ces réglages et ajuster :

  • Temps de pose (vitesse d’obturation) : 1/30sec ou plus
  • Ouverture : f/16
  • ISO : 100 ou moins

Étape 7 : Réglez l’ouverture sur une valeur élevée

Pour rappel : plus le nombre est grand, plus l’ouverture est petite et la profondeur de champ est profonde.

Le réglage de l’ouverture permet de contrôler la profondeur de champ (la zone où la photo est plus nette mais pas parfaitement). Pour la photographie de paysages, vous souhaitez généralement que tout soit un maximum net. Cela signifie que l’ouverture doit être réglée sur une valeur élevée, telle que f/11, f/13 ou f/16.

Un nombre f plus grand est également nécessaire pour donner au soleil un effet d’étoile (effet starbust). Notez qu’un nombre f supérieur à f/16 commencera probablement à introduire de la diffraction, ce qui peut rendre l’image moins nette. Ça varie en fonction de l’objectif que vous utilisez.

Étape 8 : ISO

Un réglage ISO plus faible signifie généralement moins de bruit (article sur le bruit : ici) et donne une image plus nette. Réglez l’ISO sur le réglage natif le plus bas de votre appareil photo, généralement 100 ou 200. Essayez de garder l’ISO au réglage le plus bas possible.

Étape 9 : réglez la balance des blancs

Si vous utilisez un réglage automatique de la balance des blancs, votre appareil photo s’en sort probablement bien. Mais dans la lumière vibrante du coucher de soleil, il pourrait tenter de supprimer une partie de la saturation de cette lueur dorée.

Le mieux est de sélection un préréglage de la balance des blancs pour la lumière du jour (ou quelque chose autour de 5500˚ kelvin) pour assurer un rendu précis des couleurs vives du ciel. De cette manière vous aurez toujours la même correction et pourrez la corriger plus facilement lors du développement si nécessaire.

Étape 10 : la mise au point

Certains appareils photo ont du mal à faire la mise au point dans des conditions d’éclairage extrêmes. Si c’est le cas, vous pouvez essayer de passer en mise au point manuelle.

Étape 11 : surveillez le temps de pose

Si vous photographiez en mode priorité à l’ouverture, le temps de pose (appelée souvent vitesse d’obturation) sera réglée automatiquement par l’appareil.

C’est bien pratique MAIS ça peut aussi être piégeux. Avec la lumière qui diminue, votre temps de pose peut s’allonger sans que ne vous en rendiez compte (vu que c’est automatique).

Vous serez peut-être obligé d’écourter le temps de pose pour éviter le flou de mouvement d’éléments au premier plan ou le flou de bougé dû à l’appareil si vous le tenez à la main.

Si vous vous voulez diminuer votre temps de pose, il faura modifier l’ouverture ou les ISO. En général on évite de changer l’ouverture ici, à la limite on peut descendre jusqu’à f/11 voire f/9, mais comme on l’a vu juste avant, on essaie d’avoir un maximum de profondeur de champ.

Vous allez donc sans doute devoir jouer sur les ISO en les augmentant. Vous pouvez aller en général jusqu’à 1600 ou 3200 avec un capteur 24×36 (surnommé « full frame ») ou 800 avec des capteurs types APS-C.

Exemple :

Si votre temps de pose est de 1/15ème de seconde : augmenter l’ISO de 100 à 200 fera passer la vitesse d’obturation à 1/30ème de seconde.

Et si vous doublez à nouveau les ISO pour atteindre 400 : la vitesse d’obturation sera de 1/60e de seconde.

Tout ça bien sûr en SUPPOSANT que la lumière reste la même (ce qui n’est POINT LE CAS car le soleil s’en va). Zoomez et regardez les images sur l’écran LCD de votre appareil photo pour vous assurer que tout ce que vous voulez rendre net est bien net. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus fiable mais c’est mieux que rien ! (Et rien c’est moins bien que pas rien)

Vous pouvez utiliser des temps de poses plus longs ou même des expositions longues tout en photographiant sur un trépied pour créer une image plus lumineuse avec un effet unique et pictural.

Étape 12 : Prenez des photos bracketées

Une photo de coucher de soleil, est une photo avec une large gamme dynamique. MAIS qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut juste dire qu’il y a de grande de différence de valeurs tonale entre les zones les plus claires et les plus sombres de la photo.

Et une gamme dynamique trop étendue complique la vie de nos appareils. Ils peuvent rarement tout prendre en compte en UNE SEULE photo (aha tropourri) :

  • Si vous exposez par rapport aux zones les plus claires : les ombres deviennent complètements noires : aucun détails.
  • Si vous exposez pour ne pas avoir d’ombres bouchées, les hautes lumières seront d’un blanc complètement cramé : aucun détail là non plus (dododommage).

La solution c’est de combiner plusieurs expositions. En général 3 : une exposition correcte, une sous exposition et une sur exposition. Il faudra ensuite combiner tout ça en post traitement avec par exemple la fonction HDR de Lightroom (certains appareils récents le font directement). Si vous avez un appareil un peu ancien vous avez un la possibilité de faire du bracketing (attention ça ne fonctionne pas en mode manuel).

Ligtroom vous intéresse ? MOI AUSSI ! Mon article : ici.

De cette façon vous allez avoir le meilleur des 2 mondes, enfin ici des 3 : des ombres non bouchées et des hautes lumières non cramées. Il est très important d’être le plus stable possible quand on fait du HDR (c’est là qu’on apprécie d’avoir son trépied), sinon les photos seront décalées et ça sera plus difficile de les fusionner, voire impossible, ou le résultat sera mauvais !

Si vous ne disposez pas d’un mode de bracketing ou si vous n’êtes pas sûr de pouvoir l’utiliser, vous pouvez utiliser la fonction de verrouillage automatique de l’exposition qui vous permet de pointer votre appareil photo vers un endroit plus sombre et de verrouiller l’exposition pour cet endroit (par exemple, vous pouvez pointer votre appareil photo vers le sol devant vous et verrouiller cette exposition), puis de recadrer la photo en regardant le coucher de soleil. Vous obtiendrez ainsi une photo plus surexposée.

Étape 13 : Soyez patient ET RESTEZ

On est pas à l’école ici, le but n’est pas de partir dès que la sonnerie retentie.

Lorsque le soleil descend sous l’horizon, ne partez pas tout de suite. Continuez à observer la lumière et les couleurs dans le ciel et à prendre des photos.

Très souvent, les meilleures couleurs sont obtenues bien après le coucher du soleil. Cela est particulièrement vrai s’il y a quelques nuages dans le ciel près de l’horizon.

Pour les plus patients, restez jusqu’à ce que toutes les couleurs aient disparu et que le ciel devienne sombre (vous êtes sûr de ne rien rater au moins !).

C’est après que le soleil a disparu sous l’horizon, au crépuscule, que le ciel commence à s’illuminer de rouges et d’oranges vifs qui rendent les couchers de soleil remarquables. Assurez-vous d’être prêt à photographier dès que le soleil disparaît, car vous ne disposez que d’une fenêtre de 15 minutes pendant laquelle la lumière est la meilleure.

Jason Blackeye@jeisblack

Faites un essai

Comme pour tout autre sujet, la photographie de couchers de soleil implique des essais et des erreurs (comme quand on fait des enfants d’ailleurs). Les « meilleurs réglages de l’appareil photo » ne sont en fait que des lignes directrices approximatives, et à partir de là, vous devez faire des essais d’exposition et affiner les réglages si nécessaire.

En général, lorsque vous visualisez votre photo d’essai en mode lecture, vous pouvez appuyer sur un bouton info ou équivalent et voir l’histogramme de l’image et les paramètres d’exposition pour vous aider.

Petr Vyšohlíd@pvysohlid

Envisagez un filtre ND dégradé

L’utilisation d’un filtre ND dégradé est un autre moyen de résoudre le problème des variations d’exposition dans vos photos de coucher de soleil. On les appelles dégradés car uniquement la moitié du filtre est assombrie, et la transition entre les 2 moitiés est progressive, c’est un dégradé.

Les filtres ND dégradé vous permettent d’appliquer un filtre ND à une partie seulement de l’image. Cela peut être utilisé pour assombrir le ciel tout en exposant correctement le premier plan ou le paysage. Cela signifie que vous obtenez une exposition plus équilibrée avec beaucoup de couleurs et de détails dans le ciel et le premier plan.

Bien que les filtres ND dégradés puissent coûter un peu d’argent, ils constituent un outil incroyable que vous utiliserez sans aucun doute pour photographier des couchers ou des levers de soleil.

Spencer Watson@thebrownspy

Quelques conseils de composition

Vous allez être déçu mais les photos de coucher de soleil sont assez BANALES (HANNNNNN DÉCEPTION HANNNNNN TRISTESSE). Mais pour vous, vous n’en faites peut-être pas souvent et cela est donc un réel défi ou un nouveau type de photo que vous explorez : et c’est très bien !

La préparation et les réglages, que l’on vient de voir : c’est la base. Mais pour essayer de différencier un peu votre photo de coucher de soleil on va voir ici la COMPOSITION !

D’ailleurs j’ai écrit un article sur la composition concernant le poids visuel : ici (il y a aussi les liens vers les versions vidéos).

Le soleil ne doit pas nécessairement être le point central de votre photo. Les meilleures photos de coucher de soleil mettent en valeur les effets du coucher de soleil sur les objets proches ou sur le paysage environnant.

1-Trouver un sujet

Il est tentant de photographier directement le soleil et de le cadrer en plein centre, et de se dire que c’est un élément AMPLEMENT SUFFISANT. Eh bien c’est la garantie d’obtenir une photo médiocre (OUI MEDIOCRE).

Si vous souhaitez prendre des photos alors que le soleil est encore visible dans le ciel, il est préférable de le cacher derrière un objet au premier plan, cela peut être une personne, un élément du paysage, un arbre, un bâtiment, un pont, votre belle-mère etc.

Voyez plus le coucher de soleil comme un arrière-plan sexy ou un habillage sympa qui vient en complément plutôt que comme le sujet principal directement. Il permet d’ajouter un peu de consistance à votre photo.

Cela permet non seulement d’éviter un point chaud surexposé, mais aussi d’obtenir un élément de composition intéressant. C’est un choix idéal lorsque le soleil n’est pas encore couché.

2-Silhouettes

Si vous avez un ami de type humanoïde qui traîne dans les parages, essayez de faire des silhouettes. Ce n’est pas grave si il est moche car on ne le verra pas. Il est extrêmement difficile d’exposer correctement un sujet humain sans cramer l’arrière-plan (ici le coucher de soleil). Alors l’idée est de juste exposer pour les hautes lumières et d’obtenir le sujet complètement noir, une silhouette quoi.

Il faudra pour ça passer en mode manuel, car votre appareil ne comprendre pas ce que vous fouttez.

3-Utiliser votre environnement

Bien sûr, les ciels sont beaux. Mais ce qui rend une image de coucher de soleil vraiment spéciale, c’est le contexte qui l’entoure. Il peut s’agir d’un paysage, de structures ou de silhouettes de personnes.

Un coucher de soleil peut venir en complément d’un superbe paysage. Utilisez les points forts de cet endroit vous aidera à donner une direction à vos photos de coucher de soleil.

Par exemple : si vous prenez des photos à la plage, utilisez l’eau et le mouvement de l’océan avec des photos en exposition longue.

La composition des photos de coucher de soleil n’est pas différente de la composition de toute autre photographie. Faites confiance à votre œil et à votre intuition et utilisez les paysages qui vous entourent (ou aidez vous des grilles de composition si votre œil pue la merde).

Une autre option intéressante est tout ce qui est illuminé, comme un paysage de rue ou un éclairage paysager qui brille en harmonie avec le ciel. Quel que soit votre choix, l’important est d’inclure quelque chose en plus du magnifique ciel si vous souhaitez réaliser une photo vraiment unique.

4- Bien positionner son horizon : 1/3 – 2/3

On aura tendance à composer la photo naturellement de manière à ce que l’horizon soit au milieu. En effet, le fait de centrer l’horizon dans l’image crée une symétrie. Et la symétrie est agréable à l’œil.

Pour les photos de paysages, le problème est que la symétrie peut parfois être chiante. Nos yeux ont besoin d’approches différentes et plus intéressantes.

Lorsque vous composez une photographie de coucher de soleil, expérimentez avec le premier plan et l’arrière-plan. Faites en sorte qu’ils occupent tour à tour une plus grande partie de la composition, au lieu que chaque élément soit égal dans l’image : par exemple vous faîtes 2/3 sous l’horizon, 1/3 au-dessus de l’horizon, et ensuite l’inverse.

Vérifiez autour si vous avez par exemple des formations rocheuses intéressantes, ou de belles vagues arrivant sur une plage. Donnez alors plus de poids à cette partie de la scène en leur faisant prendre plus de place (voir mon article sur le poids visuel : ici).

Si le coucher de soleil éclate à travers des formations nuageuses intéressantes, concentrez-vous davantage sur cet élément.

5- Une vue dégagée

Prenez vos photos de coucher de soleil depuis des points d’observation qui vous offrent une composition bien dégagée. Pas de lignes électriques, de bâtiments (sauf si le bâtiment sert de sujet évidemment).

6- Vamos a la playa

Rendez-vous sur une plage où vous trouverez certaines des meilleures photos de coucher de soleil. Vous pourrez y voir le soleil se coucher sur l’horizon et vos photos bénéficieront également des reflets colorés de l’eau. Le désert et les prairies sont également de bons endroits où vous pouvez souvent voir l’horizon et où la poussière supplémentaire dans l’air s’ajoute à la couleur.


Nick Scheerbart@nck

Équilibrer avec un flash

Un sujet dont la silhouette se détache sur un ciel d’octobre vibrant peut être une image puissante. Cependant, si vous essayez d’ouvrir le diaphragme de manière à éclairer correctement un sujet de premier plan, vous risquez de faire disparaître les couleurs profondes et vives de l’arrière-plan du coucher de soleil.

La solution consiste à exposer d’abord correctement pour obtenir un beau ciel avec un sujet silhouetté, puis à ajouter un flash d’appoint pour éclairer le sujet. Le mieux est de ne pas utiliser le flash de l’appareil photo, mais un flash externe monté sur l’appareil photo ou déporté.

Byron Johnson@byronj

Est-ce qu’il y a un meilleur boîtier pour prendre des photos de coucher de soleil ?

Vous vous spécialisez peut-être dans les coucher de soleil (pourquoi pas) ou vous cherchez à investir dans du nouveau matériel (pourquoi pas).

Alors soyons clair, pour ceux qui hésitent : pas la peine d’acheter un nouvel appareil si vous en avez déjà un ! Pratiquement tous les appareils photo numériques offrant un mode manuel ou semi-automatique seront en mesure de réaliser des photos de couchers de soleil de qualité !

Toutefois, certaines caractéristiques font de certains modèles les meilleurs appareils pour la photographie de paysages. Lorsqu’il s’agit de photos de coucher de soleil, la principale chose à garder à l’esprit est la plage dynamique (je vous en ai déjà parlé plus haut), qui fait référence à la quantité de détails qu’un appareil photo peut capturer dans les zones claires et sombres d’une même image.

Parmi les modèles d’appareils photo réputés pour leur grande plage dynamique on a : le Canon EOS R, le Sony A7 et le Nikon D850.

Nelson Santos Jr @nelsonpsj

Est-ce que je dois utiliser des filtres pour les couchers de soleil ?

Si vous photographiez fréquemment des couchers de soleil, les filtres peuvent vous intéresser. Un filtre à ND dégradé par exemple, je vous en ai parlé juste avant.

Les filtres polarisants, généralement utilisés pour approfondir les couleurs et réduire les reflets, sont très populaires parmi les photographes de paysages.

MAIS certains experts suggèrent de les retirer avant de photographier un coucher de soleil, car ils ne renforcent pas nécessairement les couleurs d’une photo de coucher de soleil et peuvent provoquer des reflets dans votre image.

C’est loin d’être indispensable et d’ailleurs pas mal de photographes sont partisans de ne pas mettre de verre supplémentaire devant votre objectif


Joshua Earle

Quels sont les meilleurs trépieds pour les couchers de soleil ?

On a déjà parlé du trépied plus haut, donc je ne vais pas m’étaler, mais en photo de paysage c’est vraiment un plus et en coucher de soleil aussi !

L’achat d’un trépied pour la photographie de paysages implique généralement de trouver un équilibre entre la légèreté (pour que votre matériel soit facile à transporter) et la lourdeur (pour que votre matériel ne s’envole pas en cas de coup de vent).

Étant donné que les plages et la photographie de couchers de soleil vont de pair, vous pouvez également rechercher un matériel capable de supporter un peu d’eau et de sable. Les trépieds en fibre de carbone, contrairement aux trépieds en métal, sont résistants à la corrosion.

Les photographes ont également trouvé des astuces : comme glisser un tuyau en PVC sur les pieds de leur trépied pour les protéger du sable et de l’eau.

Vous l’avez compris le trépied c’est bien, mais le risque c’est de s’encroûter (ce mot est moche). Une fois que vous avez pris quelques photos satisfaisant votre égo, essayez de le déplacer un peu et testez différents angles et points d’observation.

Mike Abasolo@mikeabasolo

Prise de vue de photos de plages et de couchers de soleil en mer

Les plages, les océans et les bords de mer font partie des meilleurs endroits pour prendre de superbes photos de coucher de soleil. L’interaction entre la lumière vive, le reflet de l’eau et l’ombre des dunes de sable et des rochers offre des possibilités artistiques étonnantes.

Il est toujours bon d’arriver tôt pour photographier des couchers de soleil, mais ici, c’est particulièrement important : en arrivant 45 minutes avant le coucher du soleil, vous pourrez profiter pleinement de l’heure dorée et capturer ces riches tons ensoleillés qui se reflètent sur les vagues. Le coucher du soleil peut également créer de longues ombres qui apparaissent sur le sable et les vagues, ce qui ajoute un impact supplémentaire à une photo de coucher de soleil.

Lorsque vous prenez des photos de coucher de soleil à la plage, vous devrez peut-être faire face à la présence d’un plus grand nombre de personnes sur votre photo, ce qui, selon votre point de vue, peut être intéressant ou gênant. Si vous préférez capturer votre scène de plage sans nageurs ni baigneurs, envisagez de chercher une zone plus isolée de la plage ou essayez de vous y rendre hors saison (automne ?).

Les objectifs grand angle (28 à 35 mm) sont particulièrement utiles pour prendre des photos de plage au coucher du soleil, car ils vous permettront de cadrer une plus grande partie de ce magnifique paysage de bord de mer.

Jesper Christiansen@jespr

Comment prendre des photos à longue exposition d’un coucher de soleil ?

L’idée photographier un coucher de soleil avec une exposition plus longue afin de saturer les couleurs, d’adoucir l’eau ou d’ajouter un effet dramatique a peut-être germé dans votre tête.

Dans ce cas : trépied.

L’idéal est de prendre des photos avec un objectif grand angle ou avec la plus grande distance focale de votre objectif, s’il s’agit d’un zoom, afin de capturer la plus grande partie possible du ciel. Réglez ensuite une petite ouverture (nombre f élevé) d’environ f/11 à f/16 afin d’obtenir une plus grande profondeur de champ.

Un filtre à densité neutre (ND) puissant est également très utile pour prendre des photos de couchers de soleil à longue exposition. Ce filtre se monte sur votre objectif et réduit la quantité de lumière entrante. Un filtre ND de 10 diaphragmes, par exemple, réduit la quantité de lumière d’environ 1000 fois. Un filtre ND pour prendre des photos de couchers de soleil en exposition longue vous aide vraiment à capturer les détails dans les zones sombres de le premier plan, sans pour autant faire ressortir les couleurs vives de l’arrière-plan. Ça vous demandera cependant pas mal d’essais.

Une fois que vous êtes prêt, vous devez régler le mode d’exposition de votre appareil photo sur Manuel ou Bulb. Ensuite, choisissez une vitesse d’obturation lente. En fonction de la luminosité et de la puissance de votre filtre ND, vous pouvez choisir une vitesse allant de 5 à 30 secondes. Ensuite, réglez la valeur ISO la plus basse possible.

Vous n’y arriverez peut-être pas du premier coup, car les expositions dans ces situations ne sont pas simples et les niveaux de lumière changent constamment au coucher du soleil. Mais avec de la patience, vous obtiendrez la photo que vous voulez !


Aljoscha Laschgari@alaschgari

Conseils pour la photographie de portraits au coucher du soleil

Les couchers de soleil peuvent constituer de magnifiques arrière-plans pour la photographie de portraits en extérieur, mais votre principal défi sera d’exposer le visage de votre sujet contre ce fort contre-jour. Alors voici quelques conseils.

1-Utiliser un flash externe

Le flash hors appareil photo est crucial pour la photographie de portraits au coucher du soleil. Un petit flash d’appoint sur le visage de votre sujet l’éclaircira et fera disparaître les ombres causées par le fort contre-jour.

2-Exposez pour le ciel

L’objectif de votre portrait au coucher du soleil est de capturer ces superbes couleurs, alors réglez votre exposition pour le ciel. Comme vous exposez pour ces couleurs vives en arrière-plan, votre sujet au premier plan sera donc dans l’ombre. Votre flash se chargera de sortir votre sujet de l’obscurité.

3-Sous-exposition de l’arrière-plan

Sans flash, je vous suggéré de surexposer l’arrière-plan pour éclairer le visage de votre sujet, mais si vous utilisez le flash, faîtes le contraire. Sélectionnez une vitesse d’obturation plus rapide pour sous-exposer l’arrière-plan. Vos couleurs seront ainsi plus saturées. Essayez 1/250sec ou plus comme point de départ et ajustez.

4-Utiliser votre histogramme

L’histogramme n’est pas un appareil de mesure de l’exposition.

MAIS quand vous avez des hautes lumières (ici la boule de feu) il est un très bon guide. Vous pourrez ainsi voir dans quelle mesure les hautes lumières, les zones intermédiaires et les ombres sont équilibrées. Rappelez-vous qu’il vaut mieux sur exposer un peu que sous exposer (les détails sont plus difficiles à récupérer dans les parties sombres que clair et de toutes façons le soleil sera cramé !)

5-Pas de flash ? Utilisez un réflecteur

Si vous ne savez pas vous servir de votre flash (que vous avez acheté plusieurs centaines d’euros) ou si vous n’en avez tout simplement pas, essayez d’utiliser un réflecteur pour renvoyer un peu de lumière sur le visage de votre sujet.

Carla Cervantes

Ne lâchez rien

C’est un conseil un peu navire (ou bateau) mais comme je vous disais la photographie de coucher de soleil est contradictoire : d’un côté ce sont des photos très banales que vous pouvez retrouver sur le web mais d’un autre côté c’est un type de photo techniquement difficile.

Se démarquer dans une foule aussi vaste n’est pas facile, en effet.

Mais si vous vous efforcez de devenir un meilleur photographe chaque jour, et si vous sortez pour prendre des photos aussi souvent que possible, vous vous développerez progressivement. Vos photos, y compris vos photos de couchers de soleil, deviendront de mieux en mieux à chaque fois.

Et, assez rapidement, vous êtes capable d’obtenir les résultats de qualité professionnelle dont vous avez toujours rêvé (surtout si vous publiez sur internet, c’est moins exigeant car plus petit).

Si vous n’y arrivez pas dès le début, ne vous en faites pas. C’est normal. C’est l’apprentissage. Au début on est nul c’est comme ça, et on apprend. Tout le monde a débuté et était nul. Le jour où vous y arriverez : la joie mêlée à la satisfaction contrebalancera tout ça.

Duck Man@duckman1992

Et si l’orage arrive ?

Certains photographes sont facilement effrayés par le moindre orage annoncé par le dieu météo. N’ayez pas peur des petits changements météorologiques. Ils peuvent contribuer à améliorer vos photos de couchers de soleil.

Ce n’est pas une raison pour vous ramener tout nu. Déjà c’est interdit mais c’est surtout dangereux. Pensez à votre sécurité et celle de votre équipement. Emportez des accessoires étanches si votre appareil photo ou votre objectif ne sont pas étanches.

Pendant un orage, soyez attentif aux éclairs et à leurs emplacements potentiels. Évitez ces endroits, comme vous le feriez normalement.

Résister aux intempéries les plus terrible peut cependant vous récompenser. Deux scénarios peuvent se produire :

  • Soit le ciel s’éclaircit et vous obtenez de superbes photos de coucher de soleil.
  • Soit vous obtiendrez de superbes photos d’orage avec des rayons de soleil colorés (j’ai fait un article sur les photos d’orage d’ailleurs : ici).

Vous voyez, dans tous les cas vous êtes gagnant, si vous rester envie. Vous rentrerez mouillé, mais fier.

Zoltan Tasi

Conclusion

Faîtes attention à vos yeux, ça paraît rien, mais les yeux c’est vraiment utile !

La photo de coucher de soleil n’est pas la plus simple mais est pourtant très répandue sur l’internet mondial, alors la technique ne sera qu’un socle, là où vous pourrez vous différencier c’est dans la composition ou les longues exposition (encore moins facile techniquement).

C’est un excellent exercice, surtout si vous passez en manuel, vous allez ratez plein de photo et on s’en branle ! Vous êtes en numérique : supprimez !

Et n’oubliez pas : les nuages ne sont pas forcément vos ennemis !

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Inscrivez-vous à une formation vidéo GRATUITE de plus de 8 heures sur les bases de la photographie

La formation est organisée en 7 modules + 1 bonus, avec de nombreuses ressources, schémas et tableaux.

Module 1 : fonctionnalités & boutons

Module 2 : prise de vue

Module 3 : composition

Module 4 : matériel

Module 5 : post-traitement

Module 6 : impression

Module 7 : créativité

Bonus : conseils en paysage, conseils en portrait, le plan de 16 semaines, preset

>